Textes de téchouva avant Kipour

Encore 6 jours avant Kipour…

En dehors des textes traditionnels, voici quelques textes modernes qui éclairent notre période de téchouva, un par jour, si cela vous dit. A lire, et à partager…

  1. Le sens au prix de la souffrance, poème d’Edmond Fleg
  2. Sommes-nous des passagers clandestins? poème de Hava Halberstein
  3. Ne pas sacrifier les générations futures, Léonard Cohen
  4. Qui vivra? Léonard Cohen
  5. Partizanlied, Hirsch Glick
  6. Toute fin est un commencement, Léa Nahor

Le sens des offices de Roch hachana

Dernière ligne droite avant Roch hachana. Chana tova à toutes et à tous, bons derniers préparatifs, qu’ils soient matériels ou spirituels.

Que cette année qui commence soit une année pleine de douceur de la vie, de douceur de nous vers nos aimés et de nos aimés vers nous, de douceur vers les autres, encore inconnu, qui nous restent à découvrir. De douceur envers nous-mêmes quand nous sommes moins que parfaits.

Pour ceux qui ne l’ont pas encore, voici un seder de roch hachana positif élaboré par mes soins, en hébreu comme en translittération: Seder roch hachana PDF seder roch hachana DOC

Pour ceux qui veulent écouter quelques extraits du disque de notre chère Hazan, Hélène Blajan, voici la possibilité d’écouter, et si vous le souhaitez, de l’acheter: disque de Hélène Blajan (il est également disponible à la synagogue)

Et voici un extrait du livret de son disque, que j’ai eu le plaisir d’écrire pour elle:

—- office du soir de Roch hachana —–

Avant de nous projeter dans l’avenir, prenons avant tout conscience des souffrances qui nous ont touchées cette année, pour nous ouvrir ensuite à la possibilité d’une année meilleure, nous sommes nous-mêmes la « petite sœur », « aHot Kétana », dont nous cherchons à panser les plaies. Cette petite sœur est à la fois chacun et chacune de nous, le collectif du peuple juif, et peut-être également l’espèce humaine dans son ensemble, et toute vie qui partage avec elle l’espace de la planète.

Nous allumons ensuite nous-même la bougie de l’entrée de la fête, nous prenons la responsabilité d’accueillir ce moment. Réjouissons-nous d’être en vie et d’avoir la pleine jouissance de notre conscience, la liberté de tirer profit de ce temps de joie et de gravité, merci à « celui qui nous a fait vivre » jusqu’à ce moment, « chéhéHéyanou ».

Qu’est-ce qui est réellement digne de louange ? Ce qui nous élève vers les valeurs éternelles. L’officiant nous interpelle, « Bénissez l’Eternel qui est seul béni ! », « BaréHou ! », et introduit ainsi les bénédictions du Chéma Israël. Nous lui répondons de même « Il est béni celui qui est bénit éternellement ! ». Ainsi commence notre dialogue avec un absolu ineffable.

Avant de nous tenir debout face à notre propre jugement au cours de la Amida, nous nous concentrons sur la particularité du jour de Rosh hashana. L’appel des Psaumes, « Tike’ou ! », « sonnez ! », nous enjoint de faire retentir dans la salle et en nous-même la voix irrésistible de notre conscience. Suite à ce moment méditatif, d’exigence personnelle, nous rappelons Dieu à ses devoirs : « Toi aussi souviens-toi de nous pour la vie, car c’est ta nature même d’aspirer à ce qu’il y ait de la vie, et inscris-nous dans le livre de la vie, juste parce que tu ne peux être que toi-même, toi, Dieu de vie ! », « ZoHrénou laHaïm ! ».

La prière du soir se termine dans la sérénité avec « Adon Olam », « Maître du monde », prière qyu nous renvoit à une image d’éternité et d’absolu, à un idéal éthique immuable et exigent mais aussi chaleureux, auquel nous nous remettons.

—- office du matin de Roch hachana —–

Si nous traduisons en actes toutes les grandes idées qui nous inspirent, ce n’est pas pour rentrer dans l’idolâtrie du rite, mais bien pour continuer à nous nourrir de leur inspiration. Si nous rappelons « l’offrande du matin » et les sacrifices du temple, ce n’est pas par regret, mais pour que son souvenir nous encourage à agir pour le bien et la justice, et que le « Juge de toute la terre », « Shofet kol haaretz », nous montre le chemin de l’exercice de notre jugement et de notre raison.

