Réflexions sur la liberté

Ce matin, j’ai eu le privilège de passer deux heures en compagnie d’un groupe de jeunes protestants qui effectuaient une retraite d’une semaine sur le thème de la liberté.

Nos réflexions se sont portées sur l’importance des questions, la fête de PessaH   פסח (le passage) et פה סח (la bouche qui parle), les différentes façons de susciter des questions, le seder, seder de libération des femmes.

Après avoir explicité la différence entre Torah écrite et Torah orale, de Michna et de Talmud, nous avons évoqué la liberté qu’offre l’approche interprétative des textes.

Nous avons parlé de l’idée de liberté dans les dix commandements et de celle qui émerge du fait qu’ils existent en deux versions, un travail en Hévrouta (binômes d’étude amicaux) nous a permis d’approfondir le sens des différentes versions.

le « Je suis l’ETERNEL ton dieu qui t’ai fait sortir du pays d’Egypte », en tant que première des dix paroles selon la tradition juive, nous a donné l’occasion d’évoquer l’infini liberté de compréhension du tétragramme, le mot hébreu de quatre lettres que les chrétiens prononcent Yahvé ou Jéhova et qui ne se prononce pas dans la tradition juive. Ces quatre lettres י   ה   ו   ה , permettent de composer justement le passé היה, le présent הווה, et le futur יהיה, ce qui renvoie à notre liberté dans le temps. C’est l’Histoire qui interpelait Pharaon pour qu’il abolisse l’esclavage.

Ces questionnements nous ont conduit à parler du dernier paragraphe du chéma israel שמע ישראל, avec sa dernière phrase qui reprend presque mot pour mot la première des dix paroles, et les « fils de la vie » qui y sont évoqués, et qui nous font prendre conscience de la liberté que nous appliquons à chaque instant de nos vies.

Après avoir raconté l’histoire du four de AHnaï qui oppose la liberté des sages à une soi-disant autorité « du ciel », nous avons conclu avec quelques pensées partagées et ce très beau midrach tiré des pirké avot qui invite à lire le mot חרות , signifiant « gravé », comme חירות, qui signifie la liberté.

Merci à tous les participants pour cet échange riche!

télécharger ici la feuille de source

Bonus:

  • Site: cocreer.net
  • L’année où j’ai vécu selon la bible (A.J. JACOBS)
  • Les mots sont des fenêtres (ou bien ils sont des murs), (Marshall Rosenberg)
  • Des hommes justes, du patriarchat aux nouvelles masculinités (Ivan Jablonka)
  • L’ABC des émotions (Claude Steiner)

THE TEN COMMANDMENTS OF EMOTIONAL LITERACY

  1. I. Place love at the center of your emotional life. Heart-centered emotional intelligence empowers everyone it touches.
  2. Love yourself, others and truth in equal parts. Never sacrifice one to the other.

III. Stand up for how you feel and what you want. If you don’t, it is not likely that anyone else will.

  1. Respect the ideas, feelings and wishes of others as much as you do your own.Respecting ideas does not mean that you have to submit to them.
  2. Emotional Literacy requires that you not lie by omission or commission. Except where your safety or the safety of others is concerned, do not lie.
  3. Emotional Literacy requires that you do not power play others. Gently but firmly ask instead for what you want until you are satisfied.

VII. Do not allow yourself to be power played. Gently but firmly refuse to do anything you are not willing to do of your own free will.

IIX. Apologize and make amends for your mistakes. Nothing will make you grow faster.

  1. Do not accept false apologies. They are worth less than no apologies at all.
  2. Follow these commandments according to your best judgment. After all, they are not written in stone.

Paracha KoraH: bataille Moïse/KoraH : disrupter à tout prix!

On parle souvent du couple « tradition/modernité ». Qui est du côté de la tradition? qui est du côté de la modernité? Aujourd’hui cherchons où est le vrai changement. La « disruption » de KoraH est-elle progressiste ou réactionnaire? La « tradition » de Moïse n’est-elle pas celle de la révolution permanente, de la lutte ininterrompue contre l’ « esclavage »? Qu’en est-il aujourd’hui, quand des manifestants écologistes reçoivent des gaz lacrymogènes des policiers, qu’un « délit de solidarité » se met en place, et que le changement écologique est un enjeu majeur?

