Les fêtes continuent… inscrivez-vous! (+chants, articles, seder de soukot)

Après l’effort, le réconfort… Soukot, SimHat Torah sont des moments merveilleux, plus intimes, ils sont « zeman simHaténou », le temps de notre joie. Venez découvrir le loulav, la souka, les danses et la reprise de la lecture de la torah…

Les lundi 20 et 27 à 18h30, discussion sur la fête puis très court office de 18h45 à 19h15, idéal pour les familles.

Les mardi 21 et 27 à 10h, offices avec les merveilleux textes spécifiques à la fête et le hallel.

Le minian est un devoir communautaire. voulez-vous, pouvez-vous contribuer à le garantir pour les fêtes? Ou plus simplement, voulez-vous me faire part de votre présence? Oui? Grand merci à vous, ainsi, ensemble, nous assurons la base du minian, permettant à toutes et à tous de se joindre à nous sur une base stable.

Inscrivez-vous ici svp: https://framaforms.org/minian-soukot-et-simhat-torah-1632040169

Tout pour préparer un seder de soukot pour petits et grands https://rabbinchinsky.fr/2020/10/02/comment-ca-un-plateau-du-seder-de-soukot/

Un article général sur les fêtes juives ici https://rabbinchinsky.fr/2017/05/30/%d7%9betes-soukot-pessah-chavouot/

Une feuille de chants à imprimer pour la fête et que vous retrouverez également à la synagogue: chants-courts-pour-soukot-et-simhat-torah-(translitt) avec-kidouch (hébreu et fr)

Vous cherchez des personnages symboliques à inviter? rencontrez nos Ouchpizot: meguila 14a les 7 prophetesses

Retrouvez les chants de SimHat Torah sur la playlist suivante ainsi que le hallel ici et les hakafot ici.

puzzle soukot simhat torah

vidéos de chants https://youtu.be/COdXxpczrag, https://youtu.be/c47bLWu4rD0, https://youtu.be/S_RSbPP44FE, https://youtu.be/A_fRMyWEqfw

Prenons-soin du monde… par gourmandise (discours Roch hachana 5782)

Aujourd’hui est le jour du jugement, nous jugeons nos vies. Non pas avec dureté, pour condamner, mais avec intelligence, pour comprendre et pour orienter.

Que sont nos vies ? Qu’est-ce qui fait que nous sommes nous-mêmes ?  

Notre désir, nos sentiments, nos valeurs, nos opinions, nos actions, notre environnement. Et surtout et avant tout, le fait que nous sommes libres d’analyser toutes ces choses : nous pouvons prendre conscience de nos désirs, de nos sentiments, de nos valeurs, de nos opinions, de nos actions et de notre environnement. C’est ce que nous faisons particulièrement à Tichri, nous commençons en cette soirée de Roch hachana.

Avons-nous vraiment du pouvoir sur ces éléments ? Peut-être que nous avons toujours les mêmes désirs, sentiments et pensées, nous agissons de façon toujours semblable ? Peut-être. Mais nous pouvons aussi changer.

Notre tradition considère que nous avons ce pouvoir, que la Téchouva, la téfila et la tsédaka permettent de repousser la fatalité de l’éternelle répétition de nos vies. (chanter)

Les textes traditionnels et les fêtes sont un point d’appui qui nous permet de prendre du recul et de faire téchouva, le retour sur soi. Les textes nous ouvrent à la pensée critique, les fêtes nous donnent le temps de nous y consacrer, à cette téchouva.

Les textes des offices, les chants et leur ferveur sont un point d’appui pour travailler nos sentiments et nos désirs dans la téfila, l’introspection et l’émotion dans la prière.

Les commandements de solidarité sont un point d’appui pour faire évoluer notre rapport aux autres et changer le monde grâce à la tsédaka, au partage solidaire des ressources.

Notre pensée, nos sentiments et nos comportements nous permettent de vivre pleinement.

Ils ont été mis à rude épreuve au cours de l’année écoulée, santé, santé mentale, espoir pour le monde ont été éprouvés par la maladie, par nos craintes, par les confinements, et par une actualité mondiale pleine de catastrophes climatiques et humaines, guerrières et économiques.

J’étais en train de penser à tout cela dimanche, sur le chemin de Beaugrenelle, pour inaugurer la journée de formation de nos enseignants (inscrivez vos enfants au talmud torah !).

