Mano Siri, Z »AL

BarouH Dayan haémet. Béni soit le juge de vérité.

S’il y a une vérité, seul l’Eternel peut en être l’arbitre, car aucune mort n’est acceptable.

Comme le disait Viktor Frankl, et Rabbi NaHoum, le seul sens que peuvent avoir les événements, c’est le sens que nous leur donnons.

Le seul sens de cette réalité est que nous devons, toujours davantage nous inscrire dans les engagements de Mano. Travailler pour la capacité d’entraide, de se fédérer, d’agir, de faire revivre ce qui a été blessé, le Yiddish, la musique, la lutte contre la violences sexistes, la lutte pour l’éducation pour toutes et tous, contre les injustices sociales, la philosophie, etc. sortent renforcés. Cela semble impossible, mais il n’est pas question d’accepter le contraire.

Amie, toi qui est tombée, que des amis sortent de l’ombre à ta place, pour poursuivre tout ce à quoi tu as voué ta vie, pour que ce que tu as contribué continue plus encore à grandir.

Courage à nous, à toutes, à tous, que nous trouvions force et courage, et pensées particulière à tes trois merveilleuses filles, lumières de ta vie.

Partagez vos témoignages et partages, petits ou grands, ceux auxquels vous pensez aujourd’hui, ceux auxquels vous penserez demain, ici: https://eybik.wordpress.com

Peut-on faire sa Bar ou Bat Mitsva en temps de Covid?

Chers ami.e.s,
Nous sommes en plein travail de construction: Comment vivre les grands moments de la vie en période de confinement?
Pour tout vous dire, cela se passe très bien, et si vous avez des hésitations, je vous invite à les réévaluer.
Je partage avec vous le témoignage d’un parent d’enfant qui a célébré sa BM ce jeudi, et ce chabbat.
Qu’il nous aide à garder courage, et à utiliser tout ce qui est en notre pouvoir pour poursuivre des vies juives vivantes et vibrantes!
Chavoua tov
Témoignage:
‘Au cours de ces dernières années, je n’ai cessé d’exprimer le voeu dans mes prières que mon père soit encore vivant pour la Bar Mitsva de mon plus jeune fils Gabriel.
Je tenais beaucoup au concept de la transmission inter-générationnelle. Avoir le jour de la bar mitzva de Gabriel, les 3 générations de la famille présentes était un privilège et un symbole fort auquel je tenais. Mais voilà que cette pandémie se déclenche nous obligeant à reporter par deux fois la date de la bar mitsva. Gabriel est vite devenu l’ élève le plus agė du Talmud Torah et en était à sa deuxième paracha. J’ai pu voir les effets insidieux du premier confinement sur la santé de mes parents octogénaires et quand le deuxième confinement a été déclenché une semaine avant la nouvelle date de la Bar Mitsva, nous avons été pris de desespoir. Aussi c’est avec ravissement et soulagement que nous avons accepté de célébrer la BM en présentiel en tout petit comité (6 personnes) et en distantiel avec Zoom pour les offices du Shabat. Je dois dire que cette expérience nous a ravi bien au delà de toutes nos attentes et je tiens ici à remercier chaleureusement ‘Judaisme en mouvement’, les responsables, les enseignants et les rabbins. Par leur énergie et professionnalisme, ils ont incarné les valeurs d’ un judaisme en mouvement, un judaisme qui allie à la fois tradition et modernité. Un grand merci à vous pour votre engagement et la joie que vous nous avez transmise en ces temps troublés! ‘

« Quelle voix écouter? » Livret pour Havdala en ligne ce samedi à 19h et vidéo sur la Paracha

Livret à télécharger et imprimer éventuellement pour la Havdalah-Kerem de demain soir

Chabbat chalom à toutes et tous!

Kerem, le Conseil des Rabbins Libéraux Francophones, vous invite à une havdalah hebdomadaire à partir de ce samedi, le 7 novembre, à 19h, sur le lien zoom suivant:
https://us04web.zoom.us/j/75433083900?pwd=V2xqZmNmT3pMUVo4WVlRZ3IyaVpmUT09
Meeting ID: 754 3308 3900
Passcode: PAZ1ip

Nous nous retrouverons pour un bref office et un moment de réflexion et de partage au seuil de l’ouverture de la semaine.

Nous vous invitons à vous munir si possible d’un verre de vin ou de jus de raison, d’une bougie (et d’allumettes!), d’épices, et de votre « sever panim yafot », un visage accueillant à l’autre, d’un sourire d’hospitalité.

Au plaisir de vous retrouver, Chavoua tov, chabbat chalom
Les Rabbins de Kerem

Havdala en ligne ce samedi à 19h

Nous vous proposons une havdala ce samedi, le Rabbin Larc Neiger et moi-même l’animerons. Nous nous réjouissons à l’avance de partager ce moment avec vous.

H̲avérim, H̲avérot,

Kerem, le Conseil des Rabbins Libéraux Francophones, vous invite à une havdalah hebdomadaire à partir de ce samedi, le 7 novembre, à 19h, sur le lien zoom suivant:
https://us04web.zoom.us/j/75433083900?pwd=V2xqZmNmT3pMUVo4WVlRZ3IyaVpmUT09
Meeting ID: 754 3308 3900
Passcode: PAZ1ip

Vous pouvez télécharger le Siddour sur ce lien (à partir de jeudi):

Nous nous retrouverons pour un bref office et un moment de réflexion et de partage au seuil de l’ouverture de la semaine.

Nous vous invitons à vous munir si possible d’un verre de vin ou de jus de raison, d’une bougie (et d’allumettes!), d’épices, et de votre « sever panim yafot », un visage accueillant à l’autre, d’un sourire d’hospitalité.

Au plaisir de vous retrouver, Chavoua tov, chabbat chalom
Les Rabbins de Kerem

Passage à TV5 monde

Merci à TV5 monde et à son équipe de nous avoir invitées hier soir.
L’occasion de répondre à l’actualité avec les outils qui sont les nôtres, dans une tonalité constructive.