2016 : Sur un pied! Paracha KoraH : Qui est responsable?

2015 : Sur un pied ! Parasha KoraH : à qui faut-il obéir ?

Liens et sources :

  • Nb/16:4 Moïse, en les entendant, se jeta sur sa face; 5 puis il parla à Coré et à toute sa faction, en ces termes: « Demain, le Seigneur fera savoir qui est digne de lui, qui est le saint qu’il admet auprès de lui; celui qu’il aura élu, il le laissera approcher de lui. 6 Faites ceci: munissez-vous d’encensoirs, toi Coré, et tout ton parti; 7 mettez-y du feu et remplissez-les de parfum, devant le Seigneur, demain: or, l’homme que distinguera le Seigneur, c’est celui-là qui est saint. Assez donc, enfants de Lévi! » 8 Et Moïse dit à Coré: « Or, écoutez, enfants de Lévi. 9 C’est donc peu, pour vous, que le Dieu d’Israël vous ait distingués de la communauté d’Israël, en vous admettant auprès de lui pour faire le service du tabernacle divin, et en vous plaçant en présence de la communauté pour la servir?10 Il t’a donc approché de lui, toi et tous tes frères, les enfants de Lévi, et vous réclamez encore le sacerdoce! 11 En vérité, toi et toute ta bande, c’est contre l’Éternel que vous vous êtes ligués; car Aaron, qu’est-il, pour que vous murmuriez contre lui? » 12 Moïse envoya quérir Dathan et Abirâm, fils d’Elïab
  • ד וַיִּשְׁמַע מֹשֶׁה, וַיִּפֹּל עַל-פָּנָיו. ה וַיְדַבֵּר אֶל-קֹרַח וְאֶל-כָּל-עֲדָתוֹ, לֵאמֹר, בֹּקֶר וְיֹדַע יְהוָה אֶת-אֲשֶׁר-לוֹ וְאֶת-הַקָּדוֹשׁ, וְהִקְרִיב אֵלָיו; וְאֵת אֲשֶׁר יִבְחַר-בּוֹ, יַקְרִיב אֵלָיו. ו זֹאת, עֲשׂוּ: קְחוּ-לָכֶם מַחְתּוֹת, קֹרַח וְכָל-עֲדָתוֹ. ז וּתְנוּ בָהֵן אֵשׁ וְשִׂימוּ עֲלֵיהֶן קְטֹרֶת לִפְנֵי יְהוָה, מָחָר, וְהָיָה הָאִישׁ אֲשֶׁר-יִבְחַר יְהוָה, הוּא הַקָּדוֹשׁ; רַב-לָכֶם, בְּנֵי לֵוִי.ח וַיֹּאמֶר מֹשֶׁה, אֶל-קֹרַח: שִׁמְעוּ-נָא, בְּנֵי לֵוִי. ט הַמְעַט מִכֶּם, כִּי-הִבְדִּיל אֱלֹהֵי יִשְׂרָאֵל אֶתְכֶם מֵעֲדַת יִשְׂרָאֵל, לְהַקְרִיב אֶתְכֶם, אֵלָיו–לַעֲבֹד, אֶת-עֲבֹדַת מִשְׁכַּן יְהוָה, וְלַעֲמֹד לִפְנֵי הָעֵדָה, לְשָׁרְתָם. י וַיַּקְרֵב, אֹתְךָ, וְאֶת-כָּל-אַחֶיךָ בְנֵי-לֵוִי, אִתָּךְ; וּבִקַּשְׁתֶּם, גַּם-כְּהֻנָּה. יא לָכֵן, אַתָּה וְכָל-עֲדָתְךָ–הַנֹּעָדִים, עַל-יְהוָה; וְאַהֲרֹן מַה-הוּא, כִּי תלונו (תַלִּינוּ) עָלָיו. יב וַיִּשְׁלַח מֹשֶׁה, לִקְרֹא לְדָתָן וְלַאֲבִירָם בְּנֵי אֱלִיאָב
