Missions accomplies!

 

Bonjour à toutes et tous. Je partage mes quelques mots de conclusion du congrès « Les filles de Rachi » qui s’est déroulé depuis dimanche à la Maison Rachi, à Troyes (Maison Rachi Ici, article de presse ici, ici et ici). Les citations sont un peu « adaptées », « revisitées », comme une sorte de Hidouch, de renouveau de sens, cela ne vous échappera pas, je tenais à vous communiquer ce texte aussi rapidement que possible. Que le plaisir d’étudier ensemble de cette rencontre, comme le plaisir d’étudier dans toutes les autres rencontres, continue à nous inspirer et à nous porter vers l’avenir!

 

Nous avons accompli notre mission.

Merci à Rachi, merci à la maison Rachi, merci à ceux qui ont ouvert le chemin.

Merci à vous toutes et à vous tous, car nous pouvons le dire en cette heure de conclusion: nous avons accompli notre mission, nos missions.

Tout d’abord, nous avons accompli notre mission d’étude et de transmission, le sérieux et l’intensité des textes et des expériences que nous avons partagés en témoigne. Nous avons revendiqué notre héritage et nous l’avons cultivé, nous sommes à ce titre de dignes héritières des filles de Tsélofrad, צלפחד, nous pouvons prendre l’une d’entre-elles pour figure de proue, peut-être Noa, dont le nom signifie « celle qui est en mouvement ». Nous sommes les filles de Noa, נוע, celle qui est en mouvement. Nous avons revendiqué notre héritage. Nous avons accompli notre mission d’étudier et de transmettre: Yarach, ירש.

Nous avons également atteint notre objectif de paix et de diversité. L’intensité de chaque office dans sa spécificité, les offices orthodoxe, massorti et libéral, mis en place par des femmes dans l’absolu respect de leur diversité, ce rassemblement de femmes érudites et de nombreuse rabbins, nous a permis de légitimer les différentes façons d’être femme, d’être leader, d’être humaines. Nous avons certainement représenté les 70 facettes de la Torah. Certes, nous n’étions que 20 intervenantes, cela représente quand-même 3,5 facettes par oratrice, mais heureusement, nous avons pu compter sur la belle participation de toutes les personnes présentes. Nous avons fait entendre un chant harmonieux, à plusieurs voix, plusieurs modalités d’expressions, à plusieurs voies, à plusieurs chemin, nous avons pu faire entendre le chant nouveau dont parlent les Psaumes et Edmond Fleg. Oui, nous sommes les dignes descendantes de Myriam, מרים nous avons réalisé notre objectif d’enthousiasme et de diversité: Chir, שיר

Incontestablement, nous avons accompli notre devoir de courage et de droiture. Alors que les femmes ont été si longtemps cantonnées au second plan de l’écriture de l’histoire, contraintes à suivre des chemins tortueux et détournés comme notre ancêtre, le Jacob originel,  nous avons brillamment démontré que nous savons nous tenir droites, beAmida, dés que cela devient possible, comme le Jacob redressé devenu Israël. Nous pouvons prendre Déborah comme élégie, cette juge, étalon de la droiture, championne de la stratégie de combat. Nous sommes les continuatrices de Devorah, דבורה nous avons accompli notre devoir d’aplanir le chemin: Yachar, ישר

Evidemment, nous avons répondu à notre vocation de développement de leadership. Comme Esther, nous nous sommes revêtues de royauté, de malHout, מלכות, et nous pourrions mieux encore utiliser le mot sarout, שרות, et faire ainsi référence à Sarah, שרה, notre mère, passée du domaine privé auquel son entourage l’avait réduite, celui de son surnom, שרי, ma princesse, à la sphère publique réaffirmée par l’Éternel comme son domaine naturel, à travers son nom réelle, שרה, LA princesse, la ministre, la leader. Sarah, prophétesse, visionnaire, continuera à nous inspirer au futur: Issar, ישר.

Enfin, nous avons mené à bien notre mission de pédagogie, d’ouverture inter-religieuse, nous avons sauvé le bébé, tout en jetant l’eau du bain, nous sommes les héritières de Batya, בתיה, femme étrangère issue d’un peuple oppresseur, femme courageuse issue des nations, qui a sauvé Moïse et avec lui le peuple hébreu entier. Nous sommes les disciples de Rachi, le pédagogue et ses commentaires précieux sur la Torah et le Talmud, Rachi et son héritage inter-religieux adopté par le monde chrétien. Rachi, רשי.