« Faire bloc »: la manière juive

Depuis vendredi, l’expression « faire bloc » devient récurrente, aux côtés des métaphores militaires qui appellent à la « guerre ».

« Faire bloc » comporte le risque de la triste ambition du mythe de la tour de Babel, née de la pensée totalitarisme.

Depuis 2000 ans, la « guerre » du judaïsme est investie dans l’étude, et notre façon de « faire bloc » se révèle dans la discussion sans autoritarisme.

Cette méthode nous a relativement bien réussi, la culture juive poursuit son développement en dépit de tout. Que ce soit la Torah (Pentateuque) (au milieu de l’image), le Talmud (à gauche), ou les textes juridiques ( en haut à droite ), la mise en page de nos textes exprime clairement notre refus de la pensée unique, et notre ferme croyance dans le caractère essentiel de la pensée, de la culture, de l’éducation, et du respect des opinions de tous. Autour d’un texte central, lui-même souvent auto-critique, des commentaires de toutes époques se répondent, se contestent, s’enrichissent.

A méditer lorsqu’on voit le jeu de surenchère réactionnaire suite à l’assassinat de Samuel Paty.

La « guerre » qui lui a couté la vie était celle de l’éducation à la pensée libre.

Que son souvenir soit une bénédiction pour ses proches.
Que les valeurs pour lesquelles il œuvrait, la culture, l’éducation et le dialogue soient protégés, nourris et florissants.
Que celles et ceux qui y contribuent envers et contre tout, soient renforcés dans leurs entreprises.

Il y a du boulot…

Qu’est-ce qu’un « bon » juif?

Bonjour à toutes et tous,

Pour ceux et celles qui n’ont pas encore eu le lien d’inscription, voici le petit formulaire à remplir pour recevoir le lien de ce soir. RV à 18h50 pour un début réel à 19h précises et une fin à 20h30, avec une présence continue et visible svp, nous faisons un cours réel avec des interactions, pas une simple retransmission magistrale.

Nous allons, je pense, passer un moment intéressant, instructif, constructif et peut-être même drôle, qui sait 😉

https://framaforms.org/inscription-cours-1591048937

liens:

Intro: approche très générale, en survol, à approfondir l’année prochaine

Devenir juif

Croire? Le nom de Dieu en hébreu: vidéos 1, 2, 5 sur cette playlist / Abraham et sa responsabilité/ tanour aHnaï feuille de sourceJuda Halévi / Léonard Cohen / hinéni / le contexte laïco-christiano-musulman

L’ « esprit juif » et l’imbibation/ pratique, talmud et humour juif érouvin 13b et le rabbin qui dit oui

Les commandements au quotidien : « prière » ? , bénédictions, cacherout, chabbat, fêtes, évènements de la vie,

Le commandement de l’étude

Le judaïsme dans l’histoire: pour pouvoir interpeler et construire l’histoire, s’orienter dans le grand paysage de la sociologie juive du présent, trouver sa voie propre, construire le maillon suivant

L’identité juive en questions que savez-vous de l’identité juive?

Edmond Fleg et Pourquoi je suis juif?

Robert Gamzon: un batisseur, un « juif qui vote »

Juif vs Mensch

 

 

 

Quelques sources sur Judaïsme et science pour conf pour l’IPSIT

http://www.ipsit.universite-paris-saclay.fr/?-sfr-

LE POUVOIR DES HUMAINS

Dieu dit: « Faisons l’homme à notre image, à notre ressemblance, et qu’il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail; enfin sur toute la terre, et sur tous les êtres qui s’y meuvent. » 27 Dieu créa l’homme à son image; c’est à l’image de Dieu qu’il le créa. Mâle et femelle furent créés à la fois. 28 Dieu les bénit en leur disant « Croissez et multipliez! Remplissez la terre et soumettez-la! Commandez aux poissons de la mer, aux oiseaux du ciel, à tous les animaux qui se meuvent sur la terre! » 29 Dieu ajouta: « Or, je vous accorde tout herbage portant graine, sur toute la face de la terre, et tout arbre portant des fruits qui deviendront arbres par le développement du germe. Ils serviront à votre nourriture. 30 Et aux animaux sauvages, à tous les oiseaux du ciel, à tout ce qui se meut sur la terre et possède un principe de vie, j’assigne toute verdure végétale pour nourriture. » Et il en fut ainsi. 31 Dieu examina tout ce qu’il avait fait c’était éminemment bien. Le soir se fit, puis le matin; ce fut le sixième jour.

EVE ET LA SCIENCE

4 Le serpent dit à la femme: « Non, vous ne mourrez point; 5 mais Dieu sait que, du jour où vous en mangerez, vos yeux seront dessillés, et vous serez comme Dieu, connaissant le bien et le mal. » 6 La femme jugea que l’arbre était bon comme nourriture, qu’il était attrayant à la vue et précieux pour l’intelligence; elle cueillit de son fruit et en mangea; puis en donna à son époux, et il mangea. 7 Leurs yeux à tous deux se dessillèrent, et ils connurent qu’ils étaient nus; ils cousirent ensemble des feuilles de figuier, et s’en firent des pagnes. 8 Ils entendirent la voix de l’Éternel-Dieu, parcourant le jardin du côté d’où vient le jour. L’homme et sa compagne se cachèrent de la face de l’Éternel-Dieu, parmi les arbres du jardin. 9 L’Éternel-Dieu appela l’homme, et lui dit: « Où es-tu? » 10 Il répondit: « J’ai entendu ta voix dans le jardin; j’ai eu peur, parce que je suis nu, et je me suis caché. » 11 Alors il dit: « Qui t’a appris que tu étais nu? Cet arbre dont je t’avais défendu de manger, tu en as donc mangé? » 12 L’homme répondit; « La femme – que tu m’as associée – c’est elle qui m’a donné du fruit de l’arbre, et j’ai mangé, » 13 L’Éternel-Dieu dit à la femme: « Pourquoi as-tu fait cela? » La femme répondit: « Le serpent m’a entraînée, et j’ai mangé. »

LE CHABBAT

1 Ainsi furent terminés les cieux et la terre, avec tout ce qu’ils renferment. 2 Dieu mit fin, le septième jour, à l’œuvre faite par lui; et il se reposa, le septième jour, de toute l’œuvre qu’il avait faite. 3 Dieu bénit le septième jour et le proclama saint, parce qu’en ce jour il se reposa de l’œuvre entière qu’il avait produite et organisée.

