Bar/Bat Mitsva, toute la famille doit grandir! Retour vers le futur dimanche matin 11h10 à Nation

Pas facile de vivre les grandes transitions de la vie!

Que représente la Bar/Bat Mitsva pour nos jeunes? Que représente-elle pour la famille? Quels sont les grands changements? De quelle façon la tradition juive nous accompagne-t-elle au cours de ces événements?

Ces questions seront les nôtres, ce dimanche, à Ganénou. Si vous désirez faire votre Bar/Bat Mitsva, si vous êtes parent ou grand-parent, si vous vous intéressez à la façon dont la tradition juive nous guide dans les grandes étapes de la vies, ce cours est pour vous.

Dans un esprit interactif, chacun.e aura l’occasion d’élaborer sa propre vision des grands changements de la vie, de la naissance à la responsabilité adulte.

Nos traditions nous accompagnent tout au long des grands événements de la vie. La naissance est bien évidemment l’un des grands rendez-vous traditionnels, avec la brit mila, la simHat bat, le rachat du premier né et la présentation à la synagogue. La majorité religieuse est marquée par l’entrée dans le commandements et la responsabilisation du jeune, garçon ou fille, célébrant la bar/bat mitsva, avec lecture de la Torah, direction des prières et enseignement.

Si vous voulez accéder à des questions sur ces sujets, cliquez sur le lien suivant.

Pour télécharger la feuille de travail, cliquez ici: brit-mila-parents 02 2020

NB: accueil dés 11h, Les portes fermeront à 11h15.

 

 

Saint Jacut: Religion et sexualité

Impossible de comprendre ces sources et la façon appropriée de les utiliser sans étude « vivante », sans explications directes d’un maître. Je les partage néanmoins avec vous, pour ceux qui voudraient les étudier en Hévrouta puis me poser leurs questions à la synagogue l’un de ces prochains chabbatot.
Chabbat chalom à toutes et tous, rendez-vous ce soir à Saint Jacut pour des offices marins, ou l’un de ces prochains chabbatot à surmelin.

Sources sexualité – Rabbin Floriane Chinsky, Judaïsme en Mouvement (MJLF+ULIF)

1 – Genèse – compagnonnage, reproduction, complexité, relation et responsabilité
Deuxième montée
Voici l’histoire des cieux et de la terre à leur création au jour ou l’Eternel-Forces fit la terre et les cieux…

  • Genèse 1 :26 – L’Eternel dit : faisons l’Adam à notre image et à notre ressemblance et ils dirigeront les poissons de la mer et les oiseaux du ciel et les animaux de toute la terre et tous les rampants qui rampent sur la terre. Et les Forces créa l’Adam à son image, à l’image des Forces il le créa, mâle et femelle il les créa. Et il les créa, les Forces, et il leur dit, les Forces : « faites des fruits et grandissez et remplissez la terre et conquérez-là et dirigez les poissons de la mer »… Et les Forces vit tout ce qu’il avait fait et voilà que c’était très bien et il y eut un soir et il y eut un matin, sixième jour.
  • Genèse 2 :18 – L’Eternel-Forces dit : il n’est pas bon que l’Adam soit seul, je lui ferai une aide face à lui, et l’Eternel-Forces créa à partir de la terre tous les êtres vivants des champs et tous les oiseaux des cieux et il les amena à l’Adam pour voir comment il les appellerait et tout ce que l’Adam appellerait les êtres vivants c’est son nom.
  • Troisième montée

