Strophes pour se souvenir (Aragon)

Lorsque nous faisons le bilan du monde, nous pouvons nous appuyer sur la force de ceux qui l’aiment si fort qu’ils sont prêts à tout pour garder leur dignité.
Au cours des « fêtes solennelles », des yamim noraim, ימים נטוראים, nous faisons le bilan de nos vies et recherchons ce qui fait leur valeur. Sommes-nous au meilleur de nous-mêmes, de notre capacité à augmenter la solidarité et la paix dans le monde, très largement, et plus particulièrement autour de nous?
Raconter les actes d’héroïsme de nos grands maîtres nous encourage au militantisme. Loin dans le passé, mais également à une période récente, il y a eu des justes, des héros, juifs ou non, dont la capacité de ne pas renoncer à leur dignité et à leur amour pour le monde nous inspire.
Parmi les textes non juifs qui nous accompagnent dans cette quête, le texte « Strophes pour se souvenir » d’Aragon, est un incroyable chant d’espoir, que nous lisons à plusieurs moments de la liturgie de Kipour.

——-

Strophes pour se souvenir
Louis Aragon

Vous n´aviez réclamé la gloire, ni les larmes
Ni l´orgue, ni la prière aux agonisants
Onze ans déjà, que cela passe vite onze ans
Vous vous étiez servis simplement de vos ames
La mort n´éblouit pas les yeux des Partisans

Vous aviez vos portraits sur les murs de nos villes
Noirs de barbe et de nuit, hirsutes, menaçants
L´affiche qui semblait une tache de sang
Parce qu´à prononcer, vos noms sont difficiles
Y cherchait un effet de peur sur les passants

Nul ne semblait vous voir Français de préférence
Les gens allaient, sans yeux pour vous, le jour durant
Mais à l´heure du couvre-feu des doigts errants
Avaient écrit sous vos photos MORTS POUR LA FRANCE
Et les mornes matins en étaient différents

Tout avait la couleur uniforme du givre
A la fin février pour vos derniers moments
Et c´est alors que l´un de vous dit calmement
Bonheur à tous ! Bonheur à ceux qui vont survivre !
Je meurs sans haine en moi pour le peuple allemand !

Adieu la peine et le plaisir, Adieu les roses
Adieu la vie, adieu la lumière et le vent
Marie-toi, sois heureuse, et pense à moi souvent
Toi qui vas demeurer dans la beauté des choses
Quand tout sera fini plus tard en Erivan

Un grand soleil d´hiver éclaire la colline
Que la nature est belle, et que le cœur me fend
La justice viendra sur nos pas triomphants !
Ma Mélinée, ô mon amour, mon orpheline
Et je te dis de vivre et d´avoir un enfant

Ils étaient vingt et trois quand les fusils fleurirent
Vingt et trois qui donnaient le cœur avant le temps
Vingt et trois étrangers et nos frères pourtant
Vingt et trois amoureux de vivre à en mourir
Vingt et trois qui criaient la France en s´abattant

http://fr.wikipedia.org/wiki/Affiche_rouge

http://www.youtube.com/watch?v=fXLKTjcgJVE – témoignage d’un résitant

http://www.youtube.com/watch?v=6HLB_EVtJK4&feature=related – entendre l’affiche rouge, Léo Ferré

Défendre la liberté de conscience en Israël

Pour ceux qui sont attachés à la liberté religieuse en Israël, je vous invite à lire le texte suivant et à compléter le formulaire accessible sur ce lien , et à partager avec ceux qui défendent ces mêmes valeurs, la liberté religieuse, le respect de chacun indépendamment de sa religion etc…

שבת שלום

Traduction personnelle du texte:

« A chaque mariage juif, sept bénédictions sont récitées souhaitant au couple la réussite dans la construction d’une vie et d’une maison juive ensemble. La dernière de ces bénédictions inclut l’espoir que le couple bénéficie d’une vie d’amour, de compagnonnage, de paix et d’amitié.

« Nous à « Ruach Hiddush », « Esprit de renouveau », une organisation de plus de 350 Rabbins et Hazanim de toute dénominations et ceux qui partagent nos préoccupations, nous nous interrogeons sur le rôle de l’amour, du compagnonnage, de la paix, de l’amitié dans les questions relatives aux mariages dans l’Etat d’Israël qui nous est cher.

« Nous, qui nous tenons avec Ruach Hiddush, ainsi que tous nos membres, nous sommes particulièrement concernés à propos de la récente détention et de l’interrogatoire du Rabbin Dov Haiyun, un rabbin Conservative-Massorti, pour avoir transgressé la loi qui interdit la célébration d’un mariage en dehors de la supervision du Grand Rabbinat.

« Nous sommes choqués que le Rabbin Haiyun ait été pris pour cible pour la violation de cette loi alors qu’il est avéré que de nombreux rabbins orthodoxes israéliens ont célébré des mariages en dehors des cercles du Grand Rabbinat sans que cette loi ne leur soit appliquée.

« La loi elle-même apparaît comme contraire à la Déclaration d’Indépendance de l’Etat d’Israël qui garantit que les citoyens israéliens sont investis d’une « … complète égalité de droits sociaux et politiques pour tout ses habitants indépendamment de leur religion, leur ethnie, leur genre; il garantira la liberté de religion, de conscience, de langage, d’éducation et de culture ». Effectivement, dans un sondage de 2017 de Hiddush, des israéliens juifs et arabes, qui ne peuvent actuellement être mariés que par leurs autorités religieuses respectives, ont été interrogés sur leur accord avec la déclaration: « Tous les résidents d’Israël ont le droit d’être mariés en Israël, avec la personne de leur choix, de la façon qui leur convient et en accord avec ses croyances. » La majorité des israéliens juifs et arabes ont répondu par l’affirmative.

La nouvelle réalité créée par la détention du Rabbin Haiyun et son interrogatoire nous inquiète énormément car nous aimons et soutenons Israël et nous croyons que la détention et l’interrogatoire du Rabbin Haiyun sont contraires à la Déclaration d’Indépendance sur laquelle l’Etat d’Israël moderne a été créé.

Nous sommes également très inquiets de l’effet négatif de l’inégalité et la coercition religieuse, qui éloignent d’Israël de nombreux israéliens et de nombreux juifs de diaspora.

En considération de tout cela, nous signons la protestation ci-dessous contre la façon dont a été traité le Rabbin Haiyun et contre la coercition religieuse en Israël; qu’autorise un Etat qui soutient une vision unique du judaïsme, contrôlée principalement par le Grand Rabbinat et ses soutiens Harédim.

http://rrfei.org/petitions/protest-letter-against-treatment-of-rabbi-haiyun/