Conf: Des femmes et des hommes… 15 juin/Copernic (puis 20 juin Trappes)

Les échanges autour du livre se poursuivent, dans des Temples, des synagogues, des salles municipales. Notre prochaine rencontre aura lieu à Paris, au 24 rue Copernic, et prendra une tournure un peu différente. J’aurai le plaisir d’échanger avec Ivan Jablonka, auteur, entre autre, du livre « Des hommes justes ». Une librairie sera présente sur place pour vendre nos livres, et il y aura un temps de dédicaces.

Venir, c’est bien, vous pourrez poser des questions qui feront avancer le débat! Pour venir: RV à 19h15 à la synagogue de la rue Copernic, si possible, inscrivez-vous auparavant sur  weezevent.

Si vous ne pouvez pas être en présentiel, vous pouvez vous inscrire ici pour participer au Zoom.

Si vous êtes à Marseille, RV à l’ULIF Marseille ce vendredi à partir de 17h30 pour des discussions, des dédicaces, et l’office d’accueil du Chabat.

Si vous êtes à l’Ouest de Paris, RV le 20 juin à 19h30, au centre 8 de Versailles, 8 rue de la Porte du Buc, pour plus d’information: Tél: 01 30 51 89 95, avec la fraternité mission populaire de Trappes, avec Karima Berger et Emmanuelle Seyboldt.

Conf: Des femmes et des hommes… conversation avec Ivan Jablonka – 15 juin/Copernic

Les échanges autour du livre se poursuivent, dans des Temples, des synagogues, des salles municipales. Notre prochaine rencontre aura lieu à Paris, au 24 rue Copernic, et prendra une tournure un peu différente. J’aurai le plaisir d’échanger avec Ivan Jablonka, auteur, entre autre, du livre « Des hommes justes ».

Une librairie sera présente sur place pour vendre nos livres, et il y aura un temps de dédicaces.

Voici le lien vers l’événement sur weezevent : https://my.weezevent.com/femmes-et-hommes

Au plaisir de vous retrouver bientôt, à la synagogue, aux conférences, ou en visio!

Rendez-vous suivants des femmes et des dieux: le 20 juin à Trappes, 17 juin avant l’office à Marseille, 23 juin avec l’association Cordoba, 7 juillet à Lourmarin

Prochain atelier humaniste (qui conclura l’année) : Le 12 juin de 17h à 18h30 en visio, thème: embrasser le sacré.

 

Paracha BéHoukotaï : Les hommes au comptant, les femmes à crédit, les intersexe en suspens…

Ce Chabat, nous conclurons la lecture du Lévitique avec la paracha BéHoukotaï, avec ses promesses et ses menaces. Nous prononcerons également la Birkat haHodech, la bénédiction du nouveau mois, celui de Sivan, qui commencera mardi prochain. Rejoignez-nous à la synagogue pour partager ces moments! Ce soir 18h30, demain 10h30.

Bonne étude! Chabat Chalom שבת שלום

Réflexion – Humanité, animalité, PessaH, Chavouot

Voici l’article que je viens d’écrire pour le magazine « L’Appel ».

Vos remarques et vos idées m’intéressent, partagez-les!

Le sacré est de nos jours communément exprimé par le mot « spiritualité ». L’esprit est évanescent et s’élève. Le corps jeune et fin, retouché, des publicités, n’est plus un corps mais un avatar.
Il existe une autre façon de concevoir le sacré. On peut le concevoir comme l’ancrage, la profondeur, la matière, le lien avec la vie dans ce qu’elle a de plus concret, nos corps, leurs limites et leur souffrance, leur imperfection, leur mortalité. La première vision défie la pesanteur, la deuxième l’assume et l’investit. La première voudrait que l’humain ne soit que pensée et nous place au-dessus de l’animalité, la deuxième nous associe au naturel et au sauvage.

Nos corps sont-ils à l’image d’un dieu abstrait ou à l’image d’animaux faits de matière ? Reprenons le récit biblique : D’une part, les humains sont créés « à la ressemblance » (Gen.1 :26) du Créateur invisible. Donc, peut-être, abstraits.
Mais d’autre part, les premiers alter-egos de l’humain premier sont faits de matière. Lorsque l’Eternel comprend qu’il lui faut des compagnons, il décide de les façonner avec de la terre (Gen.2 :18, le terme employé est עֵזֶר, ézer, un aide), il crée les animaux et les lui présente (Gen. 2 :19).
C’est uniquement après l’échec de cette stratégie que le Créateur divise l’humain initial en ses deux parties, qui se tiendront réciproquement compagnie (Gen. 2 :21). Cette histoire invite à reconnaitre la nature animale de l’humanité, ainsi, peut-être, que son désir d’y échapper en n’acceptant de compagnon autre qu’issu de lui-même.