  • Et l’Adam appela des noms à tous les animaux et à l’oiseau des cieux et à tous les êtres vivants des champs et à l’Adam il ne trouva pas d’aide face à lui. Et il fit tomber, l’Eternel-Forces, un sommeil sur l’Adam et il dormit et il prit l’un de ses côtes/cotés et il ferma une chair sous elle. Et l’Eternel-Forces construisit le coté qu’il avait pris de l’Adam en femme et il l’amena à l’Adam. Et l’Adam dit « ceci cette fois est l’essence de mon essence et la chair de ma chair, et celle-ci on l’appellera femme car elle a été prise de l’homme ».
  • Genèse 3 :1- Et le serpent était le plus Aroum de tous les êtres vivants des champes […] Et la femme vit que l’arbre était bon pour le manger et qu’il était désirable aux yeux et que l’arbre était agréable pour comprendre et elle prit de son fruit et mangea et elle en donna également à son homme avec elle et il mangea. Et leurs yeux à tous les deux s’ouvrirent et ils surent qu’ils étaient Aroumim et ils cousirent des feuilles de figuier et ils se firent des ceintures. Et ils entendirent la voix de l’Eternel-Forces qui allait dans le jardin au moment venteux de la journée et l’Adam et sa femme se cachèrent des faces de l’Eternel-Forces dans les arbres du jardin. Et l’Eternel-Dieu appela le Adam et lui dit : où es-tu ? Et il dit : j’ai entendu ta voix dans le jardin et j’ai eu peur car je suis Aroum et je me suis caché. Il dit : qui t’a dit que tu es Aroum ? Est-ce que tu as mangé de l’arbre dont je t’avais dit de ne pas manger ? Et l’Adam dit : la femme que tu m’as donné avec moi, elle m’a donné de l’arbre et j’en ai mangé. L’Eternel-Forces dit à la femme : qu’as-tu fait ? et la femme dit : le serpent m’a trompée et j’ai mangé. Et l’Eternel-Fores dit au serpent : « parce que tu as fait cela tu es maudit… tu mangeras de la poussière… de l’animosité je mettrai entre toi et la femme… » A la femme il dit : « j’agrandirai énormément ta souffrance et ta grossesse, tu mettras au monde des enfants avec souffrance et ton désir ira à ton mari et il te dominera » et à l’Adam il dit : « parce que tu as écouté la voix de ta femme et tu as mangé de l’arbre au sujet duquel je t’avais ordonné « tu n’en mangeras pas » la terre est maudite à ton sujet, dans la souffrance tu en mangeras tous les jours de ta vie… à la sueur de ton nez tu mangeras du pain jusqu’à ce que tu retournes à la terre dont tu as été pris car tu es poussière et tu retourneras à la poussière » et l’Adam nomma sa femme Eve car elle était la mère de tout ce qui vie. Et l’Eternel-Forces fit pour l’Adam et sa femme des tuniques de peau et les en habilla.
  • Fin de la troisième montée
    2 – Désir

    1. Ecclésiaste Rabba  – 12 :5 : Le désir amène la paix entre l’homme et sa femme.
    2. Kala Rabati 2 – Le languissement amène le désir et le désir amène l’amour.
    3. Nida 31b –
    4. Contexte : Lévitique 15 – Quand un homme sera zav dans sa chair il sera impur… Quand une femme sera zava, elle aura du sang de zava dans sa chair, elle sera impure…
      Rabbi Méir disait : pourquoi la torah a-t-elle dit une séparation de sept jours ? Parce que s’il est habitué à elle, elle devient repoussante à ses yeux. La Torah a dit : qu’elle soit impure pendant sept jours pour qu’elle soit chère à son mari comme au moment où elle est rentrée sous le dais nuptial.

    5. Nida 17a – Rav Hisda a dit : il est interdit à un homme d’utiliser son lit pendant le jour comme il est dit « tu aimeras ton prochain comme toi-même » (lévitique 19 :18)
    6. Qu’est-ce qui nous le fait comprendre ?
      Abayé a dit : peut-être qu’il verra en elle une chose repoussante et elle lui apparaitra comme repoussante.
      Rav Houna dit : Israël est « saint » et ils n’utilisent pas leur lit pendant le jour.
      Rava a dit : et si la maison est sombre c’est autorisé et un étudiant des sages l’assombrit avec son vêtement et utilise.
      On a enseigné dans la michna : ou à la lumière d’une lampe. Dis qu’elle examine à la lumière d’une lampe ! Viens et entends : ma maison du roi Mounbaz ils faisaient trois choses qui sont rappelées de façon favorable : ils utilisaient leurs lits le jour, ils examinaient leurs lits avec de la laine de parva, et ils pratiquaient les lois de pureté relatives à la neige. On enseigne donc qu’ils utilisaient leur lit le jour.
      On peut dire qu’ils vérifiaient leurs lits le jour ! Au cas où il te semblerait qu’ils l’utilisaient, on le rappellerait de façon favorable ?!?  Mais c’est parce que, à cause de la contrainte du sommeil, elle lui semblerait repoussante.