  • Il tomba sur sa face À cause de la querelle, car c’était leur quatrième inconduite. Ils avaient péché lors du veau d’or, et « Mochè implora Hachem » (Chemoth 32, 11). Ils avaient récidivé lors de l’épisode des « gémissants », et « Mochè pria vers Hachem » (supra  11, 2), et aussi lors de celui des explorateurs, et « Mochè dit à Hachem : Les Égyptiens entendront… » (supra  14, 13). Mais lors de la querelle de Qora‘h, ses bras lui en sont tombés. Cela ressemble au fils d’un roi qui se serait mal conduit envers son père et en faveur duquel serait intervenu une fois, voire même à deux ou trois reprises, son ami. Mais à la quatrième faute, les bras de l’ami lui en seraient tombés, car il se serait dit : « Jusqu’à quand pourrai-je continuer de déranger le roi ? Peut-être ne l’acceptera-t-il plus de moi ! » (Midrach Tan‘houma).
  • Nb16:15 Moïse, fort contristé, dit au Seigneur: « N’accueille point leur hommage! Je n’ai jamais pris à un seul d’entre eux son âne, je n’ai jamais fait de mal à un seul d’entre eux. »16 Moïse dit à Coré: « Toi et tout ton parti, soyez devant le Seigneur, toi et eux ainsi qu’Aaron, demain; 17 prenez chacun votre encensoir, mettez-y du parfum et apportez, devant le Seigneur, chacun votre encensoir, deux cent cinquante encensoirs; toi aussi et Aaron, chacun le sien. »
  • טו וַיִּחַר לְמֹשֶׁה, מְאֹד, וַיֹּאמֶר אֶל-יְהוָה, אַל-תֵּפֶן אֶל-מִנְחָתָם; לֹא חֲמוֹר אֶחָד מֵהֶם, נָשָׂאתִי, וְלֹא הֲרֵעֹתִי, אֶת-אַחַד מֵהֶם.
  • RACHI : Mochè s’enflamma beaucoup Il en fut très attristé (Midrach Tan‘houma).Ne te tourne pas vers leur oblation (min‘ha) Au sens littéral : Ne te tourne pas favorablement vers l’encens qu’ils t’offriront demain ! Explication du midrach : « Je sais, [a dit Mochè], qu’ils ont une part dans les offrandes perpétuelles de la collectivité. Puisse-t-elle, cette part, ne pas être accueillie non plus avec bienveillance ! Que le feu la délaisse et ne la consume pas ! » (Midrach Tan‘houma).Pas un seul âne je n’ai porté d’eux Je n’ai pas pris l’âne d’un seul d’entre eux (Targoum Onqelos). Et lorsque je suis allé de Midyan en Égypte et que j’ai fait monter ma femme et mes fils sur un âne (Chemoth 4, 20), j’aurais pu prendre cet âne à leurs frais, mais je n’ai pris que le mien. Le mot cha‘héth, employé par le Targoum Onqelos pour « porter » signifie en araméen : « réquisition royale » (Baba Bathra 47a).
  • וַיִּחַר לְמֹשֶׁה מְאֹד, נִצְטַעֵר עַד לִמְאֹד.

