Paracha Michpatim: La Torah est-elle esclavagiste?

La Torah évoque le statut juridique des esclaves. Cela signifie-t-il qu’elle soit esclavagiste? Que dit la tradition juive de l’esclavage et de la liberté? Quel est l’objectif de la Torah quand elle s’intéresse à l’esclavage? C’est ce que nous verrons dans cette vidéo à propos de notre paracha, Michpatim, tirée du deuxième livre de la Torah, Chémot, l’Exode.

Paracha Michpatim: Faut-il obéïr aveuglément?
Naassé vénichma נעשה ונשמע, PinHas Peli et son commentaire, 

Bonne année 2019: Le kidouch du nouvel an!

Cela semble loufoque, et pourtant très sérieux. Si ce soir de nouvel an a une signification pour vous, comment cette signification serait-elle détachée de votre philosophie de la vie? Comment le judaïsme se désintéresserait-il de ce moment? Pour la tradition juive, aucun moment n’échappe au sens, et il nous appartient de définir le sens spécifique de ce moment, au même titre que tous les autres événements de nos vies.

A la réflexion, les textes du pentateuque adaptés devraient être des textes à portée universelle. Voyez dans la vidéo en quoi une bénédiction sur le vin ce soir peut et ne peut pas être un Kidouch, ainsi que les textes qui pourraient l’accompagner.

J’espère que ce petit cadeau vous intéressera, bonne année 2019!

Pour les enfants: Les bougies, la tendresse, Sarah notre mère

Ce vendredi, rendez-vous à 18h35 avec les petits et les moyens pour des histoires et des chants.

Nous reprenons les Erev Chel Yéladim, avec un thème simple pour les petits:

Histoires de Patriarches et de Matriarches.

Au programme à chaque fois: une de nos figures archétypales de la torah, une lettre hébraïque, une chanson facile, une histoire, et de petites participations à l’office à différents moments.

Cette semaine:

  • Figure de proue: Sarah
  • Lettre: Lamed
  • Prière: Allumage des bougies du chabbat

Comme toujours, parents et enfants feront ensemble des jeux parallèles pendant les prières, pour se rattacher aux chants de la communauté de leur façon particulière.

Retrouvez notre vidéo:

Au plaisir de nous retrouver, avec tous ces chants que nous aimons et cette ambiance de partage.

Le charme de Hanouka, dimanche 18/11

Hen, HinouH, Hanouka, charme, éducation et inauguration!
Pour la tradition juive, tout est pédagogie.

La fête de Hanouka, à la fois ludique, instructive et inspirante nous entraîne dans un voyage où la grâce, l’éducation et les inaugurations ne font qu’un.

Que nous apprend Hanouka à titre individuel? Que nous enseigne-t-elle sur ce qu’est l’éducation juive?

Cette thématique, proche de tous les parents, de tout étudiant, et de toute personne avide de mieux comprendre les enseignements du judaïsme, sera la nôtre pour notre rentrée de la toussaint, le dimanche 18 novembre, de 10h30 à 12h30.

Notre approche sera conviviale et dynamique, et nous donnera tous les outils pour faire de la fête de Hanouka qui approche un moment spécial pour nous, nos familles et nos amis.

A Ganénou, de 10h30 à 12h30

Pour vous accompagner: vidéo chants de Hanouka

Quelques sources pour penser l’amour et la rencontre

Voici quelques sources pour soutenir nos réflexions concernant l’amour…

prénom et une bonne chose (good and new, cocounselling)

1 Bénédiction ahavat olam : rapport de la loi et de l’amour, quelle loi est la plus fondamentale à vos yeux, pour l’humanité ou à titre personnel ? Une loi que vous avez introduite dans votre vie? (en commentaire)

Tu as aimé la maison d’Israël d’un amour éternel, tu nous as enseigné un enseignement (torah) et des commandements, des lois et des jugements.

 אַהֲבַת עוֹלָם בֵּית יִשְׂרָאֵל עַמְּךָ אָהַבְתָּתּוֹרָה וּמִצְוֹת חֻקִּים וּמִשְׁפָּטִים אוֹתָנוּ לִמַּדְתָּ

Un principe fondamental de la rencontre

2 La Torah « sur un pied » (chabbat 31a), enseignement écrit et enseignement oral, faits et interprétations, judo relationnel, l’étranger

« Encore une histoire d’un étranger qui s’est présenté devant Chamaï et lui a dit : « Convertis-moi dans la perspective que tu m’enseignes tout l’enseignement (תורה) dans son entier sur un pied. » Il l’a repoussé avec le niveau de maçon qu’il avait en main.

Il s’est présenté devant Hillel, qui l’a converti. Il lui a dit : « Ce que tu détestes ne le fais pas à ton prochain, voilà, c’est l’enseignement tout entier, le reste c’est un commentaire, lève-toi et va l’apprendre ! »

 שוב מעשה בנכרי אחד שבא לפני שמאי א »ל גיירני ע »מ שתלמדני כל התורה כולה כשאני עומד על רגל אחת דחפו באמת הבנין שבידו בא לפני הלל גייריה אמר לו דעלך סני לחברך לא תעביד זו היא כל התורה כולה ואידך פירושה הוא זיל גמור.