Nous pouvons donc prononcer joyeusement ces paroles de célébration:

Tu es une source de bénédiction Éternel notre Force et Force de nos mères, Force de Sarah, Batya, Myriam, Noa et Devorah.

Tu es une source de bénédiction Éternel notre Force et Force de nos ancêtres, qui nous a créé Israël, ישראל car nous avons vaincu « Dieu et les hommes », qui nous a créées Yachar-El, Yachar ישר : droit, El אל: au but.

Nombreux sont les hommes qui nous soutiennent dans ces missions:

Aragon et Ferrat nous disent: « Votre liberté est l’avenir de l’homme »

Kipling nous dit: « Tu seras un homme, ma fille »

Gamzon, le fondateur des Éclaireurs et Éclaireuses Israélites de France en 1923 nous dit: « Je veux que tu sois une bâtisseuse »

Isaïe nous dit: « Toutes tes filles sont des étudiantes de la Torah, grande est la paix de tes filles »

Le Talmud BeraHot ברכות nous dit:  » Ne dites pas « tes filles », בנותיך, dites « tes bâtisseuses », בונותיך. », « grande est la paix de tes bâtisseuses ».

Nous avons accompli nos missions, ainsi se clôture le seder nachim סדר נשים, de même que nous avons eu la chance et le mérite de le vivre aujourd’hui, puissions-nous le vivre à nouveau à l’avenir.

Nous avons accompli nos missions, puisse leur esprit se diffuser, dans un esprit de dialogue:

Inter ET intra – religieux
dans l’harmonie ET la diversité
dans le respect de la tradition et termes de fidélité au passé ET de l’audace nécessaire pour l’avenir

Nous avons accompli nos missions, restons des constructrices, des bâtisseuses, bâtisseuses de Rachi, bâtisseuses de paix, bâtisseuses de l’étude juive de demain.

Nous avons accompli nos missions, nous ne lâcherons pas, « mir zeinen do ».

Que nous ayons les moyens de poursuivre nos actions, une longue vie, et tout ce qu’il faut à manger, et que soit agrandi le nom de dieu, disons ensemble le kadich dérabanan, le kadich des rabbins, qui conclut toute étude….

[Kadich, Ossé chalom]

Demain au café des Psaumes, Talmud et Lévinas: Conclusion Rav Hanina et la douceur de la Torah

Nos études talmudiques autour du texte de Lévinas se terminent demain, de 12h30 (accueil à 12H) à 14h, au Café des Psaumes.

Nous  reprendrons la fin de son interventions, en particulier les pages 54 et 55 du texte, nous ferons le lien avec un midrach tiré de Bamidbar Rabba, parlant de la puissance de l’étude.
Nous les étudierons sur le mode de la Hévrouta, comme des pages de talmud.
 
Téléchargez ici la feuille de source:

dernier cours talmud 2019.doc

Au plaisir de vous retrouver! Texte  : Emmanuel Levinas, Quatre lectures talmudiques, Editions de minuit, Paris, 1968 levinas 3 pour télécharger notre texte d’étude

Chavouot: Merci et RV Jeudi 28 mai 2020!

Merci pour votre présence nombreuse à notre veillée de Chavouot, merci pour votre présence, pour vos questions, pour les mets que vous avez amenés.

Merci à tous les bénévoles et les professionnels qui ont permis la réalisation de ce bel événement, qui ont contribué à organiser et à diffuser l’événement, installé les locaux, réceptionnés les gâteaux au fromage, et tout réinstallé après!

Merci à Jacques pour son intervention, aux Marx Sisters et à tous les présents qui ont mis une ambiance  délirante, et merci aux randonneurs qui ont tenu jusqu’à la fin de notre randonnée-Hévrouta.

Comme souvenir de la fête, voici les textes que nous avons étudiés:

midrachim 5779 chavouot.doc; midrachim 5779 chavouot.PDF

dernier cours avant les vacances demain au café des Psaumes, prochain grand rendez-vous: Les fêtes de Tichri! Roch hachana à Surmelin le 29 sept au soir, le 30 sept matin et soir, le 1e octobre matin. Yom Kipour à la Salle Olympe de Gouge, Mardi 8 octobre au soir et Mercredi 9 octobre toute la journée.

RV l’année prochaine, la nuit du 28 au 29 mai, Save the Date!

La Torah pour toutes et tous! Hag SaméaH!

Hag SaméaH à toutes et à tous. Bonne fête de Chavouot et bonne veillée d’étude.