    אַל-תֵּפֶן אֶל-מִנְחָתָם, לְפִי פְּשׁוּטוֹ: הַקְּטֹרֶת שֶׁהֵם מַקְרִיבִים לְפָנֶיךָ מָחָר, אַל תֵּפֶן אֲלֵיהֶם. וְהַמִּדְרָשׁ אוֹמֵר: יוֹדֵעַ אֲנִי שֶׁיֵּשׁ לָהֶם חֵלֶק בִּתְמִידֵי צִבּוּר, אַף חֶלְקָם לֹא יְקֻבַּל לְפָנֶיךָ לְרָצוֹן, תַּנִּיחֶנּוּ הָאֵשׁ וְלֹא תֹּאכְלֶנּוּ.

    לֹא חֲמוֹר אֶחָד מֵהֶם נָשָׂאתִי, לֹא חֲמוֹרוֹ שֶׁל אֶחָד מֵהֶם נָטַלְתִּי, אֲפִלּוּ (תנחומא) כְּשֶׁהָלַכְתִּי מִמִּדְיָן לְמִצְרַיִם וְהִרְכַּבְתִּי אֶת אִשְׁתִּי וְאֶת בָּנַי עַל הַחֲמוֹר וְהָיָה לִי לִטֹּל אוֹתוֹ הַחֲמוֹר מִשֶּׁלָּהֶם, לֹא נָטַלְתִּי אֶלָּא מִשֶּׁלִּי. וְתַרְגּוּם אוֹנְקְלוּס: « שְׁחָרִית », לְשׁוֹן אֲרָמִי כָּךְ נִקְרֵאת אַנְגַרְיָא שֶׁל מֶלֶךְ שׁחוור:

  • 16 Moïse dit à Coré: « Toi et tout ton parti, soyez devant le Seigneur, toi et eux ainsi qu’Aaron, demain; 17 prenez chacun votre encensoir, mettez-y du parfum et apportez, devant le Seigneur, chacun votre encensoir, deux cent cinquante encensoirs; toi aussi et Aaron, chacun le sien. »
  • 22 Mais ils tombèrent sur leur face et dirent: « Seigneur! Dieu des esprits de toute chair! Quoi, un seul homme aura péché, et tu t’irriterais contre la communauté tout entière! »
  • כב וַיִּפְּלוּ עַל-פְּנֵיהֶם, וַיֹּאמְרוּ, אֵל, אֱלֹהֵי הָרוּחֹת לְכָל-בָּשָׂר: הָאִישׁ אֶחָד יֶחֱטָא, וְעַל כָּל-הָעֵדָה תִּקְצֹף. {ס
  • Qél ! Eloqim des esprits Qui connaît les pensées. Ta manière d’être n’est pas celle des êtres de chair et de sang : Lorsqu’un roi de chair et de sang doit faire face à un écart de conduite d’une partie de son royaume, il ignore qui est le pécheur, de sorte que, dans sa colère, il punit tous ses sujets. Tandis que devant toi, toutes les pensées sont à nu et tu sais qui a péché (Midrach Tan‘houma).Un seul homme C’est lui le pécheur, et toi « tu te mettras en colère contre toute la communauté » ? Le Saint béni soit-Il répondit : « Tu as bien parlé. Je sais et je ferai connaître qui a péché et qui n’a pas péché. »
  • אֵל אֱלֹהֵי הָרוּחֹת, יוֹדֵעַ מַחֲשָׁבוֹת אֵין מִדָּתְךָ כְּמִדַּת בָּשָׂר וָדָם: מֶלֶךְ בָּשָׂר וָדָם שֶׁסָּרְחָה עָלָיו מִקְצָת מְדִינָה, אֵינוֹ יוֹדֵעַ מִי הַחוֹטֵא, לְפִיכָךְ כְּשֶׁהוּא כּוֹעֵס נִפְרָע מִכֻּלָּם, אֲבָל אַתָּה לְפָנֶיךָ גְּלוּיוֹת כָּל הַמַּחֲשָׁבוֹת וְיוֹדֵעַ אַתָּה מִי הַחוֹטֵא.

    הָאִישׁ אֶחָד, הוּא הַחוֹטֵא וְאַתָּה עַל כָּל הָעֵדָה תִּקְצֹף? אָמַר הַקָּדוֹשׁ-בָּרוּךְ-הוּא: יָפֶה אָמַרְתָּ אֲנִי יוֹדֵעַ וּמוֹדִיעַ מִי חָטָא וּמִי לֹא חָטָא:

  • 30 Mais si l’Éternel produit un phénomène; si la terre ouvre son sein pour les engloutir avec tout ce qui est à eux, et qu’ils descendent vivants dans la tombe, vous saurez alors que ces hommes ont offensé l’Éternel. »
  • ל וְאִם-בְּרִיאָה יִבְרָא יְהוָה, וּפָצְתָה הָאֲדָמָה אֶת-פִּיהָ וּבָלְעָה אֹתָם וְאֶת-כָּל-אֲשֶׁר לָהֶם, וְיָרְדוּ חַיִּים, שְׁאֹלָה–וִידַעְתֶּם, כִּי נִאֲצוּ הָאֲנָשִׁים הָאֵלֶּה אֶת-יְהוָה.
  • Et si Hachem crée une création Nouvelle.Hachem crée En les faisant mourir d’une manière inconnue jusque ici. Et quelle serait cette création ? « Que la terre disperse sa bouche et les engloutisse. » Vous saurez alors « que ces hommes-là ont méprisé Hachem » et que moi j’ai parlé sur l’ordre du Tout-Puissant. Nos maîtres ont expliqué : S’il a été créé, lors des six jours de la création, une ouverture de la terre, c’est bien. Sinon, que « Hachem la crée » maintenant ! (Sanhèdrin 110a).
  • וְאִם בְּרִיאָה, חֲדָשָׁה.