MAHLOKET ET RECHERCHE SOCIO-HISTORIQUE

Babli Chabbat 21b

1 – Les sages ont enseigné : Le commandement de Hanouka implique l’allumage d’une flamme pour l’individu et sa maison, et pour ceux qui veulent embellir, une bougie pour chacun, et pour ceux qui veulent embellir plus encore, l’école de Chamaï disent : le premier jour on en allume huit et on continue en diminuant, et l’école de Hillel disent : le premier jour on en allume une et on continue en rajoutant.

2 – Oula a dit deux amoraïm d’erets Israël sont en désaccord sur cette question : Rabbi Yossi bar avin et rabbin yossi bar zvida

L’un dit que la raison de l’école de Chamaï et de correspondre aux jours qui restent et que la raison de l’école de Hillel est de correspondre aux jours qui sont passés.

Et l’autre dit que la raison de l’école de Chamaï est de correspondre à LA fête (soukot) et que la raison de l’école de Hillel est que pour les choses saintes, on va en rajoutant et pas en diminuant.

3 -Raba bar bar Hana a dit au nom de Rabbi YoHanan : il y avait deux anciens à Tsidon, l’un agissait selon l’opinion de l’école de Chamaï et l’autre agissait selon l’opinion de l’école de Hillel, l’un justifiait son action par rapport aux offrandes de LA fête et l’autre justifiait son action par le fait qu’en matière de sainteté, on augmente et on de diminue pas.

LE SAVOIR PROTEGE DE LA SUPERSTITION

Sota 21 b

  1. Michna : Si elle a du mérite, cela suspend sa punition. Il y a des mérites qui suspendent pour un an, il y a des mérites qui suspendent pour deux ans, il y a des mérites qui suspendent pour trois ans. De là Ben Azaï dit : On a l’obligation d’enseigner la Torah à sa fille de sorte que si elle boit, elle saura que le mérite suspend pour elle.
  2. Rabbi Eliézer dit : Toute personne qui enseigne la Torah à sa fille, lui enseigne la tiflout.
  3. Rabbi Yochoua dit : Une femme préfère une mesure de nourriture et la satisfaction sexuelle (Tiflout) à 9 mesures de nourriture et de l’abstinence.
  4. Il disait : le pieux idiot, le méchant tortueux et la femme abstinente et les faux ascètes, ce sont eux qui détruisent le monde.

Guémara :

Rabbi Eliézer dit : Toute personne qui enseigne la Torah à sa fille, lui enseigne la tiflout. Tiflout ? vraiment ? Dis plutôt : « Cela revient à lui enseigner la Tiflout »

CITER SES SOURCES ET LE LANGAGE APPROPRIE

Citer ses sources

« אמר רבי אלעזר א »ר חנינא כל האומר דבר בשם אומרו מביא גאולה לעולם שנאמר ותאמר אסתר למלך בשם מרדכי »

מגילה טו ע »א

Interdit du lachon hara

braHot 55b

א »ר ביזנא בר זבדא א »ר עקיבא א »ר פנדא א »ר נחום א »ר בירים משום זקן אחד ומנו ר’ בנאה עשרים וארבעה פותרי חלומות היו בירושלים פעם אחת חלמתי חלום והלכתי אצל כולם ומה שפתר לי זה לא פתר לי זה וכולם נתקיימו בי לקיים מה שנאמר כל החלומות הולכים אחר הפה

CONCLUSION

Psaumes 115 :4

4 Leurs idoles sont d’argent et d’or, œuvre de mains humaines. 5 Elles ont une bouche et ne parlent point, des yeux, et elles ne voient pas; 6 elles ont des oreilles et elles n’entendent pas, des narines, et elles n’ont point d’odorat. 7 Malgré leurs mains, elles n’ont pas le sens du toucher, malgré leurs pieds, elles ne sauraient marcher; aucun son ne s’échappe de leur gosier. 8 Puissent leur ressembler ceux qui les confectionnent, tous ceux qui leur témoignent de la confiance!

Boker Tov – la Amida… L’office de 7h30 continue

Boker Tov est le rendez-vous matinal qui nous permet de structurer nos journées, autour de la sagesse des textes de notre tradition.

Dans ce nouveau cycle, la Amida et ses 14 repères centraux font leur entrée dans notre quotidien…

Depuis le 22 mars, nous nous retrouvons tous les matins à 7h30 pour la partie « intime » de l’office du matin, la partie « non publique » que chacun et chacune peut faire quotidiennement. au programme, pédagogie, tallit et téfilines. Bénédictions du matin, chéma israel, prière personnel et ossé chalom. Avec en prime le compte du Omer en cette période entre PessaH et chavouot!  lien vers ma chaine youtube, abonnez-vous pour être notifiés à chaque fois que le live commence lien vers la playlist de tous les Boker Tov depuis le 22 mars lien vers l’office de Kerem, par les différents rabbins libéraux francophones ici, tous les matins à 8h sauf chabbat et fêteslien vers la chaine youtube de JEM avec les offices du chabbat et des fêtes en live sidour sur wikitext (hébreu seulement)  sidour chabbat matin copernic,sidour chabbat matin MJLB (beaugrenelle et surmelin), sidour sfat hanechama, sidour sfat halev,

Au programme pour ce matin et les prochains jours: (translittération d’abord, hébreu ensuite)

—– moda ani —–

Moda ani léfanéHa meleH Haï vékayam chéhéHézarta bi nichmati béHemla rabba émounatéHa.