J’ai constaté que mes pensées étaient sans cesse parasitées par un mécanisme de mes yeux et de mon cerveau : je lisais toutes les publicités. J’ai arrêté, puis ré-arrêté, puis ré-ré-ré arrêté, mes yeux revenaient sans cesse à leur travail de lecture.

Le neuromarketing était à l’attaque. Attrapant mes yeux, pour influencer ma pensée, mes sentiments, et mon rapport aux autres.

Je ne me suis PAS dit que j’étais faible et que je devrais aller voir un psy pour qu’elle m’aide à régler ce problème.

J’ai plutôt fait une petite recherche.

La publicité est un problème sérieux

D’après Michael Lowry « On estime aujourd’hui qu’une personne est exposée à environ 3000 messages de pub par jour voire 7000 selon certaines estimations » Voir également https://www.francetvinfo.fr/politique/la-france-insoumise/les-francais-sont-ils-vraiment-exposes-a-5000-marques-par-jour-comme-l-affirme-francois-ruffin_3692799.html .

La publicité mène sa campagne contre mon monde intérieur.

Michael Lowry dit également « Il faut donc plutôt voir la publicité comme une maladie invasive, un virus pathogène se propageant à l’échelle du globe… et dans nos cerveaux. On sait depuis longtemps que la pub joue principalement sur le rapprochement entre désir sexuel et pulsion d’achat, que la publicité est intrusive et qu’elle a vocation à modifier nos comportements par le truchement de techniques de manipulation de nos émotions. » https://www.cairn.info/revue-ecologie-et-politique1-2010-1-page-11.htm?contenu=resume

La publicité s’attaque à notre désir et à nos émotions, pour manipuler nos croyances et nos valeurs, et contrôler nos comportements, elle est omniprésente dans notre environnement. Ce qui veut dire qu’elle chasse sur le terrain du cœur de notre humanité. Elle n’est pas vraiment compatible avec la téchouva, la téfila et la tsédaka.

Alice Miller nous instruit : « Ceux qui, depuis le début de leur vie, n’ont jamais eu le droit de ressentir leurs besoins vitaux authentiques doivent compenser cela en recherchant des substituts pour se satisfaire, sans pouvoir se rendre compte qu’ils entrent ainsi dans un cercle vicieux d’autodestruction. »  https://www.alice-miller.com/conclusion/

La publicité interfère avec notre perception de nos besoins pour nous vendre des substituts.

La question centrale est de rechercher nos besoins vitaux authentiques : respiration, température, boisson, nourriture, vêtements, mouvement, connexion aux autres, respect d’autrui, créativité… L’air, l’eau, la nourriture, la vie sont sacrés. Si vous cherchez une liste courte de nos besoins voyez les 14 besoins répertoriés par Virginia Henderson, si vous souhaitez une liste longue je vous conseille celle dressée par la Communication NonViolente de Marshall Rosenberg (https://construistavie.fr/communication-non-violente-etapes/ )

Ces besoins nous appartiennent, nous avons le droit et le devoir d’en prendre soin, en conscience, et donc de ne pas les déléguer. Si nous les déléguons à quelqu’un, cette personne a une emprise sur nous. Si nous les déléguons aux publicitaires, ils les utilisent pour nous manipuler. Au lieu d’être à l’image du dieu créateur, nous serions alors soumis à des visions idolâtres, nous retournerions en esclavage.

Notre tradition nous enseigne cela en nous répétant : prenez-soin de vos vies !

Le deutéronome nous dit :

Vous prendrez grand soin de vos âmes car vous n’avez pas vu d’image lorsque l’Eternel vous a parlé au Horev

 וְנִשְׁמַרְתֶּם מְאֹד לְנַפְשֹׁתֵיכֶם כִּי לֹא רְאִיתֶם כָּל תְּמוּנָה בְּיוֹם דִּבֶּר ה’ אֲלֵיכֶם בְּחֹרֵב מִתּוֹךְ הָאֵש » (ד’, ט »ו

Sois vigilante avec toi-même et prend bien soin de ta vie/ de ton âme.