    יִבְרָא ה’, לְהָמִית אוֹתָם בְּמִיתָה שֶׁלֹּא מֵת בָּהּ אָדָם עַד הֵנָּה, וּמַה הִיא הַבְּרִיאָה? וּפָצְתָה הָאֲדָמָה אֶת-פִּיהָ וְתִּבְלָעֵם, אָז וִידַעְתֶּם כִּי נִאֲצוּ הֵם אֶת ה’, וַאֲנִי מִפִּי הַגְּבוּרָה אָמַרְתִּי. וְרַבּוֹתֵינוּ פֵּרְשׁוּ (סנהדרין קי): אִם בְּרִיאָה פֶּה לָאָרֶץ מִשֵּׁשֶׁת יְמֵי בְּרֵאשִׁית _ מוּטָב, וְאִם לָאו יִבְרָא ה’. (ר »ל יִבְרָא ה’ הַפֶּה לְכָאן):

LA CANICULE ET LES VOITURES DES MINISTRES (ft. Ndiaye, Blanquer, De Rugy, Riester, Fesneau)
Vidéo Violences policières : les images décryptées #LesDécodeurs
Vidéo Cécile Duflot : « Ce qui nous a tué ces 150 dernières années, c’est une vision court-termiste »
Vidéo Carola Rackete, la capitaine du « Sea Watch 3 » libérée

 

Paracha ChlaH : Orientons nos coeurs!

Les sentiments sont une belle choses, ils sont la vibration de nos vies. Mais les suivre aveuglément serait une erreur. La paracha ChelaH LéHa nous le montre, avec l’épisode des explorateurs, qui se laissent abuser par leurs peurs et leurs jugements. (je n’ai pu finir ma vidéo qu’un instant avant l’office, d’où l’absence d’article la semaine dernière, désolée! Si vous voulez recevoir la vidéo immédiatement, vous pouvez également vous abonner à ma chaîne youtube).

Les tsitsiot sont là pour nous rappeler à notre devoir: c’est à nous d’orienter nos sentiments, de les « voir » et de nous « souvenir » de tous les commandements, et de les « faire » et ainsi de ne pas « explorer dans l’errance en suivant nos coeurs et nos yeux », pour que nous nous « souvenions » et que nous « faisions », que nous soyons « différents » pour  « notre dieu », car c’est lui qui est le gardien de la liberté, de la « sortie d’Egypte ».

En ce chabbat de Gay Pride, nous devons nous souvenir que chacun est Good As You, « GAY », nous sommes égaux devant les commandements, devant les sentiments, et devant notre devoir de les orienter dans l’ouverture à toutes et à chacun, indépendamment des caractéristiques stigmatisantes que notre société peut leur attribuer.

Chabbat Chalom à toutes à tous, et aux autres!

 

Liens et sources :

  • Ps 95 8 « N’endurcissez pas votre cœur comme à Meriba, comme au jour de Massa dans le désert, 9 où vos ancêtres m’ont tenté, mis à l’épreuve, quoiqu’ils eussent vu mes œuvres. 10 Pendant quarante ans j’étais écœuré de cette génération, et je disais: « C’est un peuple au cœur égaré, qui ne veut pas connaître mes voies. » 11 Aussi jurai-je, dans ma colère, qu’ils n’entreraient pas dans ma paisible résidence. » 
  • אַל-תַּקְשׁוּ לְבַבְכֶם, כִּמְרִיבָה; כְּיוֹם מַסָּה, בַּמִּדְבָּר. ט אֲשֶׁר נִסּוּנִי, אֲבוֹתֵיכֶם: בְּחָנוּנִי, גַּם-רָאוּ פָעֳלִי. י אַרְבָּעִים שָׁנָה, אָקוּט בְּדוֹר– וָאֹמַר, עַם תֹּעֵי לֵבָב הֵם;וְהֵם, לֹא-יָדְעוּ דְרָכָי. יא אֲשֶׁר-נִשְׁבַּעְתִּי בְאַפִּי; אִם-יְבֹאוּן, אֶל-מְנוּחָתִי.

