Mano Siri, Z »AL

BarouH Dayan haémet. Béni soit le juge de vérité.

S’il y a une vérité, seul l’Eternel peut en être l’arbitre, car aucune mort n’est acceptable.

Comme le disait Viktor Frankl, et Rabbi NaHoum, le seul sens que peuvent avoir les événements, c’est le sens que nous leur donnons.

Le seul sens de cette réalité est que nous devons, toujours davantage nous inscrire dans les engagements de Mano. Travailler pour la capacité d’entraide, de se fédérer, d’agir, de faire revivre ce qui a été blessé, le Yiddish, la musique, la lutte contre la violences sexistes, la lutte pour l’éducation pour toutes et tous, contre les injustices sociales, la philosophie, etc. sortent renforcés. Cela semble impossible, mais il n’est pas question d’accepter le contraire.

Amie, toi qui est tombée, que des amis sortent de l’ombre à ta place, pour poursuivre tout ce à quoi tu as voué ta vie, pour que ce que tu as contribué continue plus encore à grandir.

Courage à nous, à toutes, à tous, que nous trouvions force et courage, et pensées particulière à tes trois merveilleuses filles, lumières de ta vie.

Partagez vos témoignages et partages, petits ou grands, ceux auxquels vous pensez aujourd’hui, ceux auxquels vous penserez demain, ici: https://eybik.wordpress.com