3 Tu aimeras ton prochain comme toi-même (Lévitique 19) http://www.sefarim.fr/

Une chose que j’aime en moi-même

18 Ne te venge ni ne garde rancune aux enfants de ton peuple, mais aime ton prochain comme toi-même: je suis l’Éternel.

ח לֹא-תִקֹּם וְלֹא-תִטֹּר אֶת-בְּנֵי עַמֶּךָ, וְאָהַבְתָּ לְרֵעֲךָ כָּמוֹךָ: אֲנִי, יְהוָה.

contexte:

13 Ne commets point d’extorsion sur ton prochain, point de rapine; que le salaire du journalier ne reste point par devers toi jusqu’au lendemain. 14 N’insulte pas un sourd, et ne place pas d’obstacle sur le chemin d’un aveugle: redoute ton Dieu! Je suis l’Éternel. 15 Ne prévariquez point dans l’exercice de la justice; ne montre ni ménagement au faible, ni faveur au puissant: juge ton semblable avec impartialité. 16 Ne va point colportant le mal parmi les tiens, ne sois pas indifférent au danger de ton prochain: je suis l’Éternel. 17 Ne hais point ton frère en ton cœur: reprends ton prochain, et tu n’assumeras pas de péché à cause de lui. 18 Ne te venge ni ne garde rancune aux enfants de ton peuple, mais aime ton prochain comme toi-même: je suis l’Éternel

33 Si un étranger vient séjourner avec toi, dans votre pays, ne le molestez point. 34 Il sera pour vous comme un de vos compatriotes, l’étranger qui séjourne avec vous, et tu l’aimeras comme toi-même, car vous avez été étrangers dans le pays d’Egypte je suis l’Éternel votre Dieu. 35 Ne commettez pas d’iniquité en fait de jugements, de poids et de mesures.

4 par empathie ou par principe? (Béréchit Rabba 24:7), l’intérêt commun de l’amour de soi-même, d’Autrui, et de « dieu ».

à l’image de l’absolu: voir en l’autre le visage de l’humanité, une minute

Ben Azai dit: «  »voici le livre des engendrements de l’humain » est un grand principe dans l’enseignement. »

Rabbi Akiva dit: «  »Tu aimeras ton prochain comme toi-même », c’est un grand principe dans l’enseignement, pour que tu ne dises pas: « puisque j’ai été méprisé que mon ami soit méprisé comme moi, puisque j’ai été insulté que mon ami soit insulté avec moi. »

Rabbi TanHouma dit:  » Si tu l’as fait, sache qui tu as méprisé, « à l’image de dieu il le créa ».

בן עזאי אומר: זה ספר תולדות אדם, זה כלל גדול בתורה.

ר’ עקיבא אומר: (ויקרא יט) ואהבת לרעך כמוך, זה כלל גדול בתורה, שלא תאמר הואיל ונתבזיתי יתבזה חבירי עמי, הואיל ונתקללתי יתקלל חבירי עמי.

אמר רבי תנחומא: אם עשית כן, דע למי אתה מבזה, בדמות אלהים עשה אותו.

Conclusion:

Une chose que je garde, sur le site

La difficulté d’aimer

Dialogue intérieur: Les personnes que nous avons du mal à aimer les personnes dont les personnages dominants sont les personnages refoulés chez nous : ne pas aimer est un bon indicateur de ce que nous avons à travailler

Co-conseil: Les personnes qui suscitent en nous des sentiments extrêmes sont celles qui nous renvoient à des traumatismes antérieurs sur lesquels nous pouvons travailler en session. Il est important de réindentifier la personne pour ce qu’elle est et de la séparer des sentiments que nous lui apposons, ID check.

L’autre est « une aide face à nous », pour nous soutenir ou pour nous remettre en question.

Aimer l’autre dans son droit à l’altérité

John Heron: Aimer c’est vouloir contribuer à ce que l’autre avance pour devenir ce qu’il veut être

Marshall Rosenberg: Aimer c’est quand donner et recevoir sont équivalent (ce n’est pas une citation, c’est ce que je comprends de son approche et de la chanson de Ruth Bebermeyer)

Bonus: Thérapie radicale de Claude Steiner: dix commandements à méditer:

THE TEN COMMANDMENTS OF EMOTIONAL LITERACY

(http://emotional-literacy-training.com/wp-content/uploads/2015/09/Steiner-Emotional-Literacy.pdf)

Place love at the center of your emotional life. Heart-centered emotional intelligence empowers everyone it touches.
Love yourself, others and truth in equal parts. Never sacrifice one to the other.
Stand up for how you feel and what you want. If you don’t, it is not likely that anyone else will.
Respect the ideas, feelings and wishes of others as much as you do your own.Respecting ideas does not mean that you have to submit to them.
Emotional Literacy requires that you not lie by omission or commission. Except where your safety or the safety of others is concerned, do not lie.
Emotional Literacy requires that you do not power play others. Gently but firmly ask instead for what you want until you are satisfied.
Do not allow yourself to be power played. Gently but firmly refuse to do anything you are not willing to do of your own free will.
Apologize and make amends for your mistakes. Nothing will make you grow faster.
Do not accept false apologies. They are worth less than no apologies at all.
Follow these commandments according to your best judgment. After all, they are not written in stone.