הִשָמֵר לְךָ וּשְמוֹר נַפְשְךָ מְאוֹד » (ד’, ט’)

Chaque personne sera redevable à l’avenir de toute chose que son œil a vu et qu’elle n’a pas mangé. yérouchalmi kidouchin 48b chap 4 halaha 12

עתיד אדם ליתן דין וחשבון על כל שראת עינו ולא אכל    

Nous devons prendre soin de nos besoins authentique, de façon authentique, en pleine conscience de ces besoins. Nos besoins sont communs, ils nous rapprochent, si nous l’oublions, cela revient à commettre un vol vis-à-vis de toute l’humanité, et de la création elle-même. Comment développer notre conscience ? En prononçant les bénédictions.

Rabbi Hanina bar papa a dit toute personne qui jouit de ce monde sans bénédiction a commis un vol vis-à-vis de dieu et de l’assemblée d’israel. Babli BraHot 35b

א »ר חנינא בר פפא כל הנהנה מן העוה »ז בלא ברכה כאילו גוזל להקב »ה וכנסת ישראל

Avec une bénédiction, « barouH ata adonaï… », nous rattachons nos besoins authentiques à notre humanité. J’ai soif parce que je suis en vie, j’ai besoin d’amour parce que je suis un être humain, j’ai besoin de respect parce que je suis crée à l’image du créateur. Moi comme toutes et tous, moi, comme mes enfants demain. Dans la perspective du changement climatique, nous savons aujourd’hui que cette conscience est nécessaire. Sans cette conscience, nous volons le Créateur au sens propre, puisque nous faisons disparaitre les espèces végétales et animales, et bientôt peut-être notre propre espèce.

Greenpeace résume : « Si nous voulons avoir au moins 50 % de chances de limiter le réchauffement à 1,5°C, il ne nous reste plus que 440 Gt de CO2 à émettre à compter de… 2020. Or, sur la seule année 2019, les émissions mondiales dépassaient 40 Gt de CO2. En restant sur cette trajectoire, le budget carbone pour limiter la hausse des températures à 1,5°C sera épuisé dès le début des années 2030 https://www.greenpeace.fr/climat-5-points-cles-du-rapport-du-giec/

Cet été, le conseil d’état a condamné l’Etat à une astreinte de 10 millions d’euros tous les 6 mois jusqu’à ce qu’il fasse respecter les normes européennes de pollution de l’air.

Voilà le programme que nous fixe notre tradition, survivre, aider la création à survivre, vivre, vivre bien, vivre dans l’harmonie avec nos pensées, nos sentiments et nos actions dans le monde.

Ce n’est peut-être pas facile, mais c’est peut être aussi plus simple qu’on imagine.

Les revenus de la publicité en France seraient de 6 milliards d’euros. Cela fait lourd dans la balance, s’opposer au neuromarketing n’est pas facile.

L’histoire du judaïsme est d’environ 3000 ans. Cela fait également lourd dans la balance, et nous avons certainement besoin de tout cet appui pour faire face et prendre librement la responsabilité de nos besoins.

Parmi nos besoins, je rappelle qu’il y a le besoin de sécurité – et comment nous sentir en sécurité quand 3 millions de nos semblables meurent de faim chaque année ? Nous avons également un besoin de cohérence – et où est la cohérence lorsque la faim persiste alors que le cout de son éradication est trois fois moindre que le cout de sa persistance ? Nous avons besoin de sens – et où est le sens lorsque la publicité lorsque les dépenses publicitaires en France sont de l’ordre de 30 milliards chaque année, et que leur résultat est un assaut sur notre « temps de cerveau disponible » et sur les ressources naturelles (une lettre sur cinq dans le monde est de la pub !).

En ce jour de Roch hachana, nous inaugurons dix jours de réflexion intense sur ce que sont nos besoins réels, sur la façon dont nous voulons les satisfaire, sur l’impact de nos choix sur l’ensemble du monde. https://nosgestesclimat.fr/simulateur

Chaque année, à Roch Hachana, nous envisageons symboliquement que si nous ne sommes pas à la hauteur, la fin du monde se profile. Depuis quelques années, cette image devient une réalité.

Si vous m’élisez, mon programme est simple : remplacer la consommation d’objets par la consommation de notre créativité, la mise en œuvre de notre humanité, créons et profitons de pensée et de téchouva, d’émotions et de téfila, d’entraide et de tsédaka.

Nourrissons nos besoins authentiques.

Ce n’est pas si simple, cela demande certainement un recablage sérieux de nos circuits neuronaux et de nos circuits économiques. La publicité pourrait justement être mise au service de ce changement.