      3 – work in progress
      BeraHot 62a – Rav Kahana entra, se coucha sous le lit de Rav, l’entendit discuter et jouer et achever son désir. Il lui dit : la bouche de Abba semble comme si elle n’avait jamais mangé de plat chaud ! Il lui dit : Kahana, tu es là ! Sors car ce n’est pas une façon de faire ! il lui dit : c’est un enseignement (Torah), et j’ai besoin d’apprendre.

    L’office du samedi matin est-il vraiment religieux ? Retour vers le futur dimanche matin 11h à Nation

    Ce livre s’intitule: « Le « dieu » auquel je crois », on pourrait ajouter « ou pas ».

    L’office du samedi matin nous réunit autour de chants et de lectures, de chorégraphies et de réflexions. Que nos enfants préparent leur Bar ou Bat Mitsva, que nous soyons fidèles d’une synagogue ou passants occasionnels, croyants ou non, nous pouvons nous interroger sur la nature de ce moment de rassemblement.

    Que signifie-t-il? Est-il « religieux »? Que serait-il d’autre? S’il n’est pas religieux, quel est le sens des « prières que nous adressons au créateur »? Quel serait sa signification sociale, familiale ou psychologique?

    Pour étudier ces questions, nous évoquerons les éléments principaux de l’office, leur histoire, leur contenu, et leur chorégraphie.

    Nous évoquerons entre autre les diverses définitions de la prière données par Wikipédia disponibles ici ainsi que la vision de Yeshayahou Leibowitz, à méditer:

    Yeshayahou Leibowitz in « The God I believe in »
    J : Avodat hachem est-il dirigé vers un être spécifique ? Ou est-il dirigé vers une idée ? Ou avodat hachem est-il un symbole de révérence envers la vie comme le dit Schweitzer ?
    L : Non, c’est une partie du kabalat ol malchout chamaim veol hamitsvot.
    J : Il s’agit d’une soumission ou non ?
    L : C’est de l’acceptation. C’est également une décision libre.
    J : La décision de la pensée d’accepter ol mitsvot ne se rattache-t-elle pas d’une certaine façon à un être suprême, Dieu, auquel on se soumet ?
    L : Tel est le sens de la croyance en Dieu ! Ou bien alors croyez-vous en un genre de vieux bonhomme dans les cieux qui tire les ficelles du monde ?
    J : Pour beaucoup de gens c’est exactement ce qu’est leur croyance en Dieu, un pouvoir supérieur là-haut dans le ciel qui agit comme un tyran. Non, je ne peux pas croire cela.
    L : Ce n’est pas du tout une croyance religieuse !
    J : C’est de la mythologie, du paganisme.
    L : Oui, c’est cela le paganisme, avoda zara. La croyance, c’est une obligation.
    J : Comment est-elle inspirée ?
    L : Il n’y a pas d’inspiration. La révélation du Sinaï a été un échec total…
    L : Je n’ai jamais eu une autre perception de Dieu que l’acceptation de ol malHout chamaim veol mitsvot. Je n’ai jamais considéré Dieu comme un manager du monde. Dieu n’est pas un instrument pour le monde ou pour l’humanité… Dieu n’a pas de fonction. Dieu n’a pas de « office ».

    Pour les non hébraïsants qui veulent chanter à l’office: vidéo disponible sur ce lien

    pour les hébraïsants ou les personnes motivées par l’hébreu: Une feuille chants office chabbat matin 1 —— Vidéo disponible sur ce lien

    Maîtres du temps? seliHot et cours à 10h

    Vous avez juste le temps de boire un petit café et de nous rejoindre!

    Nous chanterons quelques seliHot en expliquant leur sens, avant de faire un court office du matin, puis de passer une heure et demie d’étude et de partage autour du calendrier juif et de ce qu’il  nous apprend de notre structuration du temps.

    Bon, nous sommes d’accord, la translittération, comme ça, c’est un peu « brut ». Mais on va tout expliquer dans quelques minutes, à 10h, à Nation, alors n’hésitez pas à nous rejoindre! Par ailleurs, il existe des programmes d’étude de l’hébreu pour rentrer directement dans l’alphabet hébraïque. A partir du moment où vous pensez passer plus de dix heures à un office dans votre vie, cela vaut la peine d’utiliser ces méthodes plutôt que de se fatiguer à « apprendre la translittération ». Je dis « apprendre » car c’est vraiment un apprentissage, alors autant prendre 10 minutes par jour pendant deux semaines et entrer dans les bases de la lecture directe. Contactez-moi en répondant à cet article si cela vous intéresse (je ne publierai pas les adresses email, numéros de téléphones et noms).