Mais l’intellect seul ne suffit pas à appréhender le monde. La force, la compassion, la bienveillance, la tempérance, la bonté, l’authenticité, la constance dans l’exercice de la bonté, la capacité à supporter les injustices, les fautes, les passages à l’acte sont également nécessaires. Telles sont les treize qualités attribuées à Dieu que nous apostrophons en utilisant le tétragramme, « Éternel, Éternel ! », « Adonaï, Adonaï ! », devant l’arche sainte ouverte.

Mais cet exemple est désormais dans nos mains et il nous appartient de rappeler cet enseignement, cette « Torah », à notre propre souvenir. Nous le reprenons à notre compte et nous affirmons : « Il est bénit celui qui a transmis son enseignement », « BarouH shénatan Torah ! ». Notre officiant proclame le « Shéma Israël », « écoute israël » et nous, assemblée en quête de grandeur, nous lui faisons écho en reprenant ses paroles. Dieu est sans doute infini dans son monde absolu, mais dans les réalités de nos vies, nous seuls pouvons suivre le chantre qui nous invite : « Grandissez pour l’Eternel avec moi », « Gadélou ».

Nous ouvrons les portes de l’arche de la Torah, cet enseignement dont nous sommes désormais les gardiens et les commentateurs, et en ces jours solennels, nous invitons les portes du monde elles-mêmes à s’ouvrir, « Ouvrez-vous portes du monde ! » « séou shéarim ! » pour laisser entrer le Roi de Gloire.

La lecture de l’enseignement est désormais terminée, et nous entrons dans une nouvelle phase méditative avec cette prière « supplémentaire », ce « moussaf » particulier aux jours de fête. Cette nouvelle Amida inclut en particulier une invitation à rentrer au plus profond de l’examen de soi. « Donnez toute sa force », « ountane tokef » à la spécificité de ce jour, car il est grave et redoutable, car le jugement y est entièrement véritable, implacable et inéluctable, où les rôles de juge, d’accusateur, d’expert et de témoin sont tous tenu par l’Éternel lui-même… à moins que notre « remise en cause », la « Téchouva », que notre « jugement sur soi-même dans la prière », la « téfila », et que nos actions d’entre-aide pour la justice sociale, la « tsédaka », ne nous permette de reprendre la main et d’obtenir une nouvelle chance.

Pour cette chance et cette liberté qu’il nous offre, « il est de notre devoir de louer » le maître du monde, « alénou léchabéaH ».

5780: partager les fêtes + réflexions sur Roch hachana

Ce soir, chabbat; dimanche soir, Roch hachana, c’est parti pour le lancement d’une nouvelle année!

Avec Roch hachana, ce sont les 10 jours du retour sur soi qui commencent, les asseret yémé hatéchouva, עשרת ימי התשובה. Nous les inaugurerons par les merveilleux offices de notre communauté, avec notre Hazan Hélène Blajan, pour les deux soirs et les deux matins. Puis l’année sera lancée, avec les trois fêtes de pèlerinage, Soukot, PessaH et chavouot.

Serez-vous présent? Si tous le savez déjà, faites-moi savoir dés à présent que nous pourrons ensemble former minian. Si vous ne le savez pas encore, vous pouvez mettre les dates des fêtes dans vos agendas pour les « pré-réserver » puis vous inscrire quand vous aurez davantage de précisions. Ainsi, je peux me réjouir à l’avance de votre présence: Doodle pour que nous sachions comment se fera le minian

Merci à toutes, merci à tous, pour cette merveilleuse année 5779. Et en avant pour la suite!

Quelques réflexions sur Roch hachana :

Cessons de croire : réfléchissons ! (dracha de Roch hachana 5779)

La Tsédaka, Changer le monde: Dracha de Roch Hachana 5778

Nous sommes le chant du monde… Dracha Tichri 5777

Pour commencer, ouvrir les yeux… Roch hachana 5776

Embrasser le passé, Chérir l’avenir – pédagogie de Roch Hachana

Bonne lecture et chabbat chalom!

 

Préparation BM adulte l’an prochain à Surmelin

Vous n’avez pas eu l’occasion de faire votre BM (Bar Mitsva pour les hommes, Bat Mitsva pour les femmes) étant enfant? Vous souhaiteriez revivre cette expérience en tant qu’adulte? Bonne idée!

Pourquoi? S’approprier les merveilleux textes des offices et savoir les sculpter pour faire de ces moments des moments inoubliables est un art délicieux.

Les qualités humaines et les connaissances juives qu’on en retire sont inestimables.

Quoi? Venez préparer votre Bar ou votre Bat Mitsva l’année prochaine à Surmelin!