Alors, sur le chemin de Beaugrenelle, je pourrais alors voir sur les affiches du métro et dans les rues, des œuvres d’art, des citations d’autrices, des associations qui me proposeront d’aider ou de recevoir de l’aide.

En attendant, je continuerai cette année ce que j’ai initié l’année dernière, je recoudrai mes vêtements, je m’absenterai davantage de mon magasin de surgelés, et, dans mes promenades, je porterai mes yeux vers les feuillages verts des arbres, en saluant mes amis végétaux.

Et après tout, roch hachana ou pas, le meilleur du meilleur de la vie n’est-il pas de prendre soin de nos besoins vitaux, de choisir notre propre voie, de vivre nos sentiments, et de nous entraider ? Je veux le faire par altruisme, et je veux le faire par gourmandise.

Accueillons l’année 5782 en beauté, elle, ses 354 jours, 8496 heures, 509 760 minutes, 30 585 600 secondes

Je déclare officiellement l’année 5782 ouverte !

Chana Tova oumétouka !

La fête de Chavouot et la Torah au cours de l’histoire

PessaH, le commencement de l’histoire juive, le commencement des mois…

Notre cours de demain soir aura pour thème l’histoire juive et la fête de chavouot

Lien d’inscription ici

Ce lundi, à 19h précises (accueil à partir de 18h45).

J’enverrai le lien à 18h30 aux personnes inscrites.

Au plaisir de vous retrouver demain soir….

 

Deux étranges chansons… et une dernière chance de s’inscrire

Sont-ce des poèmes pourris ou des chants de Pourim? Peu compréhensible… sauf pour celles et ceux qui connaissent l’opinion de Rabbi Acher de Lunel sur la façon dont on devrait  »  » « trop »  »  » boire à Pourim….

jeudi soir à 19h précises, ou 18h 45…. Le lien sera envoyé à celles et ceux qui auront mis leur adresse email ICI, SUR CE FORMULAIRE d’INSCRIPTION (et pensez bien à vous colorier en noir jaune rouge ou vert, ou porter des chapeaux de ces couleurs svp)

BarouH MordeHai Arour Haman

il éleva Adassa                   il la désespéra
il lui apprit à se taire       il menaça Esther
il lui apprit à parler         il voulut la tuer
il soutenait le roi              il fit de lui sa proie
fidèle à ses valeurs          vieil oiseau de malheur
fidèle à sa nation             plein de son ambition
gardant la tête haute                    tout était de sa faute
attendant à toute heure              impatient comme du beurre
pour protéger esther                    clignotant des paupières
portant un sac en toile                  se croyant une étoile
mobilisant chacun                           cherchant seulement le gain
jeunant pendant trois jours        se baffrant sans détour
c’est lui qui chevaucha                  c’est lui qui dut conduire
le beau cheval du roi                      par une bride en cuir
menacé de potence                       il crut mener la danse
mais il en réchappa                        c’est lui qui s’y trouva
c’était un bon poteau                    d’abord il eut l’anneau
mais lui il le garda                           c’était un cancrelat