 

  • Nombres 15:38 : 38 « Parle aux enfants d’Israël, et dis-leur de se faire des franges aux coins de leurs vêtements, dans toutes leurs générations, et d’ajouter à la frange de chaque coin un cordon d’azur. 39 Cela formera pour vous des franges dont la vue vous rappellera tous les commandements de l’Éternel, afin que vous les exécutiez et ne vous égariez pas à la suite de votre cœur et de vos yeux, qui vous entraînent à l’infidélité. 40 Vous vous rappellerez ainsi et vous accomplirez tous mes commandements, et vous serez saints pour votre Dieu. 41 Je suis l’Éternel votre Dieu, qui vous ai fait sortir du pays d’Egypte pour devenir votre Dieu, moi, l’Éternel votre Dieu! »
  • לח דַּבֵּר אֶל-בְּנֵי יִשְׂרָאֵל, וְאָמַרְתָּ אֲלֵהֶם, וְעָשׂוּ לָהֶם צִיצִת עַל-כַּנְפֵי בִגְדֵיהֶם, לְדֹרֹתָם; וְנָתְנוּ עַל-צִיצִת הַכָּנָף, פְּתִיל תְּכֵלֶת. לט וְהָיָה לָכֶם, לְצִיצִת, וּרְאִיתֶם אֹתוֹ וּזְכַרְתֶּם אֶת-כָּל-מִצְו‍ֹת יְהוָה, וַעֲשִׂיתֶם אֹתָם; וְלֹא-תָתוּרוּ אַחֲרֵי לְבַבְכֶם, וְאַחֲרֵי עֵינֵיכֶם, אֲשֶׁר-אַתֶּם זֹנִים, אַחֲרֵיהֶם. מ לְמַעַן תִּזְכְּרוּ, וַעֲשִׂיתֶם אֶת-כָּל-מִצְו‍ֹתָי; וִהְיִיתֶם קְדֹשִׁים, לֵאלֹהֵיכֶם. מא אֲנִי יְהוָה אֱלֹהֵיכֶם, אֲשֶׁר הוֹצֵאתִי אֶתְכֶם מֵאֶרֶץ מִצְרַיִם, לִהְיוֹת לָכֶם, לֵאלֹהִים: אֲנִי, יְהוָה אֱלֹהֵיכֶם. {פ}

 

  • Exode 23:3  2 Ne suis point la multitude pour mal faire;
  • לֹא-תִהְיֶה אַחֲרֵי-רַבִּים, לְרָעֹת

Paracha BéahalotéHa : Que la lumière soit!

Ce qui est bon doit être facile. Ce principe de psychologie et d’organisation (nudging) de base se transpose à la vision juive de l’enseignement. L’enseignement ne se fait pas dans l’effort, mais dans l’exemple et le naturel. La flamme qu’allumait Aaron devait avoir le temps de « s’élever » par elle-même. Lorsque tout est prêt, les événements attendus se produisent naturellement. Au contraire, lorsque tout empêche un événement, il ne saurait se produire. Sans bougie, sans mèche, avec une mèche mouillée, avec des mouvements brusques, la flamme de l’enseignement et la flamme de l’amour de la Torah ne sauraient s’allumer.

Ce chabbat, nous concluons un cycle d’étude, bravo à tous les étudiants qui ont « aplani le terrain », « ouvert les portes » et qui ont évité tous les obstacles, pour créer encore un nouveau maillon de la chaîne dans la transmission du judaïsme.

Liens et sources :
Paracha Beha’aloteHa : Le bon vieux temps reviendra-t-il? (2016)
Nostalgie d’un passé remanié, rappel de l’histoire, remaniement du passé également de la part de dieu « je me souviens du temps de ta jeunesse », Brassens : le temps passé, la Manne et son questionnement, le sifri et le regret de la dépendance,schopenhauer l’art d’avoir toujours raison, l’importance de faire face au passé, birkat hagomel,

Parasha Beha’aloteHa : D’autres façons de faire bien ? (2015)
Comment fêter PessaH en cas d’empêchement, demande d’une deuxième chance, Moïse admet qu’il ne sait pas, Dieu trouve des solutions, on ne renonce pas mais on s’adapte, hanouka-soukot, baba batra transition de la prophétie au temple, ménaHot la table familiale remplace les offrandes au temple,

 

 

Psaume 24

(ז) שְׂאוּ שְׁעָרִים רָאשֵׁיכֶם וְהִנָּשְׂאוּ פִּתְחֵי עוֹלָם וְיָבוֹא מֶלֶךְ הַכָּבוֹד.