Voici pour vous accompagner l’un des midrachim que nous étudierons dans notre thématique « Torah personnelle, Torah d’Israël, Torah Universelle ».

Rejoignez-nous à toute heure de la nuit, pour participer à l’une des activités suivantes (programme en fin d’email), au MJLF Surmelin.

Bamidbar Rabba

« וידבר ה’ אל משה במדבר סיני » (במדבר א, ב)

למה במדבר סיני?

מכאן שנו חכמים

בג’ דברים ניתנה התורה: באש, ובמים, ובמדבר.

באש מנין (שמות יט ,יח) והר סיני עשן כולו וגו’[

ובמים מנין שנאמר (שופטים ה, ד) גם שמים נטפו גם עבים נטפו מיםובמדבר מנין (במדבר א, א) וידבר ה’ אל משה במדבר סיני

ולמה ניתנה בג’ דברים הללו? אלא מה אלו חנם לכל באי העולם – כך דברי תורה חנם הם

שנאמר (ישעיה נה, א) הוי כל צמא לכו למים

 

« Et l’Eternel parla à Moïse dans le désert du Sinaï ». Pourquoi dans le désert du Sinaï ? De là les sages ont enseigné : « La torah a été donnée par trois choses, par le feu, par l’eau, par le désert. Le feu, d’où ? « Or, la montagne de Sinaï était toute fumante, parce que le Seigneur y était descendu au sein de la flamme; sa fumée montait comme la fumée d’une fournaise et la montagne entière tremblait violemment. » et de l’eau, d’où ? De ce qu’il est dit : « Éternel! Quand tu sortis de Séir, quand tu t’avanças de la région d’Edom, la terre frissonna, les cieux se fondirent, les nuages se fondirent en eau; » et du désert, d’où ? De ce qu’il est écrit « L’Eternel parla à Moïse dans le désert du Sinaï ». Et pourquoi a-t-elle été donnée par ces choses-là ? Parce que de même qu’elles sont accessibles à tous les habitants du monde, de même la Torah est accessible comme il est dit : « Ah! Vous tous qui avez soif, venez, voici de l’eau! Vous qui n’avez point d’argent, venez, approvisionnez-vous et mangez; gratuitement, sans rétribution, venez, fournissez-vous de vin et de lait!; »

 

19h30 – Exposé du Rabbin: Torah personnelle, Torah d’Israël, Torah Universelle

21h15 – « Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur… » Toutes vos questions au Rabbin, mais attention, le Rabbin également vous posera les questions qu’elle jugera appropriées !

22h15 – Ateliers : Jacques Neuburger : Torah, liberté de l’esprit, liberté du corps, liberté politique ou chants et Hévroutot autour de la Torah

23h15 – Concert des Marx Sisters: Mir Lebn Ejbig! Am Israël Haï! Un moment dynamiques pour brûler les calories des gâteaux au fromage Ecouter les Marx sisters sur youtube.

00h30 – Randonnée-Hévrouta de Chavouot ! Mettez vos chaussures de marche, nous irons loin (spirituellement) mais pas trop (40mn de marche max)

Office du matin vers 7h ou à 10h, à Beaugrenelle ou dans d’autres synagogues.

 

Chavouot : La Torah appartient-elle uniquement aux juifs?

Chavouot, c’est ce samedi ! Rejoignez-nous à l’heure de votre choix pour étudier le sens de la Torah ( voir programme en fin de page).

La Torah appartient-elle à l’humanité? Au peuple juif ? A chacun d’entre-nous? Cette petite vidéo développe quelques thématiques, nous aurons toute la nuit pour les approfondir…

Entre chaque activité, des plats salés ou sucrés pour nous aider à rester alertes toute la nuit! (Amenez des mets salés cachers laits ou neutres et « grignotables » sans assiettes si vous le pouvez, si possible en coordination avec Myriam, notre secrétaire)

19h30 – Exposé du Rabbin: Torah personnelle, Torah d’Israël, Torah Universelle

21h15 – « Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur… » Toutes vos questions au Rabbin, mais attention, le Rabbin également vous posera les questions qu’elle jugera appropriées !

22h15 – Ateliers : Jacques Neuburger : Torah, liberté de l’esprit, liberté du corps, liberté politique ou chants et Hévroutot autour de la Torah

23h15 – Concert des Marx Sisters: Mir Lebn Ejbig! Am Israël Haï! Un moment dynamiques pour brûler les calories des gâteaux au fromage Ecouter les Marx sisters sur youtube.