Moda ani léfanéHa ziet was is von deinem kind in dem fremd gévorden (efkeH falen, viele diette – ((approximatif)). )  Ich gedenk nicht mehr die tefile

מודה אני לפניך מלך חי וקיים, שהחזרת בי נשמתי בחמלה, רבה אמונתך

—– bénédictions du matin —–

barouH ata adonaï élohénou méleH haolam….

Cheassani betsalmo   /    chassani bat/ben Horin     /      Cheassani Israel     / hanoten lasseHvi bina léavHin bein yom ouvein laila     / PokéaH ivrim       / Matir assourim      / Zokef kéfoufim       / malbich aroumim       / Roka haarets al hamaim          / haméHin mitsadé gaver          / cheassa lli kol tsorki         / ozer israel bigvoura        / oter israel bétifara          / hanoten layaèf koaH

—————————————Psouké dézimra—————————-

halleloya hallélouya bétsiltsélé chama, halléloya hallélouya bétsiltselé teroua, kol hanechama, téhallel ya, hallélouya hallélouyé

—— chéma israel —–

Chema israel adonai élohénou adonai éHad (barouH chem kévod malHouto léolam vaed)
Véahavta et adonai élohéHa béHol lévévéHa ouvéHol nafchéHa ouvéHol méodéHa véhayou hadévarim haélé acher anoHi métsavéHa hayom al lévavéHa véchinantam lévanéHa védibarta bam béchivtéHa béveitéHa ouvleHtéHa vadéreH ouvchoHbéHa ouvkouméHa oukchartam léot al yadéHa véhayou létotafot bein eynéHa ouHtavtam al mézouzot béitéHa ouvicharéHa

véhaya im chamoa tichméou el mitsvotai acher anoHi métsavé étHem hayom léahava et adonaï élohéHem ouleovdo béHol lévavéHem ouvéHol nafchéHem vénatati métar artséHem béito yoré oumalkoch véassafta déganéHa vétirochéHa véitsearéHa vénatati essev béssadéHa livhèmtéHa véaHalta véssavata

Véssamtem et dévaï élé al lévavéHem véal nafchéHem oukchartem otam léot al yédéHem véhayou létotafot bein eynéHem vélimadtem otam et beneHem lédaber bam béchivtéHa béveitéHa ouvleHtéHa vadéreH ouvchoHbéHa ouvkouméHa ouHtavtam al mézouzot beitéHa ouvichearéHa

Troisième paragraphe /ou/  » Nombres 15, paroles, commandements, symboles, tallit, tsisit et liberté »

Vayomer adonaï el moché lémor daber el béné israel véamarta aléhem véassou lahem tsitsit al kanefé bigdehem lédorotam vénaténou al tsitsit hakanaf pétil taHelet véhaya laHem letsitsit oureitem oto ouzHartem et kol mitsvot adonaï vaassitem otam vélo tatourou aHaré lévavéHem véaHaré einéHem acher atem zonim aHaréhen lémaan tizkérou vaassitem et kol mitsvotaï viyitem kédochim léélohéHem ani adonaï élohéHem acher hotséti etHem meerets mitsraim lihiot laHem léélohim ani adonaï élohéHem émet

——– pensée personnelle – bilan/emerveillement/action ———- adonaï séfataï tiftaH oufi yaguid téhilatéHa – BarouH ata adonaï maguen avraham vésarah, MéHayé hamétim, haèl hakadoch ….

  1. discernement – honen hadaat
  2. changement – harotsé bitechouva
  3. tourner les pages – Hanoun hamarbé lisloaH
  4. soulagement – goel Israël
  5. guérison – rofé Holé amo israel
  6. années – mevareH hachanim
  7. rassemblement – mékabets nidHé amo israel
  8. justice – ohev tsédaka oumichpat
  9. fin de la violence – chover oyeviim oumaHnia zédim
  10. les justes – michan oumivtaH latsadikim
  11. Jérusalem – boné Yérouchalaim
  12. La fraternité/sororité absolue – marsmiaH keren yéchoua
  13. Ecoute Eternel! – choméa tefila
  14. Retour à Sion – hamaHazir chéHinato létsion

hatov chimHa ouléHa naé léhodot, hamevaraH et amo israel bachalom

(——– hallel ——— Bétset israel mimitsraim beit yaakov méam loèz)

—— omer —— hayom x yamim laomer chehem chavoua eHad ve x yamim laomer / hayom x yamim laomer chehem x chavouot ve x yamim laomer

—— ossé chalom —– Ossé chalom bimromav hou yaassé chalom alénou véal kol israel véimérou amen   Hou yaassé chalom alénou véal kol israel,        Hou yaassé chalom alénou véal kol béné adam

———————– Bénédictions du Tallit et des téfilines———————–

בָּרוּךְ אַתָּה יְיָ אֱלֹהֵינוּ מֶלֶךְ הָעוֹלָם, אֲשֶׁר קִדְּשָׁנוּ בְּמִצְווֹתָיו וְצִוָּנוּ לְהִתְעַטֵּף בַּצִּיצִית

בָּרוּךְ אַתָּה ה’ אֱלֹהֵינוּ מֶלֶךְ הָעוֹלָם. אֲשֶׁר קִדְּשָׁנוּ בְּמִצְוֹתָיו וְצִוָּנוּ לְהָנִיחַ תְּפִלִּין.
בָּרוּךְ אַתָּה ה’ אֱלֹהֵינוּ מֶלֶךְ הָעוֹלָם אֲשֶׁר קִדְּשָׁנוּ בְּמִצְוֹתָיו וְצִוָּנוּ עַל מִצְוַת תְּפִלִּין.
וְאֵרַשְׂתִּיךְ לִי לְעוֹלָם, וְאֵרַשְׂתִּיךְ לִי בְּצֶדֶק וּבְמִשְׁפָּט, וּבְחֶסֶד וּבְרַחֲמִים. וְאֵרַשְׂתִּיךְ לִי בֶּאֱמוּנָה, וְיָדַעַתְּ, אֶת ה