(ח) מִי זֶה מֶלֶךְ הַכָּבוֹד יְהוָה עִזּוּז וְגִבּוֹר יְהוָה גִּבּוֹר מִלְחָמָה.

(ט) שְׂאוּ שְׁעָרִים רָאשֵׁיכֶם וּשְׂאוּ פִּתְחֵי עוֹלָם וְיָבֹא מֶלֶךְ הַכָּבוֹד.

(י) מִי הוּא זֶה מֶלֶךְ הַכָּבוֹד יְהוָה צְבָאוֹת הוּא מֶלֶךְ הַכָּבוֹד סֶלָה.

מ »ג ישעיהו סב י

עִבְרוּ עִבְרוּ בַּשְּׁעָרִים פַּנּוּ דֶּרֶךְ הָעָם סֹלּוּ סֹלּוּ הַמְסִלָּה סַקְּלוּ מֵאֶבֶן הָרִימוּ נֵס עַל הָעַמִּים.

 

Paracha Nasso : Le dévot imbécile et la femme abstinente!

La Torah a-t-elle raison? La femme « Sota », la femme « déviante », celle qui a commis l’adultère, doit-elle nécessairement mourir dans la souffrance, empoisonnée par les « eaux de Sota »? Peut-être pas, dit le Talmud, car « si elle a des mérite », elle peut échapper au châtiment. Étrange passage qui prend pour base l’un des passages de la Torah les plus sexistes pour ériger un monument à la gloire de l’accès aux femmes de l’étude de la Torah… En fin de compte, le dénouement mettra un jeu le dévot imbécile et la femme abstinente.

Liens et sources :

 

Sota 21 b

Michna : Si elle a du mérite, cela suspend sa punition. Il y a des mérites qui suspendent pour un an, il y a des mérites qui suspendent pour deux ans, il y a des mérites qui suspendent pour trois ans. De là Ben Azaï dit : On a l’obligation d’enseigner la Torah à sa fille de sorte que si elle boit, elle saura que le mérite suspend pour elle.

Rabbi Eliézer dit : Toute personne qui enseigne la Torah à sa fille, lui enseigne la tiflout.

Rabbi Yochoua dit : Une femme préfère une mesure de nourriture et la satisfaction sexuelle (Tiflout) à 9 mesures de nourriture et de l’abstinence.

Il disait : le pieux idiot, le méchant tortueux et la femme abstinente et les faux ascètes, ce sont eux qui détruisent le monde.

 

Guémara :

Rabbi Eliézer dit : Toute personne qui enseigne la Torah à sa fille, lui enseigne la tiflout. Tiflout ? vraiment ? Dis plutôt : « Cela revient à lui enseigner la Tiflout »

סוטה כ״א ב

אם יש לה זכות היתה תולה לה יש זכות תולה שנה אחת יש זכות תולה ב’ שנים יש זכות תולה ג’ שנים מכאן

אומר בן עזאי חייב אדם ללמד את בתו תורה שאם תשתה תדע שהזכות תולה לה

ר »א אומר כל המלמד בתו תורה (כאילו) לומדה תפלות

ר’ יהושע אומר רוצה אשה בקב ותפלות מט’ קבין ופרישות הוא היה אומר חסיד שוטה ורשע ערום ואשה פרושה ומכות פרושין הרי אלו מבלי עולם

ר’ אליעזר אומר כל המלמד את בתו תורה מלמדה תיפלות תיפלות ס »ד אלא אימא כאילו למדה תיפלות

Chavouot: Merci et RV Jeudi 28 mai 2020!

Merci pour votre présence nombreuse à notre veillée de Chavouot, merci pour votre présence, pour vos questions, pour les mets que vous avez amenés.

Merci à tous les bénévoles et les professionnels qui ont permis la réalisation de ce bel événement, qui ont contribué à organiser et à diffuser l’événement, installé les locaux, réceptionnés les gâteaux au fromage, et tout réinstallé après!