brouHa esther brouHa vachti brouHa zérech

chap 1
Elle s’opposa d’abord    et encourut la mort        alors qu’elle petite fille                 jouait encore aux billes
Elle poussa son mari       à gagner la partie
Elle s’opposa au roi         le mit en désarroi            son mari convainquit                     le roi d’tuer vachti
Elle était douce et belle                 ou blasée et rebelle
Lorsqu’elle fut mise à mort         le roi perdit son trésor                  son mari convainquit     le roi d’être abruti
De donner aux époux    le droit d’être ripouxChap 2
Elle accepta d’aller          au concours décrié         elle ne demanda rien     espérant s’en aller
Elle tut son origine           et joua les gentilles       écoutant Mardochée     elle a contribué
A sauver le souverain    sans en retirer rien
Chap 3
Son mari fut élevé          aux plus hautes fonctions            il exigea des dés               la date de destruction
Son oncle refusa              de rabaisser son front
Chap 4
Quand son oncle lui dit                 ce qu’il avait appris         elle voulu bien aider       mais était démunie
Elle su bien chercher                     comment risquer sa vie                faire face au danger       sauver grands et petits
Chap 5
Elle jeûna trois jours                      puis mit tous ses atours                prit son courage en main             sans remettre à demain                elle invita le roi                au péril de sa vie              à manger dans sa suite                 à partager une cuite
son mari ébahi                  invité mais pourquoi ?                  profita du whisky            sans se l’faire dire deux fois
elle conseilla au ministre              celui au nom sinistre      De faire une potence     pour se faire des vacances
chap 6
son époux bien jaloux   ne trouvant plus sommeil            se fit lire par ses fous     le livre des merveilles
son époux bien aigri       pressé de jalousie           vint de bien grand matin              forcer sur le destin
son mari réveillé              voulant récompenser    son oncle le sauveur      renversa le malheur
son mari bien surpris     dut conduire son ennemi            sur le cheval du roi          Qu’il convoitait pour soi
alors elle lui dit                 tu es un homme fini       tout est fini pour toi       suit les servants du roi
chap 7
et toute étincelante      pour le second banquet                               de sa voix si touchante                 sans avoir le hoquet
elle demanda sa vie        au roi qui l’adulait           qui outré ressorti             prendre l’air des bosquets
son mari se jeta                tout au pied de la reine                mais il finit pendu           comme sa langue bien était
sur la potence perchée faite pour Mardochée
chap 8
elle reçut la maison        du méchant abhorré      elle perçut la rançon      de ses efforts et qualités
elle demanda le droit     pour tous les menacés  chacun se défendra        avant d’être attaqué
son oncle fut adulé         son mari refroidi              après que réchauffé       il en soit étourdi
chap 9
Mais elle vit ses fils                         des méchants patentés                pendant au bout du fil                   par son mari dressé
Elle demanda encore                    un jour supplémentaire                pour finir le ménage      des ennemis à terre
Elle décrétât alors           que de siècles en siècle                on donnerait de l’or        aux pauvres en collecte
Qu’on ferait des cadeaux             délicieux et bons             pour amis et potos          pour réjouir les mignons
Qu’on lirait cette lettre                 à chaque génération      pour ouvrir le couvercle               des peurs en actions
Pour rappeler la mémoire           de la première reine      qu’on prit pour une poire            qu’on jeta dans l’arène
Pour rappeler le nom     de la femme ambigüe   qui fit de son mari           vainqueur un vaincu
Pour rappeler enfin        que les deux reines ensemble   peuvent joindre leurs forces afin              que tous les méchants tremblent !

Pour vous préparer à ce grand événement
qui va bien vous marquer, tout en vous amusant
nous vous invitons et ce dés à présent
à vous parer des beaux objets suivants:

1 – choisissez une des couleurs suivantes: Noir, jaune, rouge ou vert, et portez le plus de vêtements de cette couleur, en particulier des éléments qui apparaitront à l’écran: chapeaux, perruques, barbes factices, maquillage sur le joues ou sur tout le visage, etc…

2 – choisissez quatre objets: un doux, un dur, un beau, un laid et préparez-les près de vous

3 – Munissez-vous si cela est possible, pour que la flèche puisse atteindre sa cible, sur ce sujet, si puissant et sensible, de

  • vin ou boisson alcoolisée ou agréable à vos yeux: 20 gorgées (dans 20 petits verres?)
  • nourriture que vous aimez, votre gâteau préféré ou autre: deux portions
  • 2 rib de deux associations que vous souhaitez soutenir
  • une liste 55 qualités humaines qui sont chères à votre cœur
  • une méguila d’Esther

Mais pourquoi donc? Qu’en ferons-nous?
Le mystère est profond… Le suspens nous rend fou!
Mais bon courage, oui vous tiendrez le coup,
jusqu’à jeudi, où vous attend le Tout!

Oyez! Oh, Yeah… Jedi soir, avec yodéa, la Perse contre-attaque

Oyez Oyez, gentes dames, gentils damoiseaux, nobles seigneures et seigneurs et tous les autres!

L’Arène et l’An peur heure vous convoquent ce jeudi, à 19h précises, sonates et très buchantes!

Veuillez, par ordre impair Yale, réserver une 90 minutes précisément, ou plus, ou moins, pour le rassemblement annuel de la farce mystique, la force moustique, l’amorce faustique, jeudi soir à 19h précises, ou 18h 45…. Le lien sera envoyé à celles et ceux qui auront mis leur adresse email ICI, SUR CE FORMULAIRE d’INSCRIPTION

Les grands et petits, hébraïsants ou  non, sont les bienvenus, nous ferons une lecture francifiée résumée au début puis une lecture intégrale en hébreu.