—————————– Bénédictions du matin ——————————–‘

…..    בָּרוּךְ אַתָּה יְהֺוָה אֱלֹהֵֽינוּ מֶֽלֶךְ הָעוֹלָם

שעשני ישראל   /    שעשני בת חורין   /    שעשני בצלמו

/  הַנּוֹתֵן לַשֶֹּֽכְוִי בִינָה לְהַבְחִין בֵּין יוֹם וּבֵין לָֽיְלָה     /  פּוֹקֵֽחַ עִוְרם   /       מַתִּיר אֲסוּרִים       / זוֹקֵף כְּפוּפִים      /  מַלְבִּישׁ עֲרֻמִּים         /  רוֹקַע הָאָֽרֶץ עַל־הַמָּֽיִם /       הַמֵּכִין מִצְעֲדֵי גָֽבֶר        /  שֶׁעָשָֹה לִּי כָּל צָרְכִּי         /   אוֹזֵר יִשְֹרָאֵל בִּגְבוּרָה:            / עוֹטֵר יִשְׂרָאֵל בְּתִפְאָרָה        / הַנּוֹתֵן לַיָּעֵף כֹּֽחַ

—————————————Psouké dézimra—————————-

הַלְלוּ-יָהּ:הַלְלוּ-אֵל בְּקָדְשׁוֹ; הַלְלוּהוּ, בִּרְקִיעַ עֻזּוֹ. ב הַלְלוּהוּ בִגְבוּרֹתָיו; הַלְלוּהוּ, כְּרֹב גֻּדְלוֹ. ג הַלְלוּהוּ, בְּתֵקַע שׁוֹפָר; הַלְלוּהוּ, בְּנֵבֶל וְכִנּוֹר. ד הַלְלוּהוּ, בְּתֹף וּמָחוֹל; הַלְלוּהוּ, בְּמִנִּים וְעֻגָב.

ה הַלְלוּהוּ בְצִלְצְלֵי-שָׁמַע; הַלְלוּהוּ, בְּצִלְצְלֵי תְרוּעָה. ו כֹּל הַנְּשָׁמָה, תְּהַלֵּל יָהּ: הַלְלוּ-יָהּ

————————————— Chéma Israël ————————————-

שְׁמַע יִשְׂרָאֵל יְיָ אֱלֹהֵינוּ יְיָ | אֶחָד:

בלחש: בָּרוּךְ שֵׁם כְּבוֹד מַלְכוּתוֹ לְעוֹלָם וָעֶד:

וְאָהַבְתָּ אֵת | יהוה אֱלֹהֶיךָ בְּכָל-לְבָבְךָ וּבְכָל נַפְשְׁךָ וּבְכָל מְאֹדֶךָ: וְהָיוּ הַדְּבָרִים | הָאֵלֶּה אֲשֶׁר | אָנֹכִי מְצַוְּךָ הַיּוֹם. | עַל-לְבָבֶךָ: וְשִׁנַּנְתָּם לְבָנֶיךָ וְדִבַּרְתָּ בָּם. בְּשִׁבְתְּךָ בְּבֵיתֶךָ וּבְלֶכְתְּךָ בַדֶּרֶךְ וּבְשָׁכְבְּךָ וּבְקוּמֶךָ: וּקְשַׁרְתָּם לְאוֹת | עַל יָדֶךָ. וְהָיוּ לְטֹטָפֹת בֵּין | עֵינֶיךָ: וּכְתַבְתָּם | עַל מְזֻזוֹת בֵּיתֶךָ וּבִשְׁעָרֶיךָ

Deuxième paragraphe: Deutéronome 11 – Avoir conscience des conséquences, créer un monde où la conséquetialité est juste:

וְהָיָה אִם שָׁמֹעַ תִּשְׁמְעוּ | אֶל מִצְוֹתַי אֲשֶׁר | אָנֹכִי מְצַוֶּה אֶתְכֶם | הַיּוֹם לְאַהֲבָה אֶת יהוה אֱלֹהֵיכֶם וּלְעָבְדוֹ בְּכָל-לְבַבְכֶם וּבְכָל נַפְשְׁכֶם: וְנָתַתִּי מְטַר | אַרְצְכֶם בְּעִתּוֹ יוֹרֶה וּמַלְקוֹשׁ וְאָסַפְתָּ דְגָנֶךָ וְתִירֹשְׁךָ וְיִצְהָרֶךָ: וְנָתַתִּי | עֵשֶׂב בְּשָׂדְךָ לִבְהֶמְתֶּךָ וְאָכַלְתָּ וְשָׂבָעְתָּ:

הִשָּׁמְרוּ לָכֶם פֶּן | יִפְתֶּה לְבַבְכֶם וְסַרְתֶּם וַעֲבַדְתֶּם | אֱלֹהִים | אֲחֵרִים וְהִשְׁתַּחֲוִיתֶם לָהֶם: וְחָרָה | אַף יהוה בָּכֶם וְעָצַר | אֶת הַשָּׁמַיִם וְלֹא יִהְיֶה מָטָר וְהָאֲדָמָה לֹא תִתֵּן | אֶת יְבוּלָהּ וַאֲבַדְתֶּם-מְהֵרָה | מֵעַל | הָאָרֶץ הַטֹּבָה אֲשֶׁר | יהוה נֹתֵן לָכֶם:

וְשַׂמְתֶּם | אֶת דְּבָרַי | אֵלֶּה עַל-לְבַבְכֶם וְעַל נַפְשְׁכֶם וּקְשַׁרְתֶּם | אֹתָם לְאוֹת | עַל יֶדְכֶם וְהָיוּ לְטוֹטָפֹת בֵּין | עֵינֵיכֶם: וְלִמַּדְתֶּם | אֹתָם | אֶת בְּנֵיכֶם לְדַבֵּר בָּם בְּשִׁבְתְּךָ בְּבֵיתֶךָ וּבְלֶכְתְּךָ בַדֶּרֶךְ וּבְשָׁכְבְּךָ וּבְקוּמֶךָ: וּכְתַבְתָּם | עַל מְזוּזוֹת בֵּיתֶךָ וּבִשְׁעָרֶיךָ: לְמַעַן יִרְבּוּ יְמֵיכֶם וִימֵי בְנֵיכֶם | עַל | הָאֲדָמָה אֲשֶׁר נִשְׁבַּע יהוה לַאֲבֹתֵיכֶם לָתֵת לָהֶם כִּימֵי | הַשָּׁמַיִם | עַל הָאָרֶץ

