« Faire bloc »: la manière juive

Depuis vendredi, l’expression « faire bloc » devient récurrente, aux côtés des métaphores militaires qui appellent à la « guerre ».

« Faire bloc » comporte le risque de la triste ambition du mythe de la tour de Babel, née de la pensée totalitarisme.

Depuis 2000 ans, la « guerre » du judaïsme est investie dans l’étude, et notre façon de « faire bloc » se révèle dans la discussion sans autoritarisme.

Cette méthode nous a relativement bien réussi, la culture juive poursuit son développement en dépit de tout. Que ce soit la Torah (Pentateuque) (au milieu de l’image), le Talmud (à gauche), ou les textes juridiques ( en haut à droite ), la mise en page de nos textes exprime clairement notre refus de la pensée unique, et notre ferme croyance dans le caractère essentiel de la pensée, de la culture, de l’éducation, et du respect des opinions de tous. Autour d’un texte central, lui-même souvent auto-critique, des commentaires de toutes époques se répondent, se contestent, s’enrichissent.

A méditer lorsqu’on voit le jeu de surenchère réactionnaire suite à l’assassinat de Samuel Paty.

La « guerre » qui lui a couté la vie était celle de l’éducation à la pensée libre.

Que son souvenir soit une bénédiction pour ses proches.
Que les valeurs pour lesquelles il œuvrait, la culture, l’éducation et le dialogue soient protégés, nourris et florissants.
Que celles et ceux qui y contribuent envers et contre tout, soient renforcés dans leurs entreprises.

Il y a du boulot…

7 commentaires sur “« Faire bloc »: la manière juive

    • Merci pour votre question. Les expressions « faire bloc » et « c’est la guerre » reviennent sans cesse. Certains accusent le gouvernement d’ « indécision et de faiblesse ». Tout cela pousse à des réactions « musclées » et frappantes, j’ai entendu ce matin l’expression « frapper les esprits ». Ces fonctionnements sont réactionnaires, et sont effectivement une réaction au meurtre de Samuel Paty. La voie du judaïsme n’est pas dans la réaction mais dans l’action. Pas dans l’ « action musclée qui frappe les esprits » mais dans la construction consciente et patiente de l’intelligence. Que se passerait-il si notre société respectait plus les enseignants, s’ils étaient mieux payés, soutenus dans leur liberté pédagogique, et si les classes avaient moins d’élèves et pouvaient étudier de façon plus active? Ces éléments contribueraient sans aucun doute à protéger les enseignants, bien plus efficacement que de mettre un policier derrière chaque prof. Quand je respecte la loi, c’est parce que j’y adhère, pas à cause de la peur de la police, et c’est le cas pour toutes les lois qui sont effectivement respectées. Pour que la loi et la paix sociale soient plus respectés, il faut œuvrer à renforcer l’adhésion de tous. Malheureusement, contre le sentiment d’impuissance, montrer ses muscles est un réflexe peu couteux, mais pas efficace. Pointer du doigt les immigrés, les sans papiers, les musulmans, etc… non plus. Créer de la division sociale crée des tensions et des antagonismes.

  1. Merci Floriane pour cet article qui nous redonne un peu d’espoir et de courage quand le découragement menace…..
    Tu sais trouver les mots….

  2. Très juste, effectivement garder envers et contre tout sa lucidité, sa liberté critique. C’est ça être dans le combat…Merci pour votre générosité et votre énergie. Rachel >

  3. Bravo et merci Floriane ! Tout est dit dans votre excellent commentaire ! Évidemment pour certains , il y a la perspective de gagner des voix aux élections et tout est bon pour y arriver ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.