L’office du samedi matin pour les nuls et les autres! Cours ce matin à Nation (11h)

Votre enfant prépare sa Bar ou Bat mitsva? Vous venez souvent à la synagogue et vous ne comprenez pas la structure de l’office? Vous venez parfois et vous voulez donner du sens aux rendez-vous du samedi matin? Le cours de 11h ce dimanche est pour vous. Au programme:

L’office du samedi matin (samedi matin office chants translittération)

Différents aspects

  1. Les sources
  2. La progression
  3. Les gestes de l’office
  4. Les « modalités » de l’office
  5. Les acteurs de l’office

Parties chantées

  1. BarouH ata adonaï / élohénou méleH haolam / acher kidéchanou bémitsvotav /
  2. BarouH ouvarouH chémo / amen
  3. BIRKOT HACHAHHAR Ma tovou ohaléHa yaakov michkénotéHa israel (Nb 24 :5 bilam)
  4. Benedictions du matin
  5. Achrénou ma tov Hélkénou ouma naim goralénou
  6. PSOUKE DEZIMRA Halélouya halélouyé bétsiltsélé chama haléloouya halélouya bétsiltsélé téroua kol hanechama téhalel ya hallélouya   (ps 150)
  7. CHEMA ET BENEDICTIONS barouH adonaï hamévoraH léolam vaèd
  8. kadoch kadoch kadoch adonaï tsévaot mélo kol haaret kévodo / barouH kévod adonai mimékomo (Ezechiel 3 :11)
  9. Léel barouH néimot iténou léméleH el Hai vékayam zémirot yomérou vétichbaHot yachmiou ki hou lévado poel guévourot ossé Hadachot baal milHamot zoréa tsédakot matsmiaH yéchouot boré réfouot nora téhilot adon haniflaot
  10. Mi HamoHa baélim adonaï mi kammoHa néédar bakodech nora téhilot ossé félé / adonaï imloH léolam vaèd (Exode 15 :11)
  11. AMIDA Lédor vador naguid godléHa oulenétsaH nétsaHim kédouchatéHa nakdich
  12. Sim chalom tova ouvraHa Haim Hen vaHessed Hen vaHessed véraHamim ki béor panéHa natata lanou adonaï elohénou torat Haim véahavat Hessed outsdaka ouvraHa véraHamim véHaim véchalom
  13. Ossé chalom bimromav hou yaassé chalom alénou véal kol israel véimérou amen
  14. SORTIE TORAH chéma israel adonaï élohénou adonaï éHad / éHad élohénou gadol adonénou kadoch chémo
  15. Ein k élohénou Ein k adonénou Ein k émalkénou Ein k émochiénou / mi / nodé / barouH / ata hou
  16. Véchamérou béné israel et hachabat laassot et hachabat lédorotam bérit olam beini ouvein béné israel ot hi léolam ki chechet yamim assa adonai et hachamaim véet haaretz ouvayom hachévii chavat vaynafach / savré Havéraï / léHaim / barouH ata adonaï élohénou méleH haolam boré péri hagafen (Exode 31 :16)

Autre

  1. Allumage des bougies
  2. Bénédictions de la torah
  3. Bénédictions des enfants
  4. Tallit (et téfilines)

et en hébreu (pour l’hébreu avec les couleurs « méthode Chinsky », voir ici:  Textes des offices pour BM compactPDF Textes des offices pour BM
compactdoc
  ):

1

מה טבו אהליך יעקב משכנותיך ישראל

5

אשרינוּ  אשרינוּ  מה טב מה טב מה טב חֶלְקֵנוּ  מה נעים מה נעים גּוֹרָלֵנוּ וּמה יפה ומה יפה ומה יפה ומה יפה ומה יפה יְרֻשָּׁתֵנוּ;

6

ברוך שֶׁאָמַר והָיָה העולם. ברוך הוא. ברוך עושה ברֵאשִׁית. ברוך אומר ועושה. ברוך גּוזֵר ומְקַיֵּם. ברוך מרַחֵם עַל האָרֶץ. ברוך מרַחֵם עַל הבְּרִיּות. ברוך משַׁלֵּם שכָר טוב לירֵאָיו. ברוך חַי לעַד וקַיָּם לנֶצַח. ברוך פּודֶה ומַצִּיל. ברוך שמו:
7