Troisième paragraphe /ou/  » Nombres 15, paroles, commandements, symboles, tallit, tsisit et liberté »

 וַיֹאמֶר | יהוה אֶל משֶׁה לֵּאמֹר: דַּבֵּר | אֶל בְּנֵי יִשְׂרָאֵל וְאָמַרְתָּ אֲלֵהֶם וְעָשׂוּ לָהֶם צִיצִת | עַל כַּנְפֵי בִגְדֵיהֶם לְדֹרֹתָם וְנָתְנוּ | עַל צִיצִת | הַכָּנָף פְּתִיל תְּכֵלֶת וְהָיָה לָכֶם לְצִיצִת | וּרְאִיתֶם | אֹתוֹ וּזְכַרְתֶּם | אֶת כָּל מִצְוֹת | יהוה וַעֲשִׂיתֶם | אֹתָם וְלֹא תָתוּרוּ אַחֲרֵי לְבַבְכֶם וְאַחֲרֵי עֵינֵיכֶם | אֲשֶׁר | אַתֶּם זֹנִים | אַחֲרֵיהֶם: לְמַעַן תִּזְכְּרוּ וַעֲשִׂיתֶם | אֶת כָּל מִצְוֹתָי וִהְיִיתֶם קְדשִׁים לֵאלֹהֵיכֶם: | אֲנִי יהוה אֱלֹהֵיכֶם | אֲשֶׁר | הוֹצֵאתִי אֶתְכֶם-מֵאֶרֶץ מִצְרַיִם לִהְיוֹת לָכֶם לֵאלֹהִים | אֲנִי יהוה אֱלֹהֵיכֶם: | אֱמֶת

——————– Amida ———————————–

Introduction: louanges

אֲדנָי שפָתַי תִּפְתָּח ופי יַגִּיד תְּהִלָּתֶך:
ברוך אתה יהוה   אלהינו  ואלהי אבותֵינו. אלהי אברָהָם ושרה. אלהי יִצְחָק ורבקה. ואלהי יַעֲקב ורחל ולאה. האֵל הגָּדול הגִּבּור והנורָא אֵל עליון. גּומֵל חֲסָדִים טובים. וקונֵה הכל. וזוכֵר חַסְדֵי אבות. ומֵביא גואֵל לבני בניהֶם למַעַן שמו באַהֲבָה: מלך עוזֵר ומושִׁיעַ ומָגֵן:

ברוך אתה יהוה. מגֵן אברָהָם ושרה:

ברוך אתה יהוה  מחַיֵּה המֵּתִים

ברוך אתה יהוה  האֵל הקדוש

…… repères

discernement

אַתָּה חונֵן לְאָדָם דַּעַת. וּמְלַמֵּד לֶאֱנושׁ בִּינָה. וְחָנֵּנוּ מֵאִתְּךָ חָכְמָה בִּינָה וָדָעַת                        בָּרוּךְ אַתָּה ה’ , חונֵן הַדָּעַת

changement

הֲשִׁיבֵנוּ אָבִינוּ לְתורָתֶךָ. וְקָרְבֵנוּ מַלְכֵּנוּ לַעֲבודָתֶךָ. וְהַחֲזִירֵנוּ בִּתְשׁוּבָה שְׁלֵמָה לְפָנֶיךָ             בָּרוּךְ אַתָּה ה’ , הָרוצֶה בִּתְשׁוּבָה

tourner les pages

סְלַח לָנוּ אָבִינוּ כִּי חָטָאנוּ. מְחל לָנוּ מַלְכֵּנוּ כִּי פָשָׁעְנוּ. כִּי אֵל טוב וְסַלָּח אָתָּה                     בָּרוּךְ אַתָּה ה’ , חַנּוּן הַמַּרְבֶּה לִסְלוחַ

soulagement

רְאֵה נָא בְעָנְיֵנוּ וְרִיבָה רִיבֵנוּ. וּמַהֵר לְגָאֳלֵנוּ גְּאֻלָּה שְׁלֵמָה לְמַעַן שְׁמֶךָ. כִּי אֵל גּואֵל חָזָק אָתָּה           בָּרוּךְ אַתָּה ה’ , גּואֵל יִשְׂרָאֵל:

guérison

רְפָאֵנוּ ה’ וְנֵרָפֵא. הושִׁיעֵנוּ וְנִוָּשֵׁעָה כִּי תְהִלָּתֵנוּ אָתָּה. וְהַעֲלֶה אֲרוּכָה וּמַרְפֵּא לְכָל תַּחֲלוּאֵינוּ. וּלְכָל מַכְאובֵינוּ וּלְכָל מַכּותֵינוּ. כִּי אֵל רופֵא רַחְמָן וְנֶאֱמָן אָתָּה               בָּרוּךְ אַתָּה ה’ , רופֵא חולֵי עַמּו יִשְׂרָאֵל

années:

 בָּרְכֵנוּ ה’ אֱלהֵינוּ בְּכָל מַעֲשֵי יָדֵינוּ. וּבָרֵךְ שְׁנָתֵנוּ בְּטַלְלֵי רָצון בְּרָכָה וּנְדָבָה. וּתְהִי אַחֲרִיתָהּ חַיִּים וְשָׂבָע וְשָׁלום כַּשָּׁנִים הַטּובות לִבְרָכָה. כִּי אֵל טוב וּמֵטִיב אַתָּה וּמְבָרֵךְ הַשָּׁנִים                   בָּרוּךְ אַתָּה ה’ , מְבָרֵךְ הַשָּׁנִים

rassemblement

תְּקַע בְּשׁופָר גָּדול לְחֵרוּתֵנוּ. וְשָׂא נֵס לְקַבֵּץ גָּלֻיּותֵינוּ. וְקַבְּצֵנוּ יַחַד מֵאַרְבַּע כַּנְפות (יכוין שם קדוש חב »ו) הָאָרֶץ לְאַרְצֵנוּ               בָּרוּךְ אַתָּה ה’ , מְקַבֵּץ נִדְחֵי עַמּו יִשְׂרָאֵל

justice

הָשִׁיבָה שׁופְטֵינוּ כְּבָרִאשׁונָה. וְיועֲצֵינוּ כְּבַתְּחִלָּה. וְהָסֵר מִמֶּנּוּ יָגון (סמאל) וַאֲנָחָה (לילית). וּמְלוךְ עָלֵינוּ מְהֵרָה אַתָּה ה’ לְבַדְּךָ. בְּחֶסֶד וּבְרַחֲמִים בְּצֶדֶק וּבְמִשְׁפָּט:
בָּרוּךְ אַתָּה ה’ , מֶלֶךְ אוהֵב צְדָקָה וּמִשְׁפָּט

fin de la violence

לַמִּינִים וְלַמַּלְשִׁינִים אַל תְּהִי תִקְוָה וְכָל הַזֵּדִים כְּרֶגַע יאבֵדוּ. וְכָל אויְבֶךָ (סמאל) וְכָל שׂונְאֶיךָ (לילית) מְהֵרָה יִכָּרֵתוּ. וּמַלְכוּת הָרִשְׁעָה מְהֵרָה תְעַקֵּר וּתְשַׁבֵּר וּתְכַלֵּם וְתַכְנִיעֵם בִּמְהֵרָה בְיָמֵינוּ            בָּרוּךְ אַתָּה יָהָוָהָ , שׁובֵר אויְבִים וּמַכְנִיעַ זֵדִים

les justes

עַל הַצַּדִּיקִים וְעַל הַחֲסִידִים וְעַל שְׁאֵרִית עַמְּךָ בֵּית יִשְׂרָאֵל. וְעַל זִקְנֵיהֶם. וְעַל פְּלֵיטַת בֵּית סופְרֵיהֶם. וְעַל גֵּרֵי הַצֶּדֶק וְעָלֵינוּ. יֶהֱמוּ נָא רַחֲמֶיךָ ה’ אֱלהֵינוּ וְתֵן שָׂכָר טוב לְכָל הַבּוטְחִים בְּשִׁמְךָ בֶּאֱמֶת. וְשִׂים חֶלְקֵנוּ עִמָּהֶם. וּלְעולָם לא נֵבושׁ כִּי בְךָ בָּטָחְנוּ. וְעַל חַסְדְּךָ הַגָּדול בֶּאֱמֶת נִשְׁעָנְנוּ              בָּרוּךְ אַתָּה ה’ , מִשְׁעָן וּמִבְטָח לַצַּדִּיקִים

Jérusalem

תִּשְׁכּון בְּתוךְ יְרוּשָׁלַיִם עִירְךָ כַּאֲשֶׁר דִּבַּרְתָּ. וְכִסֵּא דָוִד עַבְדְּךָ מְהֵרָה בְתוכָהּ תָּכִין (יכוין להתפלל על משיח בן יוסף שיחיה ולא ימות ע »י ארמילוס רשיעא) וּבְנֵה אותָהּ בִּנְיַן עולָם בִּמְהֵרָה בְיָמֵינוּ        בָּרוּךְ אַתָּה ה’ , בּונֵה יְרוּשָׁלָיִם

La fraternité/sororité absolue

אֶת צֶמַח דָּוִד עַבְדְּךָ מְהֵרָה תַצְמִיחַ וְקַרְנו תָּרוּם בִּישׁוּעָתֶךָ. כִּי לִישׁוּעָתְךָ קִוִּינוּ וְצִפִּינוּ כָּל הַיּום        בָּרוּךְ אַתָּה ה’ , מַצְמִיחַ קֶרֶן יְשׁוּעָה

Ecoute Eternel!

שְׁמַע קולֵנוּ ה’ אֱלהֵינוּ. אָב הָרַחֲמָן חוּס רַחֵם עָלֵינוּ. וְקַבֵּל בְּרַחֲמִים וּבְרָצון אֶת תְּפִלָּתֵנוּ. כִּי אֵל שׁומֵעַ תְּפִלּות וְתַחֲנוּנִים אָתָּה כִּי אַתָּה שׁומֵעַ תְּפִלַּת כָּל פֶּה:
בָּרוּךְ אַתָּה יהְוָה, שׁומֵעַ תְּפִלָּה

Retour à Sion

רְצֵה ה’ אֱלהֵינוּ בְּעַמְּךָ יִשְׂרָאֵל וְלִתְפִלָּתָם שְׁעֵה. וְהָשֵׁב הָעֲבודָה לִדְבִיר בֵּיתֶךָ. וְאִשֵּׁי יִשְׂרָאֵל וּתְפִלָּתָם מְהֵרָה בְּאַהֲבָה תְקַבֵּל בְּרָצון. וּתְהִי לְרָצון תָּמִיד עֲבודַת יִשְׂרָאֵל עַמֶּךָ               בָּרוּךְ אַתָּה ה’ , הַמַּחֲזִיר שְׁכִינָתו לְצִיּון

Conclusion: remerciements

ברוך אתה יהוה. הטוב שמך ולְך נָאֶה להודות

ברוך אתה יהוה. המְברך אֶת עמו ישראל בשּׁלום

——————– compte du omer ———————————–

וּסְפַרְתֶּם לָכֶם מִמָּחֳרַת הַשַּׁבָּת מִיּוֹם הֲבִיאֲכֶם אֶת עֹמֶר הַתְּנוּפָה שֶׁבַע שַׁבָּתוֹת תְּמִימֹת תִּהְיֶינָה. » (ספר ויקרא, פרק כ »ג, פסוק ט »ו)