    Chavoua Tov! שבוע טוב

    selihot et office translittération

    cours ganénou roch hachana kipour

    Selihot à Ganénou

    1. Adonaï hou haélohim
    2. Adonaï MéleH adonaï MalaH adonaï YmloH léolam vaèd
    3. VésalaHta laavoni ki rav hou
    4. 13 Attributs Ex. 34 :6 (et Nb 14 :18) Adonaï Adonaï el raHoum véHanoun EreH apaim vérav Héssed véémet, notser Héssed laalafim, nossé avon vafécha véHata vénaké.
    5. Vidouï

    Elohénou vélohé avoténou ana tavo léfanéHa téfilaténou veal titalam mitHinaténou chein anaHnou azé fanim oukéché orèf lomar léfanéha adonaï élohénou vélohé avoténou tsadikim anaHnou vélo Hatanou aval anaHnou Hatanou
    Achamnou bagadnou gazalnou dibarnou dofi héévinou vehirchanou zadnou Hamasnou tafalnou chéker yaatsnou ra kizavnou lasnou maradnou niatsnou sararnou avinou pachanou tsararnou kichinou oref rachaanou chiHatnou tiavnou tainou titanou
    Véal koulam éloha seliHot slaH lanou meHal lanou Kaper lanou

    1. Avinou malkénou

    Avinou malkénou Hanénou véanénou ki ein banou maassim, assé imanou tsédaka vaHessed véhochiénou.

    1. Adon hasseliHot – Chatanu lefaneicha rachem aleinu.

    Adon haselichot, bochen levavot, goleh amukot, dover tzedakot

    Hadur benifla’ot, vatik benechamot, zocher b’rit amo, choker kelayot

    Male zakiyut, nora tehinot, tzone’ach avonot, oneh be’etzavot

    1. Chomer Israël

    ((Chomer *2)  Israël  Chmor chéérit israël *2)
    (veal yovad *2) Israël haomrim béHol yom chéma Israël
    -((Chomer *2)  Goy éHad Chmor chéérit Goy éHad *2) (veal yovad *2) Goy éHad haomrim béHol yom adonaï élohénou adonaï éHad
    -((Chomer *2)  Goy Kadoch Chmor chéérit Goy Kadoch *2)
    (veal yovad *2) Goy Kadoch haomrim béHol yom kadoch kadoch kadoch
    -((Chomer *2) Goy Rabba  Chmor chéérit Goy Rabba *2)
    (veal yovad *2) Goy Rabba haomrim béHol yom amen yéhé chémé rabba

    1. Kadich titkabal

    Ytgadal véytkadach chémé raba AMEN
    Béalma di vera Hirouté véyamliH malHouté AMEN
    béHayéHon ouvéyoméHon ouvHayé déHol beit Israel baagala ouvizman kariv véimérou amen AMEN
    yéé chemé rabba mévaraH léalam ouléalmé almaya
    ytbaraH véYchtabaH véYtpaar véYtromam véitnassé véitadar véitalé véhithallal chemé dékoudécha beriH hou
    lééla oulééla mikol birHata véchirata touchbéHata vénéHémata daamiran béalma véimrou amen AMEN
    Titkabak Tslotéhon ouvaoutéhou déHol beit Israel kadam avouon di vichmaya véimérou amen AMEN
    yé chéléma rabba min chéémaya véHaim alénou veal kol Israel véimrou amen AMEN
    ossé chalom bimromav hou yaassé chalom alénou veal kol Israel véimrou amen AMEN

     