Qui? Ce cours s’adresse aux personnes qui savent déjà déchiffrer en hébreu et qui prévoient d’effectuer un travail personnel régulier. Il vous permettra d’être accompagnés et d’apprendre « en live » ce qu’on ne peut apprendre seul.

Si votre hébreu ne vous permet pas encore d’y participer pleinement, vous pouvez y assister en tant qu’auditeur ou auditrice libre, vous inscrire dans l’un de nos nombreux cours d’hébreu, utiliser les outils disponibles sur internet, entre autre au choix: à travers « la méthode facile« , « les chants du chabbat« , « les dix mots à connaître pour l’office facile »

Comment? Vous commencez par réserver les dates dans votre agenda ;-), puis vous répondez à cet article pour m’informer de votre inscription. Fin aout, vous prenez rendez-vous si vous voulez pour que nous en parlions.

Il est demandé de participer à des unités entières. Il est possible de ne prendre que certaines unités. Suivre toutes les unités est préférable.

Voilà comment cela se passe: vous apprenez ou vous révisez avec les vidéos, on met en place le sens et la réalisation de la prière le samedi matin de 9h50 à 10h20, vous appliquez pendant l’office qui suit. Le projet de BM à long terme et le projet du cours à moyen terme vous motivent à travailler sur le plan personnel, la participation à l’office vous permet d’appliquer concrètement immédiatement, la possibilité de poser vos questions et de donner du sens vous nourrit. La playlist correspondante est disponible ici: playlist youtube des prières du samedi matin

Programmes complémentaires:

Pour préparer une dracha ( le discours à la synagogue): voir les vidéos « sur un pied », étudiez au café des Psaumes ou Talmud BéraHot pour approfondir votre réflexion, prenez rendez-vous avec le Rabbin.

Pour préparer la lecture de la Torah: participez aux ateliers « lecture de la torah » le samedi matin, en alternance avec ce cours-ci.

Inscription: mettez un commentaire en dessous de cet article avec votre nom et vos coordonnées, il ne sera pas publié.

Programme des cours:

Unité 1: Nov 9 23 7: birkot hachaHar, PROCEDURE GABBAÏ Gabai honneurs Préparation: pp.106/108, 110/112, document du gabbai

Unité 2: Janv/fev  11 1 8: psouke dezimra, montée à la torah, hagbaa 1 et 2 Préparation: 124/142/144/146/148
Unité 3: Fev/mars/avril 29 14 4 bénédictions chema, procession, reprise Préparation: 150/152/154/156a/156b
Unité 4: Avril/mai 11 2 9 amida, gabai 1-diriger Préparation: 162/164/166/168/170 (uniquement la bénédiction) 172, 182
Unité 5: Juin 6 13,  fin de l’office: Préparation: 184/ 192/198/200/ 202/204
Dans un an, vous serez plus que prêts à diriger un office! Au plaisir d’entreprendre ensemble cette belle aventure.

Chavouot: Merci et RV Jeudi 28 mai 2020!

Merci pour votre présence nombreuse à notre veillée de Chavouot, merci pour votre présence, pour vos questions, pour les mets que vous avez amenés.

Merci à tous les bénévoles et les professionnels qui ont permis la réalisation de ce bel événement, qui ont contribué à organiser et à diffuser l’événement, installé les locaux, réceptionnés les gâteaux au fromage, et tout réinstallé après!

Merci à Jacques pour son intervention, aux Marx Sisters et à tous les présents qui ont mis une ambiance  délirante, et merci aux randonneurs qui ont tenu jusqu’à la fin de notre randonnée-Hévrouta.

Comme souvenir de la fête, voici les textes que nous avons étudiés:

midrachim 5779 chavouot.doc; midrachim 5779 chavouot.PDF

dernier cours avant les vacances demain au café des Psaumes, prochain grand rendez-vous: Les fêtes de Tichri! Roch hachana à Surmelin le 29 sept au soir, le 30 sept matin et soir, le 1e octobre matin. Yom Kipour à la Salle Olympe de Gouge, Mardi 8 octobre au soir et Mercredi 9 octobre toute la journée.

RV l’année prochaine, la nuit du 28 au 29 mai, Save the Date!

La Torah pour toutes et tous! Hag SaméaH!

Hag SaméaH à toutes et à tous. Bonne fête de Chavouot et bonne veillée d’étude.

Voici pour vous accompagner l’un des midrachim que nous étudierons dans notre thématique « Torah personnelle, Torah d’Israël, Torah Universelle ».