Défendre la liberté de conscience en Israël

Pour ceux qui sont attachés à la liberté religieuse en Israël, je vous invite à lire le texte suivant et à compléter le formulaire accessible sur ce lien , et à partager avec ceux qui défendent ces mêmes valeurs, la liberté religieuse, le respect de chacun indépendamment de sa religion etc…

שבת שלום

Traduction personnelle du texte:

« A chaque mariage juif, sept bénédictions sont récitées souhaitant au couple la réussite dans la construction d’une vie et d’une maison juive ensemble. La dernière de ces bénédictions inclut l’espoir que le couple bénéficie d’une vie d’amour, de compagnonnage, de paix et d’amitié.

« Nous à « Ruach Hiddush », « Esprit de renouveau », une organisation de plus de 350 Rabbins et Hazanim de toute dénominations et ceux qui partagent nos préoccupations, nous nous interrogeons sur le rôle de l’amour, du compagnonnage, de la paix, de l’amitié dans les questions relatives aux mariages dans l’Etat d’Israël qui nous est cher.

« Nous, qui nous tenons avec Ruach Hiddush, ainsi que tous nos membres, nous sommes particulièrement concernés à propos de la récente détention et de l’interrogatoire du Rabbin Dov Haiyun, un rabbin Conservative-Massorti, pour avoir transgressé la loi qui interdit la célébration d’un mariage en dehors de la supervision du Grand Rabbinat.

« Nous sommes choqués que le Rabbin Haiyun ait été pris pour cible pour la violation de cette loi alors qu’il est avéré que de nombreux rabbins orthodoxes israéliens ont célébré des mariages en dehors des cercles du Grand Rabbinat sans que cette loi ne leur soit appliquée.

« La loi elle-même apparaît comme contraire à la Déclaration d’Indépendance de l’Etat d’Israël qui garantit que les citoyens israéliens sont investis d’une « … complète égalité de droits sociaux et politiques pour tout ses habitants indépendamment de leur religion, leur ethnie, leur genre; il garantira la liberté de religion, de conscience, de langage, d’éducation et de culture ». Effectivement, dans un sondage de 2017 de Hiddush, des israéliens juifs et arabes, qui ne peuvent actuellement être mariés que par leurs autorités religieuses respectives, ont été interrogés sur leur accord avec la déclaration: « Tous les résidents d’Israël ont le droit d’être mariés en Israël, avec la personne de leur choix, de la façon qui leur convient et en accord avec ses croyances. » La majorité des israéliens juifs et arabes ont répondu par l’affirmative.

La nouvelle réalité créée par la détention du Rabbin Haiyun et son interrogatoire nous inquiète énormément car nous aimons et soutenons Israël et nous croyons que la détention et l’interrogatoire du Rabbin Haiyun sont contraires à la Déclaration d’Indépendance sur laquelle l’Etat d’Israël moderne a été créé.

Nous sommes également très inquiets de l’effet négatif de l’inégalité et la coercition religieuse, qui éloignent d’Israël de nombreux israéliens et de nombreux juifs de diaspora.

En considération de tout cela, nous signons la protestation ci-dessous contre la façon dont a été traité le Rabbin Haiyun et contre la coercition religieuse en Israël; qu’autorise un Etat qui soutient une vision unique du judaïsme, contrôlée principalement par le Grand Rabbinat et ses soutiens Harédim.

http://rrfei.org/petitions/protest-letter-against-treatment-of-rabbi-haiyun/

Que savez-vous de l’histoire des juifs de France?

Au lendemain du 14 juillet et en pleine finale de la coupe du monde France-Croatie, nous sommes en position idéale pour évoquer l’histoire des juifs de France.

Devenir Juif, Devenir Juive

Avec la révolution, la France a créé la citoyenneté. Comment comprenons-nous aujourd’hui la célèbre phrase de Stanislas de Clermont-Tonnerre ? « Il faut tout refuser aux Juifs comme nation ; il faut tout leur accorder comme individus ; il faut qu’ils soient citoyens. », tout accorder à la liberté individuelle, mais rien au titre du groupe. La France a changé, de nouvelles questions se posent, les choix qui s’offrent à nous doivent être éclairés par la connaissance du passé. Que savons-nous exactement de l’histoire des juifs en France ? Voici l’occasion de faire un petit bilan, et de remettre sur le chantier cette question éternelle : Que signifie être juif ? Que signifie être français ? En quoi nos identité nous éclairent-elles sur la condition humaine…

  1. Depuis quand y a-t-il des juifs en France ?
  2. Quels étaient initialement les rapports entre juifs et chrétiens ?
  3. Quelles lois ont-elles été imposées au cours des conciles pour séparer les juifs des…

Voir l’article original 247 mots de plus