Pour vous préparer à ce grand événement
qui va bien vous marquer, tout en vous amusant
nous vous invitons et ce dés à présent
à vous parer des beaux objets suivants:

1 – choisissez une des couleurs suivantes: Noir, jaune, rouge ou vert, et portez le plus de vêtements de cette couleur, en particulier des éléments qui apparaitront à l’écran: chapeaux, perruques, barbes factices, maquillage sur le joues ou sur tout le visage, etc…

2 – choisissez quatre objets: un doux, un dur, un beau, un laid et préparez-les près de vous

3 – Munissez-vous si cela est possible, pour que la flèche puisse atteindre sa cible, sur ce sujet, si puissant et sensible, de

  • vin ou boisson alcoolisée ou agréable à vos yeux: 20 gorgées (dans 20 petits verres?)
  • nourriture que vous aimez, votre gâteau préféré ou autre: deux portions
  • 2 rib de deux associations que vous souhaitez soutenir
  • une liste 55 qualités humaines qui sont chères à votre cœur
  • une méguila d’Esther

Mais pourquoi donc? Qu’en ferons-nous?
Le mystère est profond… Le suspens nous rend fou!
Mais bon courage, oui vous tiendrez le coup,
jusqu’à jeudi, où vous attend le Tout!

 

Pour vous préparer également :

  • Un quizz  sur Pourim: Que savez-vous de Pourim
  • Une méguila en hébreu avec les paroles des personnages soulignées meguila2
  • Un lien vers le site sefarim pour lire la méguila en hébreu, français ou anglais: https://sefarim.fr/
  • Des vidéos pour apprendre des versets de la méguila: les versets lus par toute la communauté ICI, les taamim de la méguila ICI, les versets lus par les personnages de Pourim ICI.
  • Des extraits de la méguila ICI
  • Tout sur les chants de Pourim ICI
  • Une vidéo a propos de l’idolâtrie et de Pourim ICI
  • Une lecture intégrale de la méguila en hébreu ICI
  • Et même une interview du Rabbin Boissière dans l’émission Talmudiques sur la fête de Pourim.

 

Les origines de la joie: Des chants pour Simhat Torah

Comment susciter la joie? Le chant est l’une des façons mises en oeuvre pour SimHat Torah.

Voici des chants appropriés pour la fête, sur divers supports:

Feuille de chant en translittération ici: chants-courts-pour-soukot-et-simhat-torah-(translitt) avec-kidouch (hébreu et fr)

3 chants spécial Soukot chant et translittération ici:

4 Chants faciles et entrainants de 3/5 ou 7 mots, en hébreu décrypté pour se réjouir et danser à SimHat Tora. Relevez le défi, en famille ou entre amis!

Très facile:

Pas dur:

 

Hag saméaH חג שמח  !

Pourim, c’est ce soir! (et demain matin)

Pourim c’est ce soir!

Accueil est buffet dés 18h, lecture de la méguila à 20h30!

Demain, office de Pourim et lecture de la méguila à 10h, dans une ambiance plus sereine ;-), à ne pas rater.

Pour vous préparer:

Un responsum  en anglais cliquez ici sur la lecture de la méguila par téléphone (si vous avez besoin d’une telle lecture, laissez votre numéro de téléphone en commentaire, nous vous appellerons vers 10h30 demain au mieux en fonction des demandes):

Des extraits de la méguila ICI

Tout sur les chants de Pourim ICI

Une vidéo a propos de l’idolâtrie et de Pourim ICI

Des vidéos pour apprendre des versets de la méguila: les versets lus par toute la communauté ICI, les taamim de la méguila ICI, les versets lus par les personnages de Pourim ICI.

Une lecture intégrale de la méguila en hébreu ICI

Et même une interview du Rabbin Boissière dans l’émission Talmudiques sur la fête de Pourim.

 

J-8 : Tout pour préparer Pourim!

Pourim approche à grands pas!

Êtes-vous prêts?

Que votre déguisement soit merveilleux, ou tout simple,
Que vos dons aux pauvres soient grands ou petits,
Que vos cadeaux de nourriture à vos amis soient sophistiqués ou symboliques,
Que vous buviez moyennement ou pas trop au festin,

Pourim vous attend!