Rejoignez-nous à toute heure de la nuit, pour participer à l’une des activités suivantes (programme en fin d’email), au MJLF Surmelin.

Bamidbar Rabba

« וידבר ה’ אל משה במדבר סיני » (במדבר א, ב)

למה במדבר סיני?

מכאן שנו חכמים

בג’ דברים ניתנה התורה: באש, ובמים, ובמדבר.

באש מנין (שמות יט ,יח) והר סיני עשן כולו וגו’[

ובמים מנין שנאמר (שופטים ה, ד) גם שמים נטפו גם עבים נטפו מיםובמדבר מנין (במדבר א, א) וידבר ה’ אל משה במדבר סיני

ולמה ניתנה בג’ דברים הללו? אלא מה אלו חנם לכל באי העולם – כך דברי תורה חנם הם

שנאמר (ישעיה נה, א) הוי כל צמא לכו למים

 

« Et l’Eternel parla à Moïse dans le désert du Sinaï ». Pourquoi dans le désert du Sinaï ? De là les sages ont enseigné : « La torah a été donnée par trois choses, par le feu, par l’eau, par le désert. Le feu, d’où ? « Or, la montagne de Sinaï était toute fumante, parce que le Seigneur y était descendu au sein de la flamme; sa fumée montait comme la fumée d’une fournaise et la montagne entière tremblait violemment. » et de l’eau, d’où ? De ce qu’il est dit : « Éternel! Quand tu sortis de Séir, quand tu t’avanças de la région d’Edom, la terre frissonna, les cieux se fondirent, les nuages se fondirent en eau; » et du désert, d’où ? De ce qu’il est écrit « L’Eternel parla à Moïse dans le désert du Sinaï ». Et pourquoi a-t-elle été donnée par ces choses-là ? Parce que de même qu’elles sont accessibles à tous les habitants du monde, de même la Torah est accessible comme il est dit : « Ah! Vous tous qui avez soif, venez, voici de l’eau! Vous qui n’avez point d’argent, venez, approvisionnez-vous et mangez; gratuitement, sans rétribution, venez, fournissez-vous de vin et de lait!; »

 

19h30 – Exposé du Rabbin: Torah personnelle, Torah d’Israël, Torah Universelle

21h15 – « Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur… » Toutes vos questions au Rabbin, mais attention, le Rabbin également vous posera les questions qu’elle jugera appropriées !

22h15 – Ateliers : Jacques Neuburger : Torah, liberté de l’esprit, liberté du corps, liberté politique ou chants et Hévroutot autour de la Torah

23h15 – Concert des Marx Sisters: Mir Lebn Ejbig! Am Israël Haï! Un moment dynamiques pour brûler les calories des gâteaux au fromage Ecouter les Marx sisters sur youtube.

00h30 – Randonnée-Hévrouta de Chavouot ! Mettez vos chaussures de marche, nous irons loin (spirituellement) mais pas trop (40mn de marche max)

Office du matin vers 7h ou à 10h, à Beaugrenelle ou dans d’autres synagogues.

 

Chavouot : La Torah appartient-elle uniquement aux juifs?

Chavouot, c’est ce samedi ! Rejoignez-nous à l’heure de votre choix pour étudier le sens de la Torah ( voir programme en fin de page).

La Torah appartient-elle à l’humanité? Au peuple juif ? A chacun d’entre-nous? Cette petite vidéo développe quelques thématiques, nous aurons toute la nuit pour les approfondir…

Entre chaque activité, des plats salés ou sucrés pour nous aider à rester alertes toute la nuit! (Amenez des mets salés cachers laits ou neutres et « grignotables » sans assiettes si vous le pouvez, si possible en coordination avec Myriam, notre secrétaire)

19h30 – Exposé du Rabbin: Torah personnelle, Torah d’Israël, Torah Universelle

21h15 – « Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur… » Toutes vos questions au Rabbin, mais attention, le Rabbin également vous posera les questions qu’elle jugera appropriées !

22h15 – Ateliers : Jacques Neuburger : Torah, liberté de l’esprit, liberté du corps, liberté politique ou chants et Hévroutot autour de la Torah

23h15 – Concert des Marx Sisters: Mir Lebn Ejbig! Am Israël Haï! Un moment dynamiques pour brûler les calories des gâteaux au fromage Ecouter les Marx sisters sur youtube.

00h30 – Randonnée-Hévrouta de Chavouot ! Mettez vos chaussures de marche, nous irons loin (spirituellement) mais pas trop (40mn de marche)

Office du matin vers 7h ou à 10h, à Beaugrenelle ou dans d’autres synagogues.