Le corps humain est-il alors plus « spirituel » que le corps animal ? L’un est élevé, l’autre vil ? Cela ne semble pas être le cas puisque de nombreuses associations et comparaisons existent. La vision d’Ezéchiel présente des créatures célestes à quatre côtés, des créatures cubiques, ayant face d’humain, de lion, de taureau et d’aigle (Ez. 1 :8). Près de huit siècles plus tard, dans la Michna, Rabi Yéhouda ben Téma nous compare aux animaux en demandant « sois fort.e comme le tigre, et léger comme l’aigle, et rapide comme la gazelle, et courageux comme le lion, pour faire la volonté de ton père qui es aux cieux. » (Avot 5 :20). L’incitation sera encore d’actualité pour Rabbi Yossef Karo, au XVIe siècle, et il introduira ainsi le plus célèbre recueil de loi du judaïsme : « Il saisira son courage comme le lion pour se lever le matin pour le service de son Créateur… » (ChouHan ArouH O »H 1 :1). Ces exemples valorisent la nature et trouvent des qualités au sauvage.

L’association entre le sauvage et le cultivé se retrouve à cette période l’année qui nous mène la liberté de la fête de PessaH à la responsabilité de Chavouot. Le temps de la sortie d’Egypte est en efffet le temps de la nature. Le livre biblique associé, lu spécialement à la fête de PessaH, fête de la libération, est le cantique des cantiques, « Mon bien-aimé est pour moi un bouquet de myrrhe, qui repose sur mon sein. Mon bien-aimé est pour moi une grappe de troène dans les vignes d’En-Ghedi. Que tu es belle, mon amie, que tu es belle! Tes yeux sont ceux d’une colombe. Que tues beau, mon bien-aimé, et combien aimable! Notre couche est un lit de verdure. Les solives de nos maisons sont de cèdre, nos lambris sont de cyprès. ».
Une errance libre y permet de renouer avec les rythmes oubliés dans l’oppression. Le ressourcement dans la nature, la reconnexion à soi-même après l’esclavage, apparait comme une nécessité.

Quarante-neuf jours après, le judaïsme célèbre la fête de Chavouot qui signifie à la fois promesses et semaines. Promesse, parce que le temps de la responsabilité est venu, les hébreux reçoivent l’enseignement, la Torah, un cadre d’étude et de comportement qui les engage. Semaines, parce que cet engagement suit nécessairement le respect du cycle naturel, le temps des sept jours correspondant aux phases de la lune.

Ainsi, la « loi » juive ne s’oppose pas à l’ « amour » chrétien. Le cadre de l’engagement juif prend en compte la réalité naturelle dans sa puissance sauvage dans un dialogue et une co-action nécessaires.

Prochain Atelier Humaniste: 12 juin – Embrasser le sacré de chaque instant

Des femmes et des dieux… De Lyon à Toulouse

Après un beau moment d’échange à Lyon, nous nous apprêtons dimanche à un partage avec le public Toulousain. En attendant, me voici à l’AJLT, Communauté Juive Libérale de Toulouse.

La conférence est disponible ici: https://www.youtube.com/watch?v=3KKWuuy6oOg

N’hésitez pas à avancer un peu pour arriver directement aux échanges qui vous intéressent, je mettrai des repères temporels dés que je pourrai. Bonne écoute!

Chabat chalom à toutes et tous

 

Paracha Pékoudé : Petit conseil de bluff du créateur à l’usage des filles

Bonne étude! Chabat Chalom שבת שלום

Ce soir 20h30 – rencontre en ligne autour du livre Des femmes et des dieux

Bonjour à toutes et tous,

Je viens de recevoir les codes pour le rendez-vous de ce soir, en ligne, avec l’association David et Jonathan. Impossible de le mettre en ligne pour des questions de sécurité, mais je peux vous les envoyer ce soir à 20h15. J’enverrai le lien aux personnes qui auront écrit sans erreur leur email dans le mini-formulaire suivant: https://framaforms.org/david-et-jonathan-1642599251

A très bientôt, ici ou ailleurs!  כל טוב לכלם

 

Des femmes et des dieux… rendez-vous ce vendredi au café des psaumes

A 11h, vendredi 7 janvier, au café des Psaumes, rendez-vous pour une rencontre interview avec Yankel Fijalkow. Au plaisir de vous y retrouver !

 

Sortie de mon nouveau livre: Des femmes et des dieux

J’ai le plaisir de vous annoncer la sortie de mon nouveau livre, Des femmes et des dieux, en collaboration avec Kahina Bahloul et Emmanuelle Seybolt, le 28 octobre prochain, aux éditions Les Arènes, 2021. Chabbat Chalom à toutes et tous.

Demain, Talmud à 12h30

De 12h30 à 13h30, un petit Zoom-Talmud à partager.

Au programme: quelques concepts fondamentaux pour comprendre le talmud, explication de la thématique, travail collaboratif autour du texte, « solution » du puzzle talmudique, partage autour de ce que nous aurons appris.

Niveau: facile, possibilité de sous-groupes en hébreu.

20 participants maximum.

Inscription : https://framaforms.org/incription-talmud-1601970350, les inscrits recevront le lien zoom et la feuille de source  à 11h30.

Au plaisir de vous retrouver….