הַלְלויָהּ. הלְלו אֵל בקדשׁו. הלְלוהוּ ברְקִיעַ עֻזּו:  הַלְלוהוּ בגְבוּרתָיו. הלְלוהוּ כרב גֻּדְלו:  הַלְלוהוּ בתֵקַע שׁופָר. הלְלוהוּ בנבֶל וכִנור:
הַלְלוהוּ בתף ומָחול. הלְלוהוּ במִנִּים ועֻגָב:  הַלְלוהוּ בצִלְצְלי שמע. הלְלוהוּ בצִלְצְלי תְרוּעָה:  כל הנְּשמה תְּהַלֵּל יָהּ. הלְלויָהּ:
כל הנְּשמה תְּהַלֵּל יָהּ. הלְלויָהּ:

8

ברכוּ אֶת יהוה  המְברָך:  ברוך יהוה  המְברָך לעולם ועד:
ברוך אתה יהוה  אֶלהֵינו מלך העולם. יוצֵר אור ובורֵא חשֶׁך. עשה שׁלום ובורֵא אֶת הכל:

9

שמע ישראל יהוה  אֶלהֵינו יהוה  אחד:
ברוך שם כבוד מלְכוּתו לעולם ועד:

וְאָהַבְתָּ את יהוה  אֶלהֶיך בכל לבָבְך ובכל נַפְשְׁך ובכל מאדֶך:
וְהָיוּ הדְּבָרִים האֵלֶּה אֲשֶׁר אָנכִי מצַוְך היּום עַל לבָבֶך:
וְשִׁנַּנְתָּם לבניך ודִבַּרְתָּ בם בשִׁבְתְּך בביתֶך ובלֶכְתְּך בדֶּרֶך ובשָׁכְבְּך ובקוּמֶך:
וּקְשַׁרְתָּם לאות עַל ידך והָיוּ לטטָפת בין עֵינֶיך:
וּכְתַבְתָּם עַל מזֻזות ביתֶך ובשְׁעָרֶיך:

10

אֲדנָי שפָתַי תִּפְתָּח ופי יַגִּיד תְּהִלָּתֶך:
ברוך אתה יהוה   אלהינו  ואלהֵי אבותֵינו. אֶלהֵי אברָהָם. אֶלהֵי יִצְחָק. ואלהֵי יַעֲקב. האֵל הגָּדול הגִּבּור והנורָא אֵל עליון. גּומֵל חֲסָדִים טובים. וקונֵה הכל. וזוכֵר חַסְדֵי אבות. ומֵביא גואֵל לבני בניהֶם למַעַן שמו באַהֲבָה:
מלך עוזֵר ומושִׁיעַ ומָגֵן:  ברוך אתה יהוה. מגֵן אברָהָם:

11

נְקדּשׁ אֶת שמך בעולם. כשם שמקְדִּישִׁים אותו בשמי מרום. ככָּתוּב עַל יד נְביאֶך. וקָרָא זה אֶל זה ואָמַר:
קדושׁ קדושׁ קדושׁ יהוה  צְבָאות. מלא כל האָרֶץ כבודו:
לעמתם ברוך יאמרוּ:  ברוך כבוד יהוה  ממְּקומו:
ובדברי קדשך כתוב לאמר:   יִמלך יהוה  לעולם. אֶלהַיִך צִיּון לדר ודר. הלְלויָהּ

12

לדור ודור נַגִּיד גָּדְלֶך ולְנֵצַח נְצָחִים קדֻשּׁתְך נַקְדִּישׁ. ושִׁבְחֲך  אלהינו  מפינו לא יָמוּשׁ לעולם ועד. כי אֵל מלך גָּדול וקדושׁ אתה:

ברוך אתה יהוה  האֵל הקדוש:

13

שים שׁלום טובה וברכה. חֵן וחֶסֶד ורַחֲמִים עָלינו ועַל כל ישראל עמך. ברכנו אבינו כלנו כאחד באור פָּנֶיך. כי באור פָּנֶיך נָתַתָּ לנו יהוה   אלהינו  תּורַת חַיִּים ואַהֲבַת חֶסֶד. וצְדָקָה וברכה ורַחֲמִים וחַיִּים ושׁלום. וטוב בעֵינֶיך לברך אֶת עמך ישראל בכל עת ובכל שָׁעָה בשְׁלומֶך:
ברוך אתה יהוה. המְברך אֶת עמו ישראל בשּׁלום:

14

שמע ישראל יהוה אלהינו יהוה אחד:  אחד אֶלהֵינו. גָּדול אֲדונֵינו. קדושׁ שמו:  גַּדְּלו ליהוה אִתִּי. ונְרומְמה שמו יַחְדָּו:

17

אֵין כֵּאלהֵינוּ. אֵין כַּאדוֹנֵינוּ. אֵין כְּממלכנוּ. אֵין כְּמוֹשִׁיעֵנוּ:          מִי כֵאלהֵינוּ. מִי כַאדוֹנֵינוּ. מִי כְמלכנוּ. מִי כְמוֹשִׁיעֵנוּ:

נוֹדֶה לֵאלהֵינוּ. נוֹדֶה לַאדוֹנֵינוּ. נוֹדֶה לְמלכוּ. נוֹדֶה לְמוֹשִׁיעֵנוּ:     ברוך אלהֵינוּ. ברוך אֲדוֹנֵינוּ ברוך מלכנוּ ברוך מוֹשִׁיעֵנוּ:

אתה הוּא אלהֵינוּ. אתה הוּא אֲדוֹנֵינוּ. אתה הוּא מלכנוּ. אתה הוּא מוֹשִׁיעֵנוּ.

Formation Bar Mitsva/parents – la pratique

Ce matin, nous avons partagé une grande heure de rencontre parents/jeunes/rabbins, dans le cadre de la formation Bar et Bat Mitsva du MJLF.
Ce temps nous a permis d’explorer différents aspects de la pratique.

  • Nous avons commencé par expérimenter différentes façon de chanter le Psaume 150 (Halélouya) et pu ainsi mesurer combien la pratique peut varier pour une même réalité « théorique ». Ainsi, nous avons une grande marge de manœuvre à la fois dans nos vies, d’une façon générale, et bien sûr également dans la façon dont nous nous approprions l’expérience de notre bar/bat Mitsva (pour les jeunes), ou de la Bar/bat mitsva de nos enfants (pour les parents).
  • Nous avons poursuivi par un brainstorming sur ce que représente pour nous le mot « pratique ». La complémentarité de la pratique et de la réflexion a été évoquée à cette occasion, autant dans le cadre de la tradition que dans les cadres des processus d’apprentissage: c’est en faisant que l’on apprend à faire, pas en apprenant par cœur les modes d’emploi.
  • Une partie plus théorique nous a permis d’aborder la différence entre les concepts d’avoda (service, service du temple service du coeur, accomplissement d’un seder de PessaH tourné vers l’accès à plus de liberté, « oeuvre ») et de avdout (esclavage, superstition, un seder de PessaH tourné uniquement vers la routine ou la soumission à des ordres extérieurs, « travail » selon Hannah Arendt, voir la partie 4 sur ce lien condition de l’homme moderne.)   , nous avons évoqué les dangers de la Amtssprache évoquée par Eichmann comme l’un des facteurs décisifs de déresponsabilisation, la langue du « devoir » qui permet de justifier n’importe quelle action, par opposition avec le langage de la responsabilité qui appelle au jugement libre. L’idée est alors que les libertés des uns et des autres trouvent des espaces d’expression compatibles.
  • La célèbre phrase de Hillel « Si je ne suis pas pour moi, qui le sera? Si je ne suis que pour moi, que suis-je? Si je n’agis pas maintenant, quand? » ( Avot 1:14) a ensuite mobilisé toute notre attention, à travers quelques réflexions apparentées à celles de la communication non violente, puis à travers un petit commentaire initial, suivi d’un échange entre parents et enfants sur un modèle d’écoute alternative inspiré du coconseil (co-counselling/reevaluation counselling).

Merci encore à toutes et à tous, de tous les âges, pour votre participation, en particulier pour les Bné Mitsva venus du far-east ;-), et merci à Révital pour cette occasion unique de partager autour de ce moment merveilleux de la Bar/Bat mitsva.

 

 

Que signifie le judaïsme pour l’avenir de nos enfants – étude ce dimanche à Ganénou

Chers amis, chers amies,

Ce dimanche, notre Talmud Torah fera sa rentrée.
Nous enfants étudient le sens de leur identité, et nous avons la chance d’y contribuer.
Il nous appartient de leur montrer qu’ils ne sont pas seuls à étudier, et que nous aussi, nous nous posons des questions, nous cherchons des réponses, nous voulons mieux comprendre le monde et nous-mêmes.
Les cours rabbiniques à Ganénou poursuivent cet objectif.
Que vous soyez parent ou simplement intéressés par les thématiques, rejoignez-nous à 11h ce dimanche pour notre première étude participative. Nous réfléchirons ensemble au sens pour nos enfants de leur identité juive.