——————– Ossé Chalom ———————————–

עושה שלום במרומיו הוא יעשה שלום עלינו. ועל כל ישראל ואמרו אמן          הוא יעשה שלום הוא יעשה שלום שלום עלינו ועל כל ישראל         הוא יעשה שלום הוא יעשה שלום שלום עלינו ועל כל בני אדם

http://www.daat.ac.il/daat/tfila/al-hatfila/tfilat.htm

Cliquer pour accéder à rembaum_matriarchs.pdf

Skin – Thumbnail


https://books.google.fr/books?id=xctIjOjW8cwC&pg=PA154&lpg=PA154&dq=Rabbi+Joel+Rembaum+imaot&source=bl&ots=lvaap5YK-w&sig=ACfU3U103z0d4ctoDy7Mmuf_i-331rTkcQ&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwjCuoXt4N_pAhVz6uAKHXnwDqAQ6AEwAHoECAoQAQ#v=onepage&q=Rabbi%20Joel%20Rembaum%20imaot&f=falsemidah-silent-devotion/

A la mémoire de Danièle…

Rappelez-vous… La semaine dernière, nous étions réunis, présents en réel ou de façon virtuelle, pour rendre hommage à Danièle Hoffman-Rispal. En disant « nous », je souhaite inclure également ceux et celles – et ils sont nombreux – qui n’ont pas pu être présents en raison des mesures de sécurité prescrites en ce temps de confinement. Elle était une femme de rassemblement, une femme sans renoncement, qui tenait également à son identité militante et à son identité juive. L’identité juive était pour elle une identité de la yiddishkeit, de l’amour de la gauche israélienne, de l’attachement aux valeurs du judaïsme. Elle avait trouvé dans notre synagogue un lieu de paix et d’accueil de toutes ces valeurs.

Nous avons commencé la cérémonie par quelques mots, à la porte du cimetière côté Gambetta, quelques mots d’ouverture pour rappeler ce qui nous réunissait : notre conviction qu’il était essentiel de rendre hommage aux valeurs de Danièle, et à l’œuvre qu’a été sa vie. J’ai tenu à souligner, que si « dieu » existe, cela ne regarde que lui – ou elle -, et que si certain.e d’entre-nous croient en « dieu », quoi que cela puisse signifier, cela les regarde personnellement, mais que notre présence ici attestait avant tout de notre respect et de notre amour pour Danièle.

J’ai souligné combien le fait d’enterrer nos proches était significatif de l’humain, d’une façon universelle, et quelles que soient les pratiques adoptées, car cet hommage rend compte de l’évolution de nos esprits et de notre capacité de développer cette culture qui fait de nous des humains libres et non réduits à leur nature.

Le fait de marquer la séparation est universel, toutes les façons de procéder sont légitimes, et pourtant, il faut bien en choisir une. Danièle me présentait dans les réunions comme « son rabbin ». Cela n’avait, évidemment, rien de religieux, mais je crois profondément que cela signifiait qu’elle se sentait accueillie, acceptée pleinement. Sa culture était avant tout en français, ainsi que le soulignait Gérard, mais elle aimait rester à la synagogue et était attachée à l’hébreu comme au yiddish.

Après être remontés dans les voitures, nous avons fait quelques pas derrière le cercueil, marche accompagnée par le chant des partisans en Yiddish, nous nous sommes installés en cercle autour du cercueil. J’ai alors évoqué quelques éléments des textes traditionnels qui faisaient échos aux engagements de Danièle, en particulier dans le psaume 90 sa recherche de « jours de satisfactions aussi longs que les jours de douleurs », dans le psaume 15 son « ardeur à faire le bien » et son engagement permanent à « marcher dans l’intégrité, pratiquer la justice et dire la vérité dans son cœur » ainsi qu’à « honorer son serment » dans sa grande fidélité aux idées qu’elle défendait autant qu’aux personnes qu’elle aimait. Nous avons également évoqué un extrait du chapitre 19 du Lévitique qui met en avant les valeurs de justice, de liberté, de solidarité, et de franchise, ainsi que la défense de l’étranger, et l’importance de l’égalité dans le respect à tous, qui lui tenaient tant à cœur.

Quelques participants ont partagé des éléments importants de sa vie, et j’ai pu rappeler également quelques éléments de son enfance et de son engagement, son idéalisme, son grand militantisme, son espérance sans faille, sa capacité à s’élever aux niveaux politiques les plus hauts pour obtenir les moyens de mener les actions qui lui tenaient à cœur, son approche simple et naturelle de la vie et des personnes, son activité intense, sa grande réactivité, sa proximité avec tous ses amis sincères et nombreux et avec les personnes de sa circonscription qu’elle connaissait comme sa poche, ses luttes pour les droits des femmes et contre l’antisémitisme. Nous avons dit un mot de ce monument de tendresse qu’a été sa rencontre avec son époux et leur vie commune. J’ai pu souligner la cohérence de son engagement, sa recherche de liaison entre les deux axes qui portaient ses valeurs : son engagement politique et son expérience du judaïsme, tous deux en synergie autour des valeurs qui lui tenaient à cœur, rassemblée à travers la création de l’association « socialisme et judaïsme » par exemple, ou encore sa proximité avec Shimon Perez du parti travailliste israélien et sa grande joie d’avoir été Présidente d’honneur de la Maison Rabin.

Le maître de cérémonie a invité ceux qui le désiraient à se recueillir un moment.

Nous avons conclu avec le Kadich, mais une chose encore semblait manquer : le chant des partisans, en français cette fois, que nous avons entonnés en nous soutenant mutuellement, dans une union des voix et des mémoires. Que sa mémoire soit, et surtout reste, une bénédiction présente dans nos vies, et que dans la continuité de son action et de ses valeurs, nous puissions continuer à être pour elle « yad véchem », une main qui agit et une mémoire qui rappelle son nom.