L’office du samedi matin est-il vraiment religieux ? Retour vers le futur dimanche matin 11h à Nation

Ce livre s’intitule: « Le « dieu » auquel je crois », on pourrait ajouter « ou pas ».

L’office du samedi matin nous réunit autour de chants et de lectures, de chorégraphies et de réflexions. Que nos enfants préparent leur Bar ou Bat Mitsva, que nous soyons fidèles d’une synagogue ou passants occasionnels, croyants ou non, nous pouvons nous interroger sur la nature de ce moment de rassemblement.

Que signifie-t-il? Est-il « religieux »? Que serait-il d’autre? S’il n’est pas religieux, quel est le sens des « prières que nous adressons au créateur »? Quel serait sa signification sociale, familiale ou psychologique?

Pour étudier ces questions, nous évoquerons les éléments principaux de l’office, leur histoire, leur contenu, et leur chorégraphie.

Nous évoquerons entre autre les diverses définitions de la prière données par Wikipédia disponibles ici ainsi que la vision de Yeshayahou Leibowitz, à méditer:

Yeshayahou Leibowitz in « The God I believe in »
J : Avodat hachem est-il dirigé vers un être spécifique ? Ou est-il dirigé vers une idée ? Ou avodat hachem est-il un symbole de révérence envers la vie comme le dit Schweitzer ?
L : Non, c’est une partie du kabalat ol malchout chamaim veol hamitsvot.
J : Il s’agit d’une soumission ou non ?
L : C’est de l’acceptation. C’est également une décision libre.
J : La décision de la pensée d’accepter ol mitsvot ne se rattache-t-elle pas d’une certaine façon à un être suprême, Dieu, auquel on se soumet ?
L : Tel est le sens de la croyance en Dieu ! Ou bien alors croyez-vous en un genre de vieux bonhomme dans les cieux qui tire les ficelles du monde ?
J : Pour beaucoup de gens c’est exactement ce qu’est leur croyance en Dieu, un pouvoir supérieur là-haut dans le ciel qui agit comme un tyran. Non, je ne peux pas croire cela.
L : Ce n’est pas du tout une croyance religieuse !
J : C’est de la mythologie, du paganisme.
L : Oui, c’est cela le paganisme, avoda zara. La croyance, c’est une obligation.
J : Comment est-elle inspirée ?
L : Il n’y a pas d’inspiration. La révélation du Sinaï a été un échec total…
L : Je n’ai jamais eu une autre perception de Dieu que l’acceptation de ol malHout chamaim veol mitsvot. Je n’ai jamais considéré Dieu comme un manager du monde. Dieu n’est pas un instrument pour le monde ou pour l’humanité… Dieu n’a pas de fonction. Dieu n’a pas de « office ».

Pour les non hébraïsants qui veulent chanter à l’office: vidéo disponible sur ce lien

pour les hébraïsants ou les personnes motivées par l’hébreu: Une feuille chants office chabbat matin 1 —— Vidéo disponible sur ce lien

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.