00h30 – Randonnée-Hévrouta de Chavouot ! Mettez vos chaussures de marche, nous irons loin (spirituellement) mais pas trop (40mn de marche)

Office du matin vers 7h ou à 10h, à Beaugrenelle ou dans d’autres synagogues.

Paracha Bamidbar : Parler de sexualité?

La sainteté de l’amour est telle, que le rangement même des ustensiles de la tente d’assignation pourrait évoquer de façon trop abrupte la question de la sexualité. Seuls les Kohanim peuvent « remettre les outils sacrés dans leur étui ». Le Talmud nous informe que ce qui était vrai à l’époque du désert ne l’était plus à l’époque du Temple. Là, on disait à tous ceux qui venaient en pèlerinage:  » Voyez! L’amour devant l’Éternel est comme l’amour entre un homme et une femme », tout en leur montrant les chérubins enlacés. Faut il montrer/regarder l’amour ou le dissimuler? Telle est la grande question de notre « sur un pied » de Bamidbar, pour éclairer la paracha de la semaine, avec l’aide du Prophète Amos et des sages du Talmud.

 

Liens et sources :

  1. הִגִּיד לְךָ אָדָם מַה טּוֹב; וּמָה ה’ דּוֹרֵשׁ מִמְּךָ, כִּי אִם-עֲשׂוֹת מִשְׁפָּט וְאַהֲבַת חֶסֶד וְהַצְנֵעַ לֶכֶת עִם אֱלֹהֶיךָ
  2. וְלֹא יָבֹאוּ לִרְאוֹת כְּבַלַּע אֶת הַקֹּדֶשׁ וָמֵתוּ.
  3. אמר רב קטינא: בשעה שהיו ישראל עולין לרגל – מגללין להם את הפרוכת ומראין להם את הכרובים, שהיו מעורים זה בזה, ואומרים להן: ראו חבתכם לפני המקום כחבת זכר ונקבה
  4. מתיב רב חסדא: וְלֹא יָבֹאוּ לִרְאוֹת כְּבַלַּע אֶת הַקֹּדֶשׁ [וָמֵתוּ], ואמר רב יהודה אמר רב: בשעת הכנסת כלים לנרתק שלהם? – אמר רב נחמן: מָשָל לכלה: כל זמן שהיא בבית אביה – צנועה מבעלה; כיון שבאתה לבית חמיה – אינה צנועה מבעלה »
  5. Bamidbar 2016: A qui appartient le désert ?
  6. Bamidbar 2015: Sommes-nous notre nom ?

Paracha BéHoukotai : A vous de voter!

Le mot « Hok » חוק signifie « loi » en hébreu, et nous renvoie au législateur. Qui fait la loi? Ceux pour qui nous votons. Qui créée le judaïsme de demain? Ceux et celles que nous écoutons. Qui créera l’Europe de demain? Ceux que nous aurons élus. חוק , en hébreu moderne, signifie bien « loi ».

Qu’en est-il en hébreu biblique, et que nous dit la tradition? Hok est-il différent ou synonyme de Mitsva, Michpat, édout? Différentes théories s’affrontent, NaHmanide, Rachi, le Rav Kook ne sont pas du même avis. Pour laquelle de ces visions voterez-vous?

Dans chacun de nos actes, il existe une dimension de Témoignage – nos actes témoignent de nos choix et de nos valeurs vis-à-vis du monde, une dimension d’Adhésion – certains présupposés, axiomes, croyances ou conventions y jouent un rôle, et une dimension Justice – l’idée de ce que nos actes produisent dans le monde a également sa part.

La poésie hébraïque, le sage de la hagada et NaHmanide, le Rav Kook et Rachi nous exposeront leur vision des nuances entre les différents mots qui signifient « commandement » en hébreu.

Liens (en hébreu):

Site hidabroot – NaHmanide
Site Kipa – Rav Kook
Site Bar Ilan – La justice avant tout 
Wikitext et Rachi

BéHoukotaï 2016: Vous préférez la carotte ou le bâton ?

Récompense et punition, le bonheur de la sérénité, pirké avot la récompense pour une bénédiction est une bénédition, talmud nazir agis de façon interessée pour ensuite être désintéressé, beraHot, celui qui agit pour une récompense cela n’a pas de valeur, Maïmonide hilHot téchouva agir par amour, chéma Israël, carotte-bâton-patate-pomme de terre, l’étude de la torah.