Mercredi 20 mars : Fête des enfants à partir de 18h, buffet à 20h, lecture de la méguila à 20h30 puis spiels….

Jeudi 21 mars: office de Pourim et lecture de la méguila à 10h, dans une ambiance plus sereine ;-), à ne pas rater.

Pour vous préparer:

Des extraits de la méguila ICI

Tout sur les chants de Pourim ICI

Une vidéo a propos de l’idolâtrie et de Pourim ICI

Des vidéos pour apprendre des versets de la méguila: les versets lus par toute la communauté ICI, les taamim de la méguila ICI, les versets lus par les personnages de Pourim ICI.

Une lecture intégrale de la méguila en hébreu ICI

Et même une interview du Rabbin Boissière dans l’émission Talmudiques sur la fête de Pourim.

 

Activités autour des bougies de Hanouka

Autour de la playliste « Hanouka, mode d’emploi! » retrouvez des vidéos avec des chants, des histoires et des activités.

Vous pouvez télécharger ici des feuilles à imprimer pour réaliser les activités plus facilement: activités complémentaires de Hanouka

Le Jeu de la toupie

  • Faire tourner la toupie le plus longtemps possible
  • Distribuer un bonbon à chacun, puis chacun lance la toupie à son tour. Quand on tombe sur une lettre, on dit son nom, le mot auquel elle correspond en hébreu, et on applique la règle liée à la lettre

Le Jeu de « sevivon » 

La chanson « sevivon sov sov » a une structure très simple. On peut l’utiliser pour faire des phrases. Elle devient alors « raachanim rach rach rach » ou « hanissim, waow waow waow », ce qui peut donner des résultats assez amusants. On peut recomposer des chansons à sa guise, ou en utilisant les faces de la toupie comme élément aléatoire.

Le Jeu de « Hanouka Hag yafé »
La chanson « Hanouka Hag Yafé » permet également de reproduire sa structure, avec des significations différentes, voici un petit tableau qui ouvre différentes possibilités.

La Hévrouta

Etudier un peu autour de la Hanoukia, c’est un moment privilégié. Ce petit texte du talmud introduit la notion de maHloket : désaccord dans le respect, qui est un thème de discussion intéressant. Peut-on s’aimer et agir ensemble même quand on n’est pas d’accord ? Bon thème de discussion dés que la maturité de l’enfant le permet. Autre thème de débat : à votre avis, faut-il allumer comme Hillel, comme Chamaï, ou selon les méthodes plus simples que propose le Talmud ? Lisez le texte, expliquez-le, puis, que le débat commence !

Chants autour des bougies de Hanouka

Autour de la playlist « Hanouka, mode d’emploi! » retrouvez des vidéos avec des chants, des histoires et des activités.

Vous pouvez télécharger ici des feuilles à imprimer pour réaliser les chants plus facilement: chants complémentaires de Hanouka

En français et en hébreu, accompagnés d’explications sur les chants, les vidéos vous guident pour mettre de la musique autour de l’allumage des bougies.

Au programme: « Mon père m’a donné une toupie », « j’ai planté un arbre », « nous sommes venus chasser les ténèbres », « lève la tête ».

Mon père m’a donné une toupie, une jolie toupie
Aba hévi li sévivon, li sévivon yafé
C’est pour quoi faire cette toupie ? C’est pour la fête de Hanouka !
Yodim atem michoum ma ? michoum Hag Hanouka!

J’ai planté un arbre à Tel Aviv
Près de la mer dans la lumière
Et je l’ai béni en disant pousse des branches et fais de l’ombre
Et j’ai prié au dieu très haut
Protège l’arbre et garde le pays
Protège le travail des hommes
du vent mauvais qui vient de la mer
J’ai planté un arbre à Tel Aviv
Près de la mer dans la lumière

Nous sommes venus chasser les ténèbres
Dans nos mains de la lumière et du feu
Chacun est une petite lumière
Et ensemble nous sommes une lumière puissante
Écarte-toi ténèbre, va-t-en obscurité !
Écarte-toi, face à la lumière

Lève la tête
peuple d’Israël
Et que ton chant de fête
monte jusqu’au ciel
fais sonner les trompètes
fais battre le tambour
et que ton chant célèbre
Juda le héros du jour
Chante sa gloire
Célèbre sa splendeur
Et que sa victoire
Reste dans nos cœurs