    Office du matin

    1. BIRKOT hACHAHAR Ma tovou ohaléHa yaakov michkénotéHa israel (Nb 24 :5 bilam)
    2. Adon olam acher malaH bétérem kol yétsir nivra léet naassa béHeftso kol azaï méleH chémo nikra véaHaré kiHlot hakol lévado imloH nora véhou aya véhou ové véhou yiyé bétifara véhou éHad véein chéni léhamchil lo léaHbira béli réchit béli taHlit vélo haoz véhamissra véhou éli véHaï goali vétsour Hévlit béet tsara véhou nissi oumanos li ménat kossi béyom ékra béyado afkid rouHi béet ichan véaira véim rouHi géviati adonaï li vélo ira.
    3. PSOUKE DEZIMRA Halélouya halélouyé bétsiltsélé chama haléloouya halélouya bétsiltsélé téroua kol hanechama téhalel ya hallélouya   (ps 150)
    4. CHEMA ET BENEDICTIONS    barouH adonaï hamévoraH léolam vaèd
    5. kadoch kadoch kadoch adonaï tsévaot mélo kol haaret kévodo / barouH kévod adonai mimékomo (Ezechiel 3 :11)
    6. Chéma Israël adonaï élohénou adonaï éHad
    7. Mi HamoHa baélim adonaï mi kammoHa néédar bakodech nora téhilot ossé félé / adonaï imloH léolam vaèd (Exode 15 :11)
    8. AMIDA   Lédor vador naguid godléHa oulenétsaH nétsaHim kédouchatéHa nakdich
    9. Sim chalom tova ouvraHa Haim Hen vaHessed Hen vaHessed véraHamim ki béor panéHa natata lanou adonaï elohénou torat Haim véahavat Hessed outsdaka ouvraHa véraHamim véHaim véchalom
    10. Ossé chalom bimromav hou yaassé chalom alénou véal kol israel véimérou amen
    11. FIN    Ein k élohénou Ein k adonénou Ein k émalkénou Ein k émochiénou / mi / nodé / barouH / ata hou

    autres ressources: texte de seliHot (PDF)

    Devenez les Maîtres du Temps! Début de l’année, Début du changement…

    Roch hachana signifie « tête de l’année ».

    Les années s’écoulent et se ressemblent, avec la succession perpétuelle des fêtes, qu’on nomme en hébreu « le cycle de l’année ».

    Pourtant, les années s’écoulent et ne se ressemblent pas, le mot Chana, שנה « année », est proche du mot « chinouï », שינוי le changement.

    La vie nous tiraille et nous sollicite, nous force à changer, nous fait vaciller comme une feuille d’automne sur un fleuve fougueux (quel lyrisme!).

     

    En anticipant, nous pouvons être prêts à accueillir ces changements, à suivre son cours en toute responsabilité, comme une barque aux rameurs avertis.

    Que nous apprennent Roch hachana, Kipour, et le cycle des fêtes sur nos vies et notre façon de « mener notre barque »?

    Tel sera notre sujet d’étude, ce dimanche à 11h à Ganénou. Un office pédagogique accompagné de seliHot commencera à 10h, pour introduire ceux qui le souhaitent à cette merveilleuse liturgie des fêtes, qui soutient nos remises en question.

    Cours pour adultes, ouvert à toutes et tous, Rabbin Floriane Chinsky

     

    Questions fondamentales pour le judaïsme de demain…

    Savons-nous expliquer notre conception du judaïsme d’aujourd’hui? Tous les juifs sont-ils d’accord avec notre vision? Comment défendre nos idées dans le « débat public juif »? Comment expliquer nos conceptions à nos enfants? Comment discuter dans le respect?

    Le judaïsme d’aujourd’hui soulève des questions, parfois difficiles, qui nous concernent tous.

    Nous en parlerons ensemble ce dimanche, à Ganénou.

    Evènement facebook ici: https://www.facebook.com/events/2154962864616859/

     

    Le charme de Hanouka, dimanche 18/11

    Hen, HinouH, Hanouka, charme, éducation et inauguration!
    Pour la tradition juive, tout est pédagogie.

    La fête de Hanouka, à la fois ludique, instructive et inspirante nous entraîne dans un voyage où la grâce, l’éducation et les inaugurations ne font qu’un.

    Que nous apprend Hanouka à titre individuel? Que nous enseigne-t-elle sur ce qu’est l’éducation juive?

    Cette thématique, proche de tous les parents, de tout étudiant, et de toute personne avide de mieux comprendre les enseignements du judaïsme, sera la nôtre pour notre rentrée de la toussaint, le dimanche 18 novembre, de 10h30 à 12h30.

    Notre approche sera conviviale et dynamique, et nous donnera tous les outils pour faire de la fête de Hanouka qui approche un moment spécial pour nous, nos familles et nos amis.

    A Ganénou, de 10h30 à 12h30

    Pour vous accompagner: vidéo chants de Hanouka