Quelques ressources Judaïsme respectueux de toutes les tendances – Pour les enseignant.e.s, pour nous tou.te.s

Comment respecter toutes les opinions, comment respecter les opinions des enfants, les inciter à respecter la vision des autres, leur permettre de réfléchir par eux.elles-mêmes?

1 – Pendant les SeliHot, nous disons « réponds-nous ». Cela signifie-t-il qu’être juif implique nécessairement de croire en « dieu »? Que nous apprend ce document?

2 – Le livre juif par excellence, c’est l’ancien testament? Faut-il croire ce texte dans son sens littéral? Que nous apprend ce document?

3 – La période moderne propose une lecture critique des sources, comment cela fonctionne-t-il? Que nous apprend la comparaison de ces sources?

Talmud Babylonien Méguila 23 a

Les sages ont enseigné : tous montent à la Torah pour le compte des sept, même une femme, même un enfant, mais les sages ont dit : une femme ne lira pas dans la Torah en raison de l’honneur du public

Tossefta Méguila 3 :11-12

Tous montent pour le compte des sept, même une femme, même un enfant, on n’emmène pas une femme pour lire en public. Dans une synagogue où une seule personne saurait lire, il lit et s’assoit puis se relève, lit et s’assoit, même s’il doit le faire sept fois.

4 – la question de l’égalité femme-homme est essentielle. Comment la considérer aujourd’hui? Comment respecter à la fois toutes les opinions, tout en respectant toujours les femmes?

Article à lire ici: « Aime ta prochaine comme toi-même »

5 – la question de la pratique personnelle dans la classe, comment faire respecter toutes les pratiques?

Péa 1:1

https://he.wikisource.org/wiki/%D7%9E%D7%A9%D7%A0%D7%94_%D7%A4%D7%90%D7%94_%D7%90_%D7%90

אֵלּוּ דְבָרִים שֶׁאֵין לָהֶם שִׁעוּר. הַפֵּאָה, וְהַבִּכּוּרִים, וְהָרֵאָיוֹן, וּגְמִילוּת חֲסָדִים, וְתַלְמוּד תּוֹרָה. אֵלּוּ דְבָרִים שֶׁאָדָם אוֹכֵל פֵּרוֹתֵיהֶן בָּעוֹלָם הַזֶּה וְהַקֶּרֶן קַיֶּמֶת לוֹ לָעוֹלָם הַבָּא. כִּבּוּד אָב וָאֵם, וּגְמִילוּת חֲסָדִים, וַהֲבָאַת שָׁלוֹם בֵּין אָדָם לַחֲבֵרוֹ, וְתַלְמוּד תּוֹרָה כְּנֶגֶד כֻּלָּם:

6 – texte fondamental pour la question « judaïsme et existencialisme »

Je suis juif, parce que, né d’Israël, et l’ayant perdu, je l’ai senti revivre en moi, plus vivant que moi-même.
Je suis juif, parce que, né d’Israël, et l’ayant retrouvé, je veux qu’il vive après moi, plus vivant qu’en moi-même.
Je suis juif, parce que la foi d’Israël n’exige de mon esprit aucune abdication.
Je suis juif, parce que la foi d’Israël réclame de mon cœur toutes les abnégations.
Je suis juif, parce qu’en tous lieux où pleure une souffrance, le juif pleure.
Je suis juif parce qu’en tous temps où crie une désespérance, le juif espère.
Je suis juif, parce que la parole d’Israël est la plus ancienne et la plus nouvelle.
Je suis juif, parce que la promesse d’Israël est la promesse universelle.
Je suis juif, parce que, pour Israël, le monde n’est pas achevé : les hommes l’achèvent.
Je suis juif, parce que, pour Israël, l’Homme n’est pas créé : les hommes le créent.
Je suis juif, parce qu’au-dessus des nations et d’Israël, Israël place l’Homme et son Unité.
Je suis juif, parce qu’au-dessus de l’Homme, image de la divine Unité, Israël place l’Unité divine, et sa divinité.  » Pourquoi je suis Juif, Edmond Fleg, 1928.

https://fr.scoutwiki.org/Edmond_Fleg

7 – Que consulter? Qu’éviter? Que faire de wikipedia? d’Akadem? de sefarim.fr?

8 – La paix dans l’œuvre de construction commune du judaïsme de demain

אָמַר רַבִּי אֶלְעָזָר אָמַר רַבִּי חֲנִינָא: תַּלְמִידֵי חֲכָמִים מַרְבִּים שָׁלוֹם בָּעוֹלָם, שֶׁנֶּאֱמַר: ״וְכׇל בָּנַיִךְ לִמּוּדֵי ה׳ וְרַב שְׁלוֹם בָּנָיִךְ״. Rabbi Elazar said that Rabbi Ḥanina said: Torah scholars increase peace in the world, as it is said: “And all your children [banayikh] shall be taught of the Lord, and great shall be the peace of your children” (Isaiah 54:13). If all the children of Israel are taught of the Lord, there will be peace for all.

אַל תִּקְרֵי ״בָּנָיִךְ״ אֶלָּא ״בּוֹנָיִךְ״. ״שָׁלוֹם רָב לְאֹהֲבֵי תוֹרָתֶךָ וְאֵין לָמוֹ מִכְשׁוֹל״. ״יְהִי שָׁלוֹם בְּחֵילֵךְ שַׁלְוָה בְּאַרְמְנוֹתָיִךְ״. ״לְמַעַן אַחַי וְרֵעָי אֲדַבְּרָה נָּא שָׁלוֹם בָּךְ. לְמַעַן בֵּית ה׳ אֱלֹהֵינוּ אֲבַקְשָׁה טוֹב לָךְ״. ״ה׳ עֹז לְעַמּוֹ יִתֵּן ה׳ יְבָרֵךְ אֶת עַמּוֹ בַשָּׁלוֹם״. The Sages interpreted this verse homiletically: Do not read your children [banayikh], but your builders [bonayikh]. Torah scholars are those who build peace for their generation. As it is stated: “Those who love Your Torah have great peace; there is no stumbling block for them” (Psalms 119:165); and “May there be peace within your walls, prosperity within your palaces” (Psalms 122:7), because: “For the sake of my brothers and friends, I shall say: Peace be within you. For the sake of the House of the Lord, our God, I will seek your good” (Psalms 122:8–9), and “May the Lord give strength to His people; the Lord will bless His people with peace” (Psalms 29:11).