Merci à Jacques pour son intervention, aux Marx Sisters et à tous les présents qui ont mis une ambiance  délirante, et merci aux randonneurs qui ont tenu jusqu’à la fin de notre randonnée-Hévrouta.

Comme souvenir de la fête, voici les textes que nous avons étudiés:

midrachim 5779 chavouot.doc; midrachim 5779 chavouot.PDF

dernier cours avant les vacances demain au café des Psaumes, prochain grand rendez-vous: Les fêtes de Tichri! Roch hachana à Surmelin le 29 sept au soir, le 30 sept matin et soir, le 1e octobre matin. Yom Kipour à la Salle Olympe de Gouge, Mardi 8 octobre au soir et Mercredi 9 octobre toute la journée.

RV l’année prochaine, la nuit du 28 au 29 mai, Save the Date!

La Torah pour toutes et tous! Hag SaméaH!

Hag SaméaH à toutes et à tous. Bonne fête de Chavouot et bonne veillée d’étude.

Voici pour vous accompagner l’un des midrachim que nous étudierons dans notre thématique « Torah personnelle, Torah d’Israël, Torah Universelle ».

Rejoignez-nous à toute heure de la nuit, pour participer à l’une des activités suivantes (programme en fin d’email), au MJLF Surmelin.

Bamidbar Rabba

« וידבר ה’ אל משה במדבר סיני » (במדבר א, ב)

למה במדבר סיני?

מכאן שנו חכמים

בג’ דברים ניתנה התורה: באש, ובמים, ובמדבר.

באש מנין (שמות יט ,יח) והר סיני עשן כולו וגו’[

ובמים מנין שנאמר (שופטים ה, ד) גם שמים נטפו גם עבים נטפו מיםובמדבר מנין (במדבר א, א) וידבר ה’ אל משה במדבר סיני

ולמה ניתנה בג’ דברים הללו? אלא מה אלו חנם לכל באי העולם – כך דברי תורה חנם הם

שנאמר (ישעיה נה, א) הוי כל צמא לכו למים

 

« Et l’Eternel parla à Moïse dans le désert du Sinaï ». Pourquoi dans le désert du Sinaï ? De là les sages ont enseigné : « La torah a été donnée par trois choses, par le feu, par l’eau, par le désert. Le feu, d’où ? « Or, la montagne de Sinaï était toute fumante, parce que le Seigneur y était descendu au sein de la flamme; sa fumée montait comme la fumée d’une fournaise et la montagne entière tremblait violemment. » et de l’eau, d’où ? De ce qu’il est dit : « Éternel! Quand tu sortis de Séir, quand tu t’avanças de la région d’Edom, la terre frissonna, les cieux se fondirent, les nuages se fondirent en eau; » et du désert, d’où ? De ce qu’il est écrit « L’Eternel parla à Moïse dans le désert du Sinaï ». Et pourquoi a-t-elle été donnée par ces choses-là ? Parce que de même qu’elles sont accessibles à tous les habitants du monde, de même la Torah est accessible comme il est dit : « Ah! Vous tous qui avez soif, venez, voici de l’eau! Vous qui n’avez point d’argent, venez, approvisionnez-vous et mangez; gratuitement, sans rétribution, venez, fournissez-vous de vin et de lait!; »

 

19h30 – Exposé du Rabbin: Torah personnelle, Torah d’Israël, Torah Universelle

21h15 – « Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur… » Toutes vos questions au Rabbin, mais attention, le Rabbin également vous posera les questions qu’elle jugera appropriées !

22h15 – Ateliers : Jacques Neuburger : Torah, liberté de l’esprit, liberté du corps, liberté politique ou chants et Hévroutot autour de la Torah

23h15 – Concert des Marx Sisters: Mir Lebn Ejbig! Am Israël Haï! Un moment dynamiques pour brûler les calories des gâteaux au fromage Ecouter les Marx sisters sur youtube.

00h30 – Randonnée-Hévrouta de Chavouot ! Mettez vos chaussures de marche, nous irons loin (spirituellement) mais pas trop (40mn de marche max)

Office du matin vers 7h ou à 10h, à Beaugrenelle ou dans d’autres synagogues.