Ce dimanche:

Que signifie le judaïsme pour l’avenir de nos enfants ?                dim 17 sept

Autres rendez-vous:

Réunion du Talmud Torah           dim 8 oct

Cours pour les parents du talmud torah et de la communauté: Comment parler du Judaïsme libéral à nos enfants ?       dim 26 nov

Hanouka, Pourim, SimHat Torah : Qu’est-ce que la synagogue apporte à nos enfants ?               dim 17 dec

Vous êtes invités à une Bar/Bat Mitsva? Voici les réponses aux questions que vous vous posez!

Que dire à ses invités lorsqu’on célèbre la Bar ou la Bat Mitsva de ses enfants? Comment agir lorsqu’on est soi-même invité? Voici quelques mots sur la meilleure façon pour vous de participer à cette expérience avec le MJLF-est Surmelin. Voyez également la playlist suivante si vous voulez découvrir quelques chants et quelques moments phares de l’office:

1 Quel est le dress-code? Comment est-on censé s’habiller ?

Le plus important c’est de « s’habiller » de la volonté de découvrir un jeune qui prend sa place dans le monde des adultes, de « mettre ses vêtements de splendeur », ainsi qu’on le dit dans « LeHa dodi », c’est-à-dire une attitude intérieur de bienveillance et de partage, dans le respect de soi-même et des autres.

Pour ce qui est des habits extérieurs, je vous recommande de choisir une tenue dans laquelle vous vous sentez bien, et qui marque également l’importance de ce jour de bar/bat mitsva et de chabbat. Dans nos communautés, on ne considère pas que les femmes mariées doivent nécessairement se couvrir la tête, en revanche, nous respectons la tradition selon laquelle les hommes mettent une Kipa en signe de respect pour ce qui se passe dans ce lieu particulier. Des kipot (pluriel de kipa) sont disponibles à la synagogue.

D’une façon générale, les règles de l’habillement dans la tradition juive, que l’on nomme règles de « tsniout », sont des règles de comportement général, de respect de l’autre, de non sexualisation vestimentaire : nous nous rappelons du caractère sacré de la dignité humaine et du respect que nous avons pour nous-mêmes et pour les autres. Si vous respectez ce principe, vous ne risquez pas de commettre d’impair dans notre synagogue.

2 Quels comportements adopter pendant la cérémonie ? Le silence est-il de rigueur ?

L’accueil est important pour nous, et nous ferons tout pour que vous vous sentiez bien et que cette cérémonie revête pour vous le maximum de sens.

Nous vous proposerons un livre de prière : prenez-le, il comprend des traductions en français et des textes de méditations auxquels vous pourrez vous référer pendant l’office. Prenez également une kipa pour les hommes. Nous vous demandons également d’éteindre vos téléphones portables et de ne pas les consulter, mais au contraire de vous poser avec nous dans ce temps spécial.

Pendant l’office : Vous pouvez suivre dans le livre de prière, lire les textes de l’anthologie, chanter les prières que vous connaissez, fredonner les airs que vous souhaitez apprendre pour accompagner les chants, apporter votre voix au moment des lectures en français. Si le cœur vous en dit, il est recommandé de chanter spécialement avec le Bar Mitsva ou la Bat Mitsva, ou en alternance avec lui ou elle lorsqu’il s’agit d’un chant alterné (voir les vidéos d’aide). Il faut évidemment écouter le jeune lorsqu’il intervient, et si possible lui répondre. Nous apprécions particulièrement lorsque les participants s’entre-aident, n’hésitez pas à demander ou à proposer de l’aide, pour savoir où on en est dans l’office par exemple.

3 Comment faire de ce moment un temps privilégié lorsqu’on a de jeunes enfants?

Dans un premier temps, on s’assoit en famille tranquillement, on peut leur parler à voix basse pour les encourager à observer les objets de la synagogue, le livre de prière, ou leur raconter des histoires concernant des valeurs qui nous tiennent à cœur. Il est bon de dire aux enfants qu’à certains moments ils pourront eux-mêmes rejoindre le jeune sur l’estrade, cela leur permet de s’y préparer. Quand les enfants saturent, il est possible de sortir un livre d’enfant, un biberon, voire des petits gâteaux, éventuellement un puzzle ou des jeux très calmes. Les enfants ne doivent pas se promener dans la synagogue sans surveillance. Ils peuvent venir sur l’estrade s’ils le souhaitent et « explorer l’espace » dans le calme s’ils le souhaitent. En préparation : regardez les vidéos avec eux et apprenez quelques chants, cela vous permettra de faire de ce temps un moment familial significatif.

Vous avez d’autres questions? N’hésitez pas à les poser en commentaire!

Chabat Yéladim 1 spécial enfants – ce soir à 18h30!

Accueillir les enfants, tout en progressant et en apprenant d’une façon toujours plus approfondie en tant qu’adultes… Tel est le défi des parents, des grands-parents, de tous les pédagogues et de nos communautés.

Nous relèverons le défi ensemble ce soir pour notre premier « erev chel yeladim » de l’année.

Il est encore temps de venir, de revoir la vidéo, et si vous me prévenez avant ce soir, j’aurai la possibilité de préparer pour un petit cadeau sympathique pour vos petits.

 

 

 

 

 

Ani saméaH

 0-sameah

 

 

Hadélet potéaH

 0-delet

 

 

 

 

 

Ba oréaH

OréaH léchabat

0-oreah

BarouH haba

Toda raba

0-bienvenue

 

 

Chabat chalom

 0-chabat-chalom

 

אני שמח

 

הדלת פותח

 

 

 

 

 

בא אורח

אורח לשבת

 

ברוך הבא

תודה רבה

 

שבת שלום

Le rôle des parents dans la Bat/Bar Mitsva

A travers la BM de leurs enfants, les parents ont la possibilité d’assurer la transmission, de passer « officiellement » le relais aux jeunes, de les encourager à assumer leurs capacités et leurs désirs d’adulte naissants, d’une façon positive, responsable et joyeuse. La communauté et le rabbin sont là pour être les témoins, les accompagnateurs et la caisse de résonance de cette transmission.

א Préparation de la BM :

Comment montrer à nos enfants que nous les soutenons dans leur prise d’indépendance? Nous sommes à leurs côtés durant tout le processus, puis nous leur laissons la place d’honneur, sur la téva. Nous les accompagnons aux offices, il faut penser à leur procurer le matériel nécessaire (sidour, téfilin, talit).

En tant que parents, vous êtes également de relais auprès des invités, le but étant qu’ils se sentent partie prenante et puisse entourer votre enfant pleinement le jour J. Nous vous encourageons à inviter les amis et la famille proches à prendre une part active à l’office de BM (lectures, accueil, montée à la Torah), à accompagner les enfants un chabbat et à participer à l’office du jeudi matin.

ב Jour de la BM :

Vous monterez à la Torah pendant que votre enfant la lira pour vous. (Les parents non juifs seront invités à participer d’une autre façon, à discuter avec le Rabbin.)

Vous répondrez à certaines prières lancées par votre enfant, vous participerez avec lui à différentes actions communautaires.

Vous accueillerez les invités et leur fournirez les moyens de bien comprendre ce grand évènement.

Vous soutiendrez les invités auxquels vous avez donné un rôle particulier, vous aurez transmis la feuille des honneurs au rabbin au plus tard le jeudi matin.

Vous ferez la bénédiction des enfants.

Tout ceci vous sera expliqué de vive voix par le rabbin et les responsables. N’hésitez pas à poser vos questions…

Le rôle de nos jeunes pour leur Bat/Bat Mitsva

Le rôle du jeune est d’affirmer son identité de juif adulte, en endossant la tradition et en la portant vers un avenir qui fait sens pour lui.

Ce programme est à la fois ambitieux et facile. Ambitieux car il donne aux jeunes une place centrale. Facile car nos jeunes sont réellement capables du meilleur, et que nous sommes là pour les guider.

Au centre de notre tradition :

אLa Torah écrite, dont nous sommes les dépositaires depuis 2/3 000 ans.

Tu liras dans les rouleaux de la Torah.

ב La pensée juive, réflexion qui interprète la Torah écrite depuis qu’elle existe, pour lui donner un sens actuel.

Nous étudierons ta paracha et le sens de la tradition juive, tu décideras du genre de juif que tu seras dans ta vie d’adulte.

Tu donneras toi-même un enseignement à tous tes invités.

ג Les valeurs juives, portées par la responsabilité communautaire et les rassemblements du chabbat.

Tu seras le leader de la communauté pour certaines prières du jeudi matin, du vendredi soir et du samedi matin.

ד La pratique quotidienne, expériences qui soudent la communauté.

Tu participeras à la vie communautaire à travers une action de bienfaisance commune, un dîner chabbatique, un office de Kippour, une activité…

Les cours du dimanche et la participation aux évènements communautaires fondamentaux et aux offices permettront d’avancer harmonieusement vers ces objectifs.

Il faudra acheter un Sidour (livre de prière), qui sera ton sidour de référence